La polyneuropathie est un certain nombre de maladies dont les causes peuvent être variées, mais leur caractéristique commune est une violation du fonctionnement normal du système nerveux périphérique et des nerfs individuels, mais en grand nombre dans tout le corps.

Souvent, il affecte les bras et les jambes, se manifestant par une diminution symétrique des performances musculaires, une altération de la circulation sanguine dans la zone touchée et une diminution de la sensibilité. Les jambes souffrent le plus de cette maladie..

Classification de la maladie

La polyneuropathie des membres inférieurs est divisée en quatre types, et chacun d'eux, à son tour, a sa propre sous-espèce.

Par des dommages primaires aux fibres

Toutes les fibres nerveuses sont divisées en trois types: sensorielle, motrice et autonome. Lorsque chacun d'eux est affecté, différents symptômes apparaissent. Ensuite, considérons chacun des types de polyneuroglie:

  1. Moteur (propulsion). Cette espèce se caractérise par une faiblesse musculaire qui se propage de bas en haut et peut entraîner une perte complète de la capacité de se déplacer. Détérioration de l'état normal des muscles, entraînant leur refus de travailler et des crises fréquentes.
  2. Polyneuropathie sensorielle des membres inférieurs (sensible). Des sensations douloureuses, des sensations de couture, une forte augmentation de la sensibilité, même avec un léger toucher du pied, sont caractéristiques. Il y a des cas de diminution de la sensibilité.
  3. Végétatif. Dans ce cas, une transpiration abondante, une impuissance est observée. Problèmes urinaires.
  4. Mixte - comprend tous les symptômes ci-dessus.

En endommageant les cellules des structures nerveuses

La fibre nerveuse est composée d'axones et de gaines de myéline qui s'enroulent autour de ces axones. Cette espèce est divisée en deux sous-espèces:

  1. En cas de destruction des gaines de myéline des axones, le développement se déroule plus rapidement. Les fibres nerveuses sensorielles et motrices sont plus touchées. Les végétatifs sont légèrement détruits. Les régions proximale et distale sont affectées.
  2. Les caractères axonaux sont que le développement est lent. Les fibres nerveuses végétatives sont perturbées. Les muscles s'atrophient rapidement. La distribution commence dans les régions distales.

Par localisation

Par localisation, il y a:

  1. Distillé - dans ce cas, les zones des jambes les plus éloignées sont affectées.
  2. Proximal - les sections des jambes situées plus haut sont affectées.

Cause de l'événement

Pour une raison, il y a:

  1. Démétabolique. Il se développe à la suite d'une violation du déroulement des processus dans les tissus nerveux, qui est provoquée par des substances qui sont ensuite produites dans le corps de certaines maladies. Après leur apparition dans le corps, ces substances commencent à être transportées dans le sang..
  2. Polyneuropathie toxique des membres inférieurs. Cela se produit lors de l'utilisation de substances toxiques telles que le mercure, le plomb, l'arsenic. Apparaît souvent lorsque

La photo montre comment l'alcool détruit les cellules nerveuses et une polyneuropathie des membres inférieurs se produit

l'utilisation d'antibiotiques, mais le type le plus courant de polyneuropathie est alcoolique.

  • En cas de polyneuropathie alcoolique des membres inférieurs, les symptômes suivants apparaissent: augmentation de la douleur, diminution de la capacité de mouvement dans les jambes, altération de la sensibilité. Apparition rapide du trophée musculaire.
  • Polyneuropathie diabétique des membres inférieurs. Il survient chez les personnes souffrant de diabète sucré pendant une longue période, allant de 5 à 10 ans. Il se manifeste sous la forme de tels symptômes: sensibilité altérée, des taches apparaissent sur la peau, une sensation de brûlure dans les pieds.
  • Primaire et secondaire

    1. La polyneuropathie primaire comprend les types héréditaires et idiopathiques. C'est une maladie comme le syndrome de Guillain-Barré.
    2. Le secondaire est la polyneuropathie résultant d'un empoisonnement, de troubles métaboliques, de maladies infectieuses.

    Les causes de la maladie

    Cette maladie peut survenir pour un certain nombre de raisons, mais il n'est pas toujours possible de les déterminer avec précision. La polyneuropathie des membres inférieurs a les principales raisons suivantes:

    • raisons héritées;
    • problèmes avec le système immunitaire, qui apparaissent à la suite de troubles du corps;
    • divers types de tumeurs;
    • manque de vitamines dans le corps;
    • prendre des médicaments inutilement ou non selon les instructions;
    • perturbation des glandes endocrines;
    • problèmes rénaux et hépatiques;
    • infections qui provoquent l'apparition de processus qui provoquent une inflammation des nerfs périphériques;
    • empoisonner le corps avec toutes sortes de substances.

    Symptômes de la maladie

    Lorsqu'une maladie survient, le fonctionnement des fibres motrices et sensorielles se détériore. Dans ce cas, les symptômes suivants de polyneuropathie des membres inférieurs apparaissent:

    • engourdissement partiel des jambes;
    • gonflement des membres inférieurs;
    • l'apparition de sensations de douleur;
    • sensations de couture;
    • sensation de faiblesse musculaire;
    • sensibilité accrue ou diminuée.

    Techniques diagnostiques

    Le diagnostic est effectué en analysant la maladie et ses symptômes, tout en éliminant les maladies qui peuvent donner des symptômes similaires.

    Dans le processus, le médecin doit examiner attentivement tous les signes et changements externes, savoir auprès du patient si son plus proche parent avait la même maladie.

    La polyneuropathie est également diagnostiquée à l'aide de diverses procédures:

    • biopsie;
    • diagnostic par ultrasons des organes internes;
    • examen du liquide céphalo-rachidien;
    • recherche à l'aide d'un appareil à rayons X;
    • chimie sanguine;
    • étude de la vitesse à laquelle le réflexe passe le long des fibres nerveuses;
    • étude des réflexes.

    Diagnostic de la polyneuropathie diabétique

    Traitement de pathologie

    Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs a ses propres caractéristiques. Par exemple, le traitement de la polyneuropathie diabétique des membres inférieurs ne dépendra en aucun cas du sevrage alcoolique, contrairement à la forme alcoolique de la maladie.

    Caractéristiques du traitement

    La polyneuropathie est une maladie qui ne survient pas d'elle-même.

