La neuropathie du nerf péronier est une affection qui se développe à la suite d'une blessure ou d'une compression du nerf péronier. Il y a plusieurs raisons à cette condition. Les symptômes sont associés à une altération de la conduction des impulsions le long du nerf vers les muscles innervés et aux zones cutanées, principalement une faiblesse des muscles qui étendent le pied et ses doigts, ainsi qu'une sensibilité altérée le long de la surface externe de la jambe, du dos du pied et de ses doigts. Le traitement de cette pathologie peut être conservateur et opérationnel. À partir de cet article, vous pouvez en apprendre davantage sur les causes de la neuropathie du nerf péronier, comment elle se manifeste et comment elle est traitée.

Pour comprendre d'où vient la maladie et quels symptômes la caractérisent, vous devez vous familiariser avec quelques informations sur l'anatomie du nerf péronier..

Petit programme éducatif anatomique

Le nerf péronier fait partie du plexus sacré. Les fibres nerveuses font partie du nerf sciatique et en sont séparées en un nerf péronier commun séparé au niveau ou légèrement au-dessus de la fosse poplitée. Ici, le tronc commun du nerf péronier est dirigé vers le côté externe de la fosse poplitée, en spirale autour de la tête du péroné. À cet endroit, il se trouve superficiellement, recouvert uniquement de fascia et de peau, ce qui crée les conditions préalables à la compression du nerf de l'extérieur. Ensuite, le nerf péronier se divise en branches superficielles et profondes. Légèrement plus haut que le lieu de division du nerf, une autre branche part - le nerf cutané externe de la jambe inférieure, qui dans la région du tiers inférieur de la jambe inférieure est connecté à la branche du nerf tibial, formant le nerf sural. Le nerf sural innerve la partie postéro-latérale du tiers inférieur de la jambe, le talon, le bord externe du pied.

Les branches superficielles et profondes du nerf péronier portent ce nom en raison de leur parcours par rapport à l'épaisseur des muscles des jambes. Le nerf péronier superficiel fournit une innervation aux muscles qui soulèvent le bord extérieur du pied, pour ainsi dire une rotation du pied, et forme également la sensibilité du dos du pied. Le nerf péronier profond innerve les muscles qui étendent le pied et les doigts, procure des sensations de toucher et de douleur dans le premier espace interdigital. La compression de l'une ou l'autre branche, respectivement, s'accompagne d'une violation de l'abduction du pied vers l'extérieur, de l'incapacité de redresser les doigts et le pied et d'une violation de la sensibilité dans diverses parties du pied. En fonction de l'évolution des fibres nerveuses, des lieux de sa division et de la décharge du nerf cutané externe de la jambe inférieure, les symptômes de compression ou de lésion seront légèrement différents. Parfois, la connaissance des caractéristiques de l'innervation du nerf péronier des muscles individuels et des zones cutanées aide à établir le niveau de compression nerveuse avant d'utiliser des méthodes de recherche supplémentaires.

Causes de la neuropathie du nerf péronier

La survenue d'une neuropathie péronière peut être associée à diverses situations. Ça peut être:

  • traumatisme (particulièrement souvent, cette raison est pertinente pour les blessures de la partie supérieure-externe de la jambe, où le nerf se trouve superficiellement et à côté du péroné. Une fracture du péroné dans cette zone peut provoquer des dommages au nerf par des fragments d'os. Et même un plâtre appliqué pour cela provoquer une neuropathie du nerf péronier. La fracture n'est pas la seule cause traumatique. Les chutes, les coups appliqués sur cette zone peuvent également provoquer une neuropathie du nerf péronier);
  • compression du nerf péronier dans n'importe quelle partie de sa succession. Ce sont les soi-disant syndromes tunnel - supérieur et inférieur. Le syndrome supérieur se développe lorsque le nerf péronier commun est comprimé dans le cadre du faisceau neurovasculaire avec une convergence intense du muscle biceps fémoral avec la tête du péroné. Habituellement, cette situation se développe chez les personnes de certaines professions qui sont obligées de maintenir une certaine posture pendant une longue période (par exemple, nettoyeurs de légumes, de baies, de parquet et de pavés de tuyaux - pose accroupie) ou d'effectuer des mouvements répétés qui pressent le faisceau neurovasculaire dans cette zone (couturières, mannequins). La compression peut être causée par la pose jambe-jambe, qui est populaire auprès de beaucoup. Le syndrome du tunnel inférieur se développe lorsque le nerf péronier profond est comprimé à l'arrière de la cheville sous le ligament ou à l'arrière du pied dans la zone de la base de l'os métatarsien. La compression dans cette zone est possible lors du port de chaussures inconfortables (serrées) et lors de l'application d'un plâtre;
  • troubles de l'apport sanguin du nerf péronier (ischémie du nerf, comme un «accident vasculaire cérébral» du nerf);
  • mauvaise position des jambes (jambes) lors d'une intervention chirurgicale prolongée ou d'un état grave du patient, accompagnée d'immobilité. Dans ce cas, le nerf est comprimé à la place de son emplacement le plus superficiel;
  • pénétrer dans les fibres nerveuses lors d'une injection intramusculaire dans la région fessière (où le nerf péronier fait partie intégrante du nerf sciatique);
  • infections sévères, accompagnées de dommages à de nombreux nerfs, y compris le péronier;
  • lésions toxiques des nerfs périphériques (par exemple, avec insuffisance rénale sévère, diabète sucré sévère, consommation de drogues et d'alcool);
  • maladies oncologiques avec métastases et compression du nerf par les ganglions tumoraux.