    Ainsi, aux premières manifestations de ses symptômes, il est nécessaire de rechercher immédiatement la cause de son apparition..

    Et seulement après cela, éliminez les facteurs qui le provoqueront. Ainsi, le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs doit être complet et viser principalement à éliminer la racine même de ce problème, car d'autres options ne donneront aucun effet..

    Thérapie médicamenteuse

    Selon le type de maladie, les médicaments suivants sont utilisés:

    • en cas de maladie grave, la méthylprednisolone est prescrite;
    • avec une douleur intense, de l'analgine et du tramadol sont prescrits;
    • médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans les vaisseaux au niveau des fibres nerveuses: vasonite, trintal, pentoxifylline.
    • vitamines, la préférence est donnée au groupe B;
    • médicaments qui améliorent le processus d'obtention des nutriments par les tissus - mildronate, piracétam.

    Physiothérapie

    Le traitement de cette maladie est un processus assez complexe qui prend une longue période de temps..

    Surtout si la polyneuropathie est causée par ses formes chroniques ou héréditaires. Il est commencé après un traitement médicamenteux..

    Il comprend les procédures suivantes:

    • massothérapie;
    • exposition à des champs magnétiques sur le système nerveux périphérique;
    • stimulation du système nerveux avec des appareils électriques;
    • effets indirects sur les organes.

    Dans le cas où le corps est affecté par des substances toxiques, par exemple si le patient a une polyneuropathie alcoolique des membres inférieurs, le traitement doit être effectué à l'aide d'une purification du sang avec un appareil spécial.

    Remise en forme de guérison

    Une thérapie par l'exercice doit être prescrite pour la polyneuropathie des membres inférieurs, ce qui permet de maintenir le tonus musculaire.

    Complications de la maladie

    Il n'est pas recommandé de démarrer le processus de l'évolution de la maladie et d'entraîner des complications.

    Sinon, cela peut devenir chronique et entraîner une grande variété de problèmes. Si vous n'êtes pas guéri de cette maladie, cela peut conduire au fait que vous cessez de sentir vos membres inférieurs, les muscles prendront une forme terrible et, par conséquent, vous pourriez perdre la capacité de bouger..

    Prévoir

    Si le traitement est commencé à temps, le pronostic est très favorable. Il n'y a qu'une seule exception - le traitement de la polyneuropathie chronique. Il est impossible de se débarrasser complètement de cette maladie, mais il existe des moyens de réduire la gravité de son évolution..

    Mesures préventives

    Pour éliminer la possibilité d'apparition d'une maladie telle que la polyneuropathie, vous devez respecter un certain nombre de recommandations et de prescriptions.

    Ils sont associés à des mesures permettant d'éviter d'éventuels dommages et perturbations du fonctionnement normal du système nerveux périphérique..

    Voici les directives suivantes:

    1. Il est nécessaire d'éliminer l'alcool de votre vie.
    2. Il est impératif d'utiliser des médicaments protecteurs lorsque vous travaillez avec des substances toxiques afin d'éviter leur pénétration dans le corps.
    3. Il est recommandé de surveiller la qualité des produits que vous consommez, car en cas d'empoisonnement avec ces produits, le processus de destruction et de perturbation du fonctionnement normal des fibres nerveuses commence. Cela implique le développement d'une polyneuropathie..
    4. Vous devez surveiller attentivement les doses que vous prenez et en aucun cas vous ne devez les utiliser inutilement. Il est conseillé de suivre strictement les prescriptions du médecin et de ne pas s'automédiquer.
    5. Il est impératif d'intervenir lorsqu'une maladie infectieuse ou virale est détectée. Un besoin urgent de consulter un médecin et de ne pas déclencher ces maladies, qui peuvent alors être à l'origine du développement d'une polyneuropathie.

    En règle générale, la polyneuropathie ne peut être évitée.

    Mais, si vous le trouvez, vous consultez immédiatement un médecin, vous pourrez ainsi réduire considérablement le degré de développement de la maladie et la période de rééducation. Il consiste à visiter une salle de physiothérapie et des massages thérapeutiques.

    Même si vous souffrez d'une maladie quelconque, vous devez immédiatement en informer le médecin et ne pas vous soigner vous-même, car vous ne pouvez pas sûrement connaître les symptômes de cette maladie, la confondre avec une autre et commencer le traitement de la mauvaise..

    Et, en principe, il est plus facile de traiter une maladie qui commence à peine à se développer qu'avec une maladie évolutive à long terme, qui peut éventuellement entraîner toutes sortes de complications..

    Vidéo: Polyneuropathie diabétique des membres inférieurs

    Comment diagnostiquer indépendamment la polyneuropathie en vous-même? Quelle est la particularité de la forme diabétique de la maladie. Pourquoi la sensibilité nerveuse est-elle perdue??

    Polyneuropathie distale des membres inférieurs: causes, symptômes, traitement

    La polyneuropathie distale des membres inférieurs combine plusieurs maladies qui surviennent pour diverses raisons, dans lesquelles le fonctionnement normal du système nerveux périphérique se détériore.

    Souvent, la pathologie affecte les membres, altérant le travail des tissus musculaires, la circulation sanguine, réduisant la sensibilité. Les conséquences de la polyneuropathie sont dangereuses, car elles peuvent conduire à une perte partielle ou totale de la sensibilité des bras et des jambes ou à l'immobilisation complète des fragments endommagés.

    Informations générales sur la maladie

    La maladie se développe pour de nombreuses raisons; divers facteurs qui affectent le système nerveux humain peuvent provoquer une polyneuropathie. Étant donné que les performances du corps sont déterminées par la qualité de la transmission des impulsions à travers les fibres nerveuses vers le cerveau, lorsqu'une telle pathologie apparaît, il y a une détérioration de la motricité et de la sensibilité des membres..

    La polyneuropathie des membres inférieurs est diagnostiquée plus souvent, car les jambes ont une charge impressionnante par rapport aux parties supérieures. La pathologie affecte souvent les petits nerfs, car ils ont une gaine de myéline trop fine et les oligo-éléments nocifs n'ont pas besoin de pénétrer dans les fibres nerveuses. Par conséquent, une polyneuropathie des bras et des jambes se produit souvent, des dommages aux mains et aux pieds.