Bien sûr, les deux premiers groupes de raisons sont les plus courants. Les autres provoquent très rarement une neuropathie du nerf péronier, mais ils ne peuvent être écartés..

Symptômes

Les signes cliniques de neuropathie du nerf péronier dépendent du site de sa lésion (en cours de route) et de la gravité de la survenue.

Ainsi, avec une blessure aiguë (par exemple, une fracture du péroné avec déplacement de fragments et lésion des fibres nerveuses), tous les symptômes se produisent simultanément, bien que les premiers jours puissent ne pas apparaître en raison de la douleur et de l'immobilité du membre. Avec une lésion progressive du nerf péronier (lors de l'accroupissement, du port de chaussures inconfortables et des situations détaillées), les symptômes apparaîtront progressivement, au fil du temps.

Tous les symptômes de neuropathie du nerf péronier peuvent être divisés en moteurs et sensoriels. Leur association dépend du niveau de la lésion (pour laquelle les informations anatomiques ont été présentées ci-dessus). Considérez les signes de neuropathie du nerf péronier, en fonction du niveau de dommage:

  • avec une compression élevée du nerf (dans le cadre des fibres du nerf sciatique, dans la fosse poplitée, c'est-à-dire avant la division du nerf en branches superficielles et profondes), il y a:
  1. troubles de la sensibilité de la surface antéro-latérale de la jambe, le dos du pied. Cela peut être un manque de sensation de toucher, l'incapacité de faire la distinction entre une irritation douloureuse et juste un toucher, la chaleur et le froid;
  2. douleur sur la surface latérale de la jambe et du pied, aggravée par l'accroupissement;
  3. violation de l'extension du pied et de ses doigts, jusqu'à l'absence totale de tels mouvements;
  4. faiblesse ou incapacité à enlever le bord extérieur du pied (le soulever);
  5. incapacité à se tenir sur vos talons et à être comme eux;
  6. lors de la marche, le patient est obligé de lever la jambe haute pour ne pas s'accrocher à ses doigts, lors de l'abaissement du pied, les doigts tombent d'abord à la surface, puis toute la semelle, la jambe lors de la marche est excessivement pliée au niveau des articulations du genou et de la hanche. Cette démarche est appelée "coq" ("cheval", péronier, steppage) par analogie avec l'allure de l'oiseau et de l'animal du même nom;
  7. le pied prend l'aspect d'un «cheval»: il pend et est, pour ainsi dire, tourné vers l'intérieur, les orteils pliés;
  8. avec une certaine expérience de neuropathie du nerf péronier, une perte de poids (atrophie) des muscles se développe le long de la surface antéro-latérale de la jambe inférieure (évaluée par rapport à un membre sain);
  • lorsque le nerf cutané externe de la jambe inférieure est comprimé, des changements extrêmement sensibles (sensibilité réduite) se produisent le long de la surface externe de la jambe inférieure. Cela peut ne pas être très perceptible, car le nerf cutané externe de la jambe est relié à la branche du nerf tibial (les fibres de ce dernier, pour ainsi dire, jouent le rôle d'innervation);
  • les lésions du nerf péronier superficiel présentent les symptômes suivants:
  1. douleur avec une teinte de brûlure dans la partie inférieure de la surface latérale de la jambe, à l'arrière du pied et aux quatre premiers orteils du pied;
  2. diminution de la sensibilité dans les mêmes zones;
  3. faiblesse en abduction et soulèvement du bord extérieur du pied;
  • les dommages à la branche profonde du nerf péronier sont accompagnés de:
  1. faiblesse d'extension du pied et de ses orteils;
  2. léger affaissement du pied;
  3. violation de la sensibilité à l'arrière du pied entre le premier et le deuxième orteil;
  4. avec l'existence à long terme du processus - atrophie des petits muscles du dos du pied, qui devient perceptible par rapport à un pied sain (les os semblent plus clairs, les espaces interdigitaux s'enfoncent).