    Souvent, lors du diagnostic, les médecins indiquent la définition exacte de la maladie, en raison d'un type de pathologie. Il existe plusieurs types de polyneuropathie, qui diffèrent par leur emplacement, la zone de la zone endommagée, les facteurs provoquant.

    Le trouble du mouvement survient lorsque l'état des muscles est aggravé, leur fonctionnement échoue, une faiblesse, un état convulsif, une atrophie et une malnutrition apparaissent. Les signes se propagent de bas en haut, provoquent une détérioration de la fonction motrice:

    • Végétatif. Causer des dommages aux fibres nerveuses qui déterminent l'état des organes internes. La transpiration, les troubles urinaires, la constipation, la sécheresse s'aggravent.
    • Polyneuropathie sensorielle, réduit la sensibilité, picotements, brûlures, engourdissements, sensation de chair de poule, picotements, légère douleur avec un contact minimal.
    • Polyneuropathie sensomotrice. Combine les signes de dommages aux fibres sensorielles et motrices.
    • Combiné. Vous permet d'utiliser toutes sortes de troubles.

    Dans leur forme pure, ces formes sont rares, souvent sensorielles-végétatives et d'autres types combinés de pathologie sont détectés.

    Classification

    Les fibres nerveuses sont constituées de gaines de myéline et à l'intérieur se trouvent des axones. Cette variété est divisée en 2 sous-catégories:

    1. Avec la déformation des membranes, les symptômes se développent plus rapidement. Plus de dommages se produisent dans les tissus nerveux sensoriels et moteurs. La transformation dans les sections végétatives n'apparaît pas très clairement. Une déformation est observée dans les processus proximal et distal.
    2. Effondrement axonal lentement. On observe des dommages aux fibres nerveuses autonomes. Les tissus musculaires s'atrophient plus rapidement. Au début, la maladie se propage aux régions distales.

    Par emplacement, ils se distinguent:

    • Distal. Dans une telle situation, les jambes peuvent être blessées..
    • Proximal - des lésions sont observées dans les parties des jambes situées plus haut.

    Classification due à l'occurrence:

    • Démétabolique. Il se manifeste à la suite de troubles au cours des processus dans les tissus nerveux, provoqués par des substances produites dans le corps à la suite du développement de certaines maladies. Lorsque les pathologies se propagent dans le corps, les substances se propagent simultanément avec le sang.
    • La polyneuropathie toxique des mains et des pieds se manifeste par l'utilisation de médicaments toxiques comme le mercure, le plomb, l'arsenic. Souvent utilisé avec des antibiotiques.
    • Le type de polyneuropathie le plus courant est la forme alcoolique. Elle se caractérise par une douleur accrue, une capacité insuffisante à bouger sur les jambes, une faible sensibilité. Les muscles commencent à s'atrophier sensiblement.
    • La polyneuropathie diabétique des mains et des pieds apparaît chez les patients diabétiques et se développe pendant une longue période, environ 5 à 10 ans. Des taches apparaissent sur la peau, une sensation de brûlure sur les pieds.

    Étapes de développement:

    • Primaire - prédisposition héréditaire et variété idiopathique comme le syndrome de Heyen-Barré.
    • La polyneuropathie secondaire apparaît après un empoisonnement du corps, avec des pathologies métaboliques, des infections.

    Les raisons

    Cette pathologie se manifeste pour plusieurs raisons, qui ne peuvent pas toujours être déterminées avec précision. La polyneuropathie des jambes survient pour les raisons suivantes:

    • Facteur héréditaire.
    • Faible immunité se manifestant par des troubles fonctionnels.
    • Néoplasmes.
    • Manque de vitamines et autres oligo-éléments bénéfiques dans le corps.
    • Prendre des médicaments inutilement ou non selon les instructions.
    • Troubles endocriniens.
    • Les reins et le foie ne fonctionnent pas bien.
    • Infections provoquant une inflammation du système périphérique.
    • Empoisonner le corps avec diverses substances.

    Symptômes

    Lorsque la maladie apparaît, le fonctionnement des fibres motrices et sensorielles se détériore. Dans ce cas, il existe de tels signes de polyneuropathie sur les jambes:

    • Engourdissement.
    • Gonflement.
    • Douleur.
    • Picotements.
    • Faiblesse du tissu musculaire.
    • Faible sensibilité.

    Diagnostique

    Le diagnostic est effectué par des analyses de la maladie et de ses signes, tandis que la pathologie qui peut provoquer des symptômes similaires est inclinée. Le spécialiste étudie les anomalies externes de la maladie, la présence de la même maladie chez les membres de la famille.

    Principe de diagnostic:

    • Premièrement, les plaintes du patient sont entendues.
    • La période d'apparition des premiers signes de la maladie est déterminée.
    • Le médecin doit savoir si le patient travaille avec des réactifs chimiques.
    • Dépendance à l'alcool révélée.
    • Un test sanguin est effectué.
    • Une biopsie des terminaisons nerveuses est réalisée.
    • L'électroneumographie est effectuée.
    • Le patient est vu par un neurologue, parfois un endocrinologue ou un thérapeute.

    La polyneuropathie est diagnostiquée à l'aide de diverses procédures:

    • Ultrason.
    • Examen du liquide céphalo-rachidien.
    • radiographie.
    • Études biochimiques de la composition sanguine.
    • Détermination de la vitesse de réponse des réflexes.
    • Etude de l'activité réflexe des patients.

    La polyneuropathie n'étant pas un trouble indépendant, son traitement principal visera à identifier les facteurs conduisant à l'apparition de la maladie. Une mise en œuvre complexe de procédures thérapeutiques est nécessaire afin d'identifier les signes désagréables de polyneuropathie en même temps que les procédures principales.

    Caractéristiques de la thérapie

    Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs diffère dans ses propres caractéristiques, par exemple, la forme diabétique n'est pas éliminée en refusant l'alcool. De telles pathologies ne se développent pas d'elles-mêmes. À la première apparition des signes, il est nécessaire de déterminer la cause de l'apparition du trouble..

    Après cela, il sera possible de déterminer les facteurs provoquants. Le traitement de la polyneuropathie doit être complet et viser à éliminer la racine de cette pathologie. Par conséquent, les autres options ne fourniront pas le résultat souhaité..

    Nous listons les médicaments:

    • La méthylprednisolone est utilisée pour le développement de pathologies complexes.
    • Le tramadol est utilisé pour les douleurs insupportables.
    • La vasonite stimule la circulation sanguine dans la zone endommagée.
    • Vitamine B.
    • Médicaments pour aider à saturer les cellules en micronutriments.

    Procédures de physiothérapie:

    • Massage.
    • Exposition aux champs magnétiques.
    • Traitement du système nerveux.
    • Traitement indirect des organes internes.

    Lorsque des toxines sont détectées dans le corps, il est nécessaire de purifier le sang. Les médecins prescrivent souvent plusieurs exercices de thérapie par l'exercice..

    Médicament

    Les médicaments sont prescrits en tenant compte du type de pathologie et du stade de développement de la polyneuropathie et de ses symptômes:

    • Complexes de vitamines. La préférence est donnée aux vitamines B en combinaison avec d'autres minéraux. Les procédures vitaminiques stabilisent la capacité des fibres nerveuses à restaurer leurs composants structurels, stimulent la protection antioxydante.
    • Anti-douleurs. Pour soulager la douleur, des analgésiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Moins fréquemment, les patients se voient prescrire de la morphine ou de la codéine.
    • Hormonothérapie et immunosuppresseurs. Le schéma thérapeutique est déterminé par un spécialiste, en tenant compte de l'augmentation et de la diminution de la posologie. L'hormonothérapie est complétée par des immunoglobulines. De telles procédures sont effectuées dans un hôpital.
    • Médicaments qui stimulent la circulation sanguine dans les fibres nerveuses.
    • Médicaments qui aident à fournir des micronutriments bénéfiques aux tissus.

    Lors de l'élimination de la polyneuropathie, vous devez comprendre que cela ne fonctionnera pas pour se débarrasser de la pathologie à l'aide de médicaments. Le régime alimentaire est très important, la réadaptation et le soin des patients par d'autres signifient aussi beaucoup..

    Complications possibles

    Il n'est pas souhaitable de déclencher la maladie et d'entraîner des complications. Sinon, une forme chronique et de nombreuses difficultés peuvent se développer. Si une personne ne peut pas être guérie de cette maladie, ses jambes deviendront complètement engourdies. En conséquence, le patient ne pourra pas se déplacer normalement..

    Neuropathie axonale des membres inférieurs

    Normes de traitement et directives cliniques pour la polyneuropathie diabétique

    La polyneuropathie axonale est une maladie associée à des lésions des nerfs moteurs, sensoriels ou autonomes. Cette pathologie entraîne une altération de la sensibilité, une paralysie, des troubles autonomes. La maladie est causée par une intoxication, des troubles endocriniens, un manque de vitamines, un dysfonctionnement du système immunitaire, une circulation sanguine altérée.

    On distingue l'évolution aiguë, subaiguë et chronique de la polyneuropathie démyélinisante axonale. La pathologie dans certains cas est guérie, mais parfois la maladie persiste pour toujours. Il existe principalement des polyneuropathies axonales et démyélinisantes. Au cours du développement de la maladie, la démyélinisation est secondaire au composant axonal et le composant axonal secondaire au composant démyélinisant..

    Les principales manifestations de la polyneuropathie axonale:

    1. Paralysie flasque ou spastique des membres, contractions musculaires.
    2. Troubles circulatoires: gonflement des bras et des jambes, étourdissements en position debout.
    3. Changements de sensibilité: sensation de picotement, rampement, sensation de brûlure, affaiblissement ou intensification des sensations tactiles, de température et de douleur.
    4. Violation de démarche, parole.
    5. Symptômes autonomes: tachycardie, bradycardie, transpiration excessive (hyperhidrose) ou sécheresse, blanchiment ou rougeur de la peau.
    6. Troubles sexuels associés à l'érection ou à l'éjaculation.
    7. Violation de la fonction motrice des intestins, de la vessie.
    8. Bouche sèche ou augmentation de la salivation, trouble de l'accommodation oculaire.

    La polyneuropathie axonale se manifeste par un dysfonctionnement des nerfs endommagés. Les nerfs périphériques sont responsables de la sensibilité, des mouvements musculaires, de l'influence autonome (régulation du tonus vasculaire). Lorsque la conduction nerveuse est perturbée dans cette maladie, des troubles sensoriels surviennent:

    • sensations de chair de poule (paresthésie);
    • sensibilité accrue (hyperesthésie);
    • diminution de la sensibilité (hypesthésie);
    • perte de fonction sensorielle, comme des chevalières ou des chaussettes (le patient ne sent pas ses paumes ou ses pieds).

    Avec les dommages aux fibres végétatives, la régulation du tonus vasculaire devient incontrôlable. Après tout, les nerfs peuvent rétrécir et dilater les vaisseaux sanguins. Dans le cas d'une polyneuropathie démyélinisante axonale, un collapsus capillaire se produit, à la suite duquel un œdème tissulaire se produit. Les membres supérieurs ou inférieurs, en raison de l'accumulation d'eau en eux, augmentent de taille.

    Étant donné que dans ce cas, tout le sang s'accumule dans les parties affectées du corps, en particulier avec la polyneuropathie des membres inférieurs, des vertiges sont possibles en se levant. Une rougeur ou une pâleur de la peau des zones touchées est possible en raison de la perte de fonction des nerfs sympathiques ou parasympathiques. La régulation trophique disparaît, entraînant des lésions érosives et ulcéreuses.

    La défaite des nerfs crâniens (CN) se produit également.

    Cela peut se manifester par une surdité (avec une pathologie de 8 paires - le nerf cochléaire vestibulaire), une paralysie des muscles hypoglossaux et des muscles de la langue (12 paires de CN en souffrent), des difficultés à avaler (9 paires de CN).

    En cas de polyneuropathie démyélinisante axonale des membres inférieurs et des bras, les lésions peuvent être asymétriques. Cela se produit avec de multiples mononeuropathies, lorsque les réflexes carpo-radiaux, du genou, d'Achille sont asymétriques.

    Les raisons

    L'origine de la polyneuropathie peut varier. Ses principales raisons sont:

    1. Épuisement, manque de vitamine B1, B12, maladies conduisant à la dystrophie.
    2. Intoxication au plomb, au mercure, au cadmium, au monoxyde de carbone, à l'alcool, aux organophosphates, à l'alcool méthylique, aux drogues.
    3. Maladies du système circulatoire et lymphatique (lymphome, myélome multiple).
    4. Maladies endocriniennes: diabète sucré.
    5. Intoxication endogène avec insuffisance rénale.
    6. Processus auto-immuns.
    7. Risques professionnels (vibrations).
    8. Amylose.
    9. Polyneuropathie héréditaire.

    Une carence en vitamines B, en particulier en pyridoxine et en cyanocobalamine, peut affecter négativement la conduction des fibres nerveuses et provoquer une neuropathie. Cela peut se produire avec une intoxication chronique à l'alcool, des maladies intestinales avec malabsorption, des invasions helminthiques, un épuisement.

    Les substances neurotoxiques telles que le mercure, le plomb, le cadmium, le monoxyde de carbone, les composés organiques du phosphore, l'arsenic perturbent la conductivité des fibres nerveuses. L'alcool méthylique à petites doses peut provoquer une neuropathie. La polyneuropathie médicinale provoquée par des médicaments neurotoxiques (aminosides, sels d'or, bismuth) occupe également une part importante dans la structure des neuropathies axonales.

    Dans le diabète sucré, un dysfonctionnement nerveux se produit en raison de la neurotoxicité des métabolites d'acides gras - corps cétoniques. Cela est dû à l'incapacité d'utiliser le glucose comme principale source d'énergie; au lieu de cela, les graisses sont oxydées. L'urémie dans l'insuffisance rénale perturbe également la fonction nerveuse.

    Les processus auto-immunes dans lesquels le système immunitaire attaque ses propres fibres nerveuses peuvent également être impliqués dans la pathogenèse de la polyneuropathie axonale.

    Cela peut se produire en raison de la provocation de l'immunité avec l'utilisation imprudente de méthodes et de médicaments immunostimulants..

    L'amylose est une maladie dans laquelle le corps accumule des protéines amyloïdes, ce qui perturbe la fonction des fibres nerveuses. Il peut survenir avec un myélome multiple, un lymphome, un cancer bronchique, une inflammation chronique dans le corps. La maladie peut être héréditaire.

    Diagnostique

    Le thérapeute doit examiner et interroger le patient. Le médecin qui s'occupe du trouble des fonctions des nerfs - un neuropathologiste, vérifie les réflexes tendineux et périostés, leur symétrie. Il est nécessaire de réaliser un diagnostic différentiel avec sclérose en plaques, lésions nerveuses traumatiques.

    Tests de laboratoire pour le diagnostic de la neuropathie urémique - le niveau de créatinine, d'urée, d'acide urique. Si vous soupçonnez un diabète sucré, donnez du sang d'un doigt pour le sucre, ainsi que pour l'hémoglobine glyquée d'une veine. Si une intoxication est suspectée, une analyse des composés toxiques est prescrite, le patient et ses proches sont interrogés en détail.

    Si une polyneuropathie axonale est diagnostiquée, le traitement doit être complet, avec un impact sur la cause et les symptômes. Prescrire une thérapie avec des vitamines B, en particulier pour l'alcoolisme chronique et la dystrophie. Pour la paralysie flasque, des inhibiteurs de la cholinestérase (Neostigmine, Kalimin, Neuromidin) sont utilisés. La paralysie spastique est traitée avec des myorelaxants et des anticonvulsivants.

    Si la polyneuropathie est causée par une intoxication, utiliser des antidotes spécifiques, un lavage gastrique, une diurèse forcée pendant le traitement par perfusion, une dialyse péritonéale. En cas d'intoxication aux métaux lourds, on utilise de la tétacine calcique, du thiosulfate de sodium, de la D-pénicillamine. En cas d'intoxication avec des composés organophosphorés, des agents de type atropine sont utilisés.

    Les hormones glucocorticoïdes sont utilisées pour traiter les neuropathies auto-immunes.

    En cas de neuropathie diabétique, un traitement avec des médicaments hypoglycémiants (Metformine, Glibenclamide), des antihypoxants (Mexidol, Emoxipin, Actovegin) est nécessaire.

    La polyneuropathie est un processus complexe qui se produit lorsque le système nerveux périphérique dans son ensemble est affecté, ainsi que les fibres nerveuses individuelles et les vaisseaux sanguins qui les nourrissent. Il est courant de faire la distinction entre la polyneuropathie axonale et démyélinisante, cependant, quelle que soit la forme de la maladie primaire, au fil du temps, la pathologie secondaire se joint.

    Le plus souvent, il existe un type axonal de polyneuropathie (neuropathie ou neuropathie), mais sans traitement opportun, les symptômes d'un processus de démyélinisation se développent, il est donc nécessaire de comprendre les causes de la maladie et comment arrêter son développement.

    La polyneuropathie axonale (axonopathie) est un trouble neurologique caractérisé par des lésions symétriques des nerfs des extrémités. La maladie survient pour diverses raisons et a donc différents mécanismes de développement.

    Polyneuropathie

    Il est courant de distinguer la forme axonale primaire et secondaire de la polyneuropathie. Dans le premier cas, les causes sont des maladies héréditaires et des processus idiopathiques, c'est-à-dire que la maladie se développe pour des raisons inconnues. Les causes secondaires comprennent les intoxications toxiques, les maladies infectieuses, endocriniennes et systémiques, les troubles métaboliques et autres..

    Liste des principales raisons du développement de l'axonopathie:

    1. Prédisposition génétique aux maladies neurologiques et aux maladies du collagène.
    2. Diabète sucré avec élévations fréquentes de la glycémie.
    3. Processus auto-immuns affectant le tissu nerveux.
    4. Manque de fonction thyroïdienne.
    5. Tumeurs du système nerveux et des organes internes.
    6. Complications de la diphtérie différée.
    7. Maladie grave du foie et des reins.
    8. Infections qui compliquent le système nerveux.
    9. Manque de vitamines, en particulier la carence en vitamines B.
    10. États d'immunodéficience aux stades ultérieurs.
    11. Chimiothérapie, utilisation à long terme de certains médicaments pour l'arythmie et autres.
    12. Intoxication avec des drogues, de l'alcool, des poisons, des produits chimiques.
    13. Effet de vibration.
    14. Mauvaises vaccinations.
    15. Blessures - coups, entorses, compression, entraînant des dommages aux fibres nerveuses.
    16. Hypothermie.

    Et comme les causes de la neuropathie axonale sont complètement différentes, le mécanisme de développement de la maladie dans chaque cas a ses propres caractéristiques. Mais la chose générale est qu'avec ce type de maladie, les axones - les fibres nerveuses (bâtonnets) qui conduisent les impulsions - souffrent. Plusieurs exemples peuvent être donnés:

    1. Dans l'alcoolisme, la gaine nerveuse est principalement affectée, c'est-à-dire qu'une polyneuropathie démyélinisante se produit initialement, puis une polyneuropathie axonale est ajoutée. Cette forme progresse lentement - de plusieurs mois à plusieurs années, tout dépend de la quantité et de la qualité des boissons alcoolisées.
    2. Avec le diabète sucré, les vaisseaux qui alimentent les nerfs commencent à souffrir. À cause d'une nutrition insuffisante, les cellules nerveuses cessent de fonctionner normalement et meurent ensuite.
    3. Très rapidement, en quelques jours à peine, la polyneuropathie se développe avec une intoxication grave par des produits chimiques - plomb, mercure, arsenic, poisons, monoxyde de carbone. Dans ce cas, tout le nerf est affecté, la mort cellulaire commence et le dysfonctionnement attribué à la zone endommagée commence.
    • Des convulsions
    • Vertiges
    • Cardiopalmus
    • Faiblesse dans les jambes
    • Transpiration
    • Faiblesse dans les bras
    • Constipation
    • Gonflement des extrémités
    • Sentiment de rampement
    • Membres tremblants
    • Douleur dans la zone touchée
    • Trouble respiratoire
    • Démarche bancale
    • Diminution des réflexes tendineux
    • Diminution de la sensibilité de certaines zones du corps

    Troubles sensoriels - le principal groupe de symptômes

    Les manifestations de la pathologie dans la région de la jambe peuvent être variées; elles dépendent souvent de la cause de la neuropathie. Si la maladie est causée par un traumatisme, les symptômes affectent un membre. Avec le diabète sucré, les maladies auto-immunes, les symptômes se propagent aux deux jambes.

    Des troubles sensoriels surviennent dans tous les cas de neuropathie des membres inférieurs. Les symptômes sont généralement observés en permanence, ne dépendent pas de la position du corps, du régime journalier, du repos, provoquent souvent de l'insomnie.

    En plus des signes décrits, il existe souvent des troubles de la sensibilité - reconnaissance lente du froid, de la chaleur, modifications du seuil de douleur, perte régulière d'équilibre due à une diminution de la sensibilité des pieds. Des douleurs apparaissent également souvent - douloureuses ou coupantes, faibles ou littéralement insupportables, elles sont localisées dans la zone de la zone touchée du nerf.

    Symptômes et signes chez les diabétiques

    L'axonopathie est un trouble dans lequel les processus des cellules nerveuses sont affectés. Ils sont situés dans tout le corps, de sorte que les symptômes de la maladie peuvent varier..

    Les dommages aux axones appartiennent au groupe des polyneuropathies. La maladie est considérée comme un processus dégénératif à développement lent. Un neurologue traite les axonopathies.

    Comme tous les troubles du système nerveux périphérique, la maladie se manifeste par une altération des mouvements et de la sensibilité, des symptômes autonomes. Avec un traitement adéquat, la dégénérescence peut être arrêtée, améliorant ainsi le pronostic pour la vie.

    La défaite des processus nerveux périphériques peut se développer pour les raisons suivantes:

    1. Empoisonnement avec des produits chimiques. Avec une exposition prolongée au poison sur le corps, le métabolisme intracellulaire des neurones est perturbé, à la suite de quoi une carence en nutriments essentiels se développe et le tissu subit une dégénérescence. Les substances toxiques comprennent: l'alcool méthylique, le monoxyde de carbone, l'arsenic.
    2. Troubles endocriniens. En raison d'un déséquilibre hormonal, les processus métaboliques dans le corps ralentissent. Cela se reflète dans toutes les fonctions, y compris la transmission de l'influx nerveux le long des axones..
    3. Carence en vitamines. Le manque de nutriments entraîne une destruction lentement progressive des processus périphériques.
    4. Intoxication chronique à l'alcool éthylique. L'axonopathie se développe souvent chez les personnes atteintes d'alcoolisme depuis plusieurs années.

    Le mécanisme d'apparition des troubles des axones est envisagé au niveau cellulaire. Dans les processus périphériques, il n'y a pas d'organites produisant des composés protéiques (EPS, ribosomes).

    Par conséquent, pour le fonctionnement des divisions périphériques, les nutriments proviennent du corps cellulaire (neurone). Ils se déplacent vers les axones en utilisant des systèmes de transport spéciaux..

    Sous l'influence de substances toxiques ou de changements hormonaux, le flux de protéines vers la périphérie est perturbé.

    Une condition pathologique peut également survenir en raison d'une production d'énergie insuffisante dans les mitochondries, ce qui entraîne une violation du transport antérograde des phospholipides et des glycoprotéines. La dégénérescence est particulièrement prononcée dans les axones longs. Pour cette raison, les principaux symptômes de la maladie se font sentir dans les extrémités distales..

    La défaite des processus périphériques conduit progressivement à la mort de la cellule entière. Dans ce cas, les fonctions ne peuvent pas être restaurées. Si le corps du neurone reste intact, la pathologie peut régresser.

    Facteurs de risque

    La perturbation du métabolisme cellulaire ne se produit pas sans raison.

    Dans certains cas, il semble que le facteur provoquant était absent, mais ce n'est pas le cas.

    Ainsi, une variante subaiguë et chronique de l'axonopathie se développe. Dans ces cas, la dégénérescence se produit progressivement..

    Les facteurs de risque de survenue d'un processus pathologique comprennent:

    • l'intoxication chronique, qui n'est pas toujours perceptible, - les personnes qui travaillent dans des industries dangereuses, prennent des médicaments pendant une longue période et vivent dans des conditions défavorables y sont exposées;
    • la présence de maladies neurologiques inflammatoires causées par des agents infectieux;
    • pathologies oncologiques;
    • maladies chroniques des organes internes;
    • l'abus d'alcool.

    Il existe 3 types d'axonopathie, qui diffèrent par le mécanisme de développement, la gravité du tableau clinique et le facteur étiologique..

    1. La violation de type 1 fait référence à des processus dégénératifs aigus, la maladie survient en cas d'empoisonnement grave du corps.
    2. Un processus pathologique subaigu est caractérisé par un trouble de type 2, qui conduit à des troubles métaboliques. Souvent, il s'agit du diabète sucré, de la goutte, etc..
    3. La dégénérescence des processus périphériques de type 3 se développe plus lentement que les autres variantes de la maladie. Ce type de maladie est souvent observé chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli et l'alcoolisme..

    Le symptôme initial de l'axonopathie est une perte sensorielle, qui se produit progressivement. Le tableau clinique est caractérisé par une sensation effrayante dans le pied et la main, un engourdissement des doigts. Ensuite, il y a une perte complète de sensibilité profonde comme "chaussettes" et "gants". Avec la progression de l'état pathologique, une personne peut ne pas ressentir de douleur et de stimuli de température.

    Un processus dégénératif prononcé se manifeste par des troubles du mouvement. Le patient s'inquiète de la faiblesse, de la boiterie. Au stade terminal de la maladie, une paralysie périphérique et une parésie se développent. Les réflexes tendineux sont affaiblis ou pas du tout déclenchés.

    Les axones des membres inférieurs et supérieurs et des nerfs crâniens subissent une dégénérescence. L'axonopathie du nerf péronier se traduit par les symptômes suivants:

    • l'activité motrice de la jambe en souffre - le processus de flexion et d'extension est perturbé;
    • il n'y a ni pronation ni supination;
    • la force des muscles du mollet diminue, ce qui entraîne un changement de démarche.

    La défaite du nerf oculomoteur conduit au strabisme, au ptosis. Il peut y avoir une diminution de l'acuité visuelle et un rétrécissement des champs de vision.

    Si le nerf phrénique est impliqué dans le processus dégénératif, il se produit un syndrome de Horner caractéristique, caractérisé par le développement de ptosis, de myosis et d'énophtalmie (rétraction du globe oculaire).

    En cas de lésion du nerf vague, l'innervation des organes internes est perturbée, ce qui se manifeste cliniquement par une tachycardie, une augmentation de la fréquence respiratoire.

    La maladie est diagnostiquée par un neurologue lors d'un examen spécifique. Il effectue des tests de sensibilité, de force musculaire et de réflexes. Pour connaître les causes de l'état pathologique, des diagnostics de laboratoire sont effectués. Les patients doivent passer un test sanguin général et biochimique. La teneur en minéraux est estimée: calcium, sodium et potassium, glucose.

    En cas de troubles hémodynamiques, un ECG est réalisé. En outre, une radiographie pulmonaire est présentée. Pour exclure les maladies du système nerveux central, une électroencéphalographie et un USDG des vaisseaux de la tête sont effectués.

    Les diagnostics spécifiques comprennent l'électroneuromyographie. Cette étude vous permet d'évaluer la prévalence des dommages aux processus périphériques, ainsi que de déterminer comment l'impulsion est conduite.

    Ceux-ci incluent des médicaments du groupe des nootropiques, des vitamines du groupe B.

    Piracetam est l'un des nootropiques les plus célèbres

    Phenotropil, Piracetam, Neuromultivit, qui aident à restaurer le métabolisme à l'intérieur des cellules du système nerveux. Des médicaments pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau sont également montrés, avec leur aide, la nutrition du tissu cérébral s'améliore - Cerebrolysin, Actovegin.

    En cas de déséquilibre hormonal, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente qui a conduit au développement d'une axonopathie. Les complications de la pathologie comprennent la paralysie, la cécité, les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux..

    Les mesures préventives comprennent la lutte contre les facteurs de provocation - intoxication, alcoolisme. Avec le diabète sucré, il est nécessaire de maintenir des niveaux de glucose normaux. L'apparition d'une paresthésie est considérée comme une raison pour contacter un neurologue.

    Au fur et à mesure que la pathologie des membres se développe, les fibres nerveuses motrices sont endommagées, donc d'autres troubles s'ajoutent. Ceux-ci incluent des spasmes musculaires, des crampes fréquentes dans les jambes, en particulier dans les mollets. Si le patient à ce stade visite un neurologue, le médecin note une diminution des réflexes - genou, Achille. Plus la force réflexe est faible, plus la maladie a progressé. Dans les dernières étapes, les réflexes tendineux peuvent être complètement absents..

    La faiblesse musculaire est un symptôme important de la neuropathie de la jambe, mais elle est courante dans les derniers stades de la maladie. Au début, la sensation d'affaiblissement musculaire est transitoire, puis elle devient permanente. Aux stades avancés, cela conduit à:

    • diminution de l'activité des membres;
    • difficulté à bouger sans soutien;
    • amincissement des muscles, leur atrophie.

    Les troubles végétatifs-trophiques sont un autre groupe de symptômes de la neuropathie. Lorsque la partie autonome des nerfs périphériques est affectée, les symptômes suivants apparaissent:

    • les cheveux tombent sur les jambes;
    • la peau devient fine, pâle, sèche;
    • des zones de pigmentation excessive apparaissent;

    Chez les patients atteints de neuropathie, les coupures et les écorchures sur les jambes ne guérissent pas bien, elles s'infectent presque toujours. Ainsi, avec la neuropathie diabétique, les changements trophiques sont si graves que des ulcères apparaissent, parfois le processus est compliqué par la gangrène.

    La polyneuropathie des membres inférieurs est divisée en quatre types, et chacun d'eux, à son tour, a sa propre sous-espèce.

    Toutes les fibres nerveuses sont divisées en trois types: sensorielle, motrice et autonome. Lorsque chacun d'eux est affecté, différents symptômes apparaissent. Ensuite, considérons chacun des types de polyneuroglie:

    1. Moteur (propulsion). Cette espèce se caractérise par une faiblesse musculaire qui se propage de bas en haut et peut entraîner une perte complète de la capacité de se déplacer. Détérioration de l'état normal des muscles, entraînant leur refus de travailler et des crises fréquentes.
    2. Polyneuropathie sensorielle des membres inférieurs (sensible). Des sensations douloureuses, des sensations de couture, une forte augmentation de la sensibilité, même avec un léger toucher du pied, sont caractéristiques. Il y a des cas de diminution de la sensibilité.
    3. Végétatif. Dans ce cas, une transpiration abondante, une impuissance est observée. Problèmes urinaires.
    4. Mixte - comprend tous les symptômes ci-dessus.

    La fibre nerveuse est composée d'axones et de gaines de myéline qui s'enroulent autour de ces axones. Cette espèce est divisée en deux sous-espèces:

    1. En cas de destruction des gaines de myéline des axones, le développement se déroule plus rapidement. Les fibres nerveuses sensorielles et motrices sont plus touchées. Les végétatifs sont légèrement détruits. Les régions proximale et distale sont affectées.
    2. Les caractères axonaux sont que le développement est lent. Les fibres nerveuses végétatives sont perturbées. Les muscles s'atrophient rapidement. La distribution commence dans les régions distales.

    Par localisation

    1. Distillé - dans ce cas, les zones des jambes les plus éloignées sont affectées.
    2. Proximal - les sections des jambes situées plus haut sont affectées.
    1. Démétabolique. Il se développe à la suite d'une violation du déroulement des processus dans les tissus nerveux, qui est provoquée par des substances qui sont ensuite produites dans le corps de certaines maladies. Après leur apparition dans le corps, ces substances commencent à être transportées dans le sang..
    2. Polyneuropathie toxique des membres inférieurs. Cela se produit lors de l'utilisation de substances toxiques telles que le mercure, le plomb, l'arsenic. Apparaît souvent lorsque

    La procédure de diagnostic de la pathologie

    Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs a ses propres caractéristiques. Par exemple, le traitement de la polyneuropathie diabétique des membres inférieurs ne dépendra en aucun cas du sevrage alcoolique, contrairement à la forme alcoolique de la maladie.

    Caractéristiques du traitement

    La polyneuropathie est une maladie qui ne survient pas d'elle-même.

    Ainsi, aux premières manifestations de ses symptômes, il est nécessaire de rechercher immédiatement la cause de son apparition..

    Et seulement après cela, éliminez les facteurs qui le provoqueront. Ainsi, le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs doit être complet et viser principalement à éliminer la racine même de ce problème, car d'autres options ne donneront aucun effet..

    Selon le type de maladie, les médicaments suivants sont utilisés:

    • en cas de maladie grave, la méthylprednisolone est prescrite;
    • avec une douleur intense, de l'analgine et du tramadol sont prescrits;
    • médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans les vaisseaux au niveau des fibres nerveuses: vasonite, trintal, pentoxifylline.
    • vitamines, la préférence est donnée au groupe B;
    • médicaments qui améliorent le processus d'obtention des nutriments par les tissus - mildronate, piracétam.

    Physiothérapie

    Le traitement de cette maladie est un processus assez complexe qui prend une longue période de temps..

    Surtout si la polyneuropathie est causée par ses formes chroniques ou héréditaires. Il est commencé après un traitement médicamenteux..

    Il comprend les procédures suivantes:

    • massothérapie;
    • exposition à des champs magnétiques sur le système nerveux périphérique;
    • stimulation du système nerveux avec des appareils électriques;
    • effets indirects sur les organes.

    Dans le cas où le corps est affecté par des substances toxiques, par exemple si le patient a une polyneuropathie alcoolique des membres inférieurs, le traitement doit être effectué à l'aide d'une purification du sang avec un appareil spécial.

    Une thérapie par l'exercice doit être prescrite pour la polyneuropathie des membres inférieurs, ce qui permet de maintenir le tonus musculaire.

    Avec de multiples lésions nerveuses, les médecins diagnostiquent souvent une polyneuropathie, mais peu de gens savent ce que c'est. La lésion est localisée principalement dans la partie périphérique du système nerveux central et ce processus est principalement précédé de facteurs externes, qui ont longtemps perturbé leur travail.

    La polyneuropathie toxique est le principal type de lésions multiples des fibres nerveuses. Pour elle, le facteur précédent peut aussi être des maladies dans lesquelles s'accumulent des substances toxiques pour l'homme. Parmi eux se trouvent les perturbations endocriniennes, par exemple le diabète sucré. Cette maladie est caractérisée par une polyneuropathie distale et elle survient dans plus de la moitié des cas..

    La neuropathie toxique peut survenir non seulement en raison de l'hyperglycémie, mais également en raison d'autres substances qui détruisent les fibres nerveuses.

    Les maladies cancéreuses de nature maligne ne sont pas rares dans la neuropathie. Ils empoisonnent tout le corps et il est extrêmement difficile de s'en débarrasser, de sorte que le pronostic de récupération est généralement négatif. Les néoplasmes appartiennent au type paranéoplasique de la maladie.

    Dans des cas plus rares, une infection, comme un bacille de la diphtérie, devient la cause du développement de la maladie. Ses déchets endommagent les fibres nerveuses et des dysfonctionnements commencent progressivement à se produire. Une maladie de cette forme appartient à la fois infectieuse et toxique.

    Les causes de la polyneuropathie ne sont pas toujours associées aux effets toxiques de diverses substances. La maladie survient parfois en raison de dysfonctionnements immunitaires, dans lesquels les anticorps détruisent la gaine de myéline des cellules nerveuses. Ce type de maladie est appelé démyélinisante et appartient au groupe des processus pathologiques auto-immunes. Souvent, ce type de neuropathie a un facteur génétique de développement, et la pathologie motrice-sensorielle héréditaire se manifeste sous la forme de lésions des muscles moteurs..

    Un neurologue expérimenté peut facilement poser un diagnostic présomptif selon les symptômes décrits selon les propos du patient et selon les signes objectifs disponibles - changements cutanés, troubles réflexes, etc..

    MéthodologieCe qui montre
    ÉlectroneuromyographieÉtablissement du foyer lésionnel du système nerveux - racines, processus nerveux, corps de neurones, membranes, etc..
    Test sanguin biochimique généralProcessus inflammatoire et infectieux, présence de changements auto-immuns
    Test de glycémieDéveloppement du diabète sucré
    Radiographie de la colonne vertébralePathologies de la colonne vertébrale
    Ponction lombaireLa présence d'anticorps contre les fibres nerveuses de la moelle épinière

    La principale méthode de diagnostic des problèmes de fibres nerveuses reste une technique simple d'électroneuromyographie - c'est elle qui aide à clarifier le diagnostic.