Il s'avère que le niveau de lésion du nerf péronier détermine clairement ces ou ces symptômes. Dans certains cas, une violation sélective de l'extension du pied et de ses orteils est possible, dans d'autres - en soulevant son bord externe, et parfois uniquement des troubles sensoriels.

Traitement

Le traitement de la neuropathie péronière est largement déterminé par la cause de son apparition. Parfois, le remplacement d'un plâtre qui comprime un nerf devient le traitement principal. Si des chaussures inconfortables en sont la cause, les changer contribue également à la guérison. Si la raison est une pathologie concomitante existante (diabète sucré, cancer), alors dans ce cas, il est nécessaire de traiter, tout d'abord, la maladie sous-jacente, et le reste des mesures pour restaurer le nerf péronier sera déjà indirect (bien que obligatoire).

Les principaux médicaments utilisés pour traiter la neuropathie péronière sont:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofénac, Ibuprofène, Ksefokam, Nimésulide et autres). Ils aident à réduire la douleur, à soulager le gonflement de la région nerveuse, à éliminer les signes d'inflammation;
  • Vitamines B (Milgamma, Neurorubin, Kombilipen et autres);
  • des moyens pour améliorer la conduction nerveuse (Neuromidin, Galantamine, Proserin et autres);
  • médicaments pour améliorer l'apport sanguin au nerf péronier (Trental, Cavinton, Pentoxifylline et autres);
  • antioxydants (Berlition, Espa-Lipon, Tiogamma et autres).

Les méthodes de physiothérapie sont utilisées activement et avec succès dans des traitements complexes: magnétothérapie, amplipulse, ultrasons, électrophorèse avec des substances médicinales, stimulation électrique. Le massage et l'acupuncture contribuent à la récupération (toutes les procédures sont sélectionnées individuellement, en tenant compte des contre-indications disponibles pour ce patient). Des complexes d'exercices de physiothérapie sont recommandés.

Pour corriger la démarche du «coq», des orthèses spéciales sont utilisées, qui fixent le pied dans la bonne position, l'empêchant de s'affaisser.

Si le traitement conservateur ne donne pas d'effet, ils ont recours à une intervention chirurgicale. Le plus souvent, cela doit être fait avec des lésions traumatiques des fibres du nerf péronier, en particulier avec une rupture complète. Lorsque la régénération nerveuse ne se produit pas, les méthodes conservatrices sont impuissantes. Dans de tels cas, l'intégrité anatomique du nerf est restaurée. Plus l'opération est effectuée tôt, meilleur est le pronostic pour la récupération et la restauration de la fonction du nerf péronier..

Le traitement chirurgical devient un salut pour le patient et en cas de compression importante du nerf péronier. Dans ce cas, les structures qui compriment le nerf péronier sont disséquées ou enlevées. Cela aide à restaurer le passage de l'influx nerveux. Et puis, avec l'aide des méthodes conservatrices ci-dessus, ils «apportent» le nerf pour une récupération complète.

Ainsi, la neuropathie du nerf péronier est une maladie du système périphérique qui peut survenir pour diverses raisons. Les principaux symptômes sont associés à une sensibilité réduite de la jambe et du pied, ainsi qu'à une faible extension du pied et de ses orteils. La tactique thérapeutique dépend en grande partie de la cause de la neuropathie du nerf péronier, est déterminée individuellement. Un patient a suffisamment de méthodes conservatrices, un autre peut nécessiter une intervention à la fois conservatrice et chirurgicale.

Film éducatif «Neuropathies des nerfs périphériques. Clinique, particularités de diagnostic et de traitement "(à partir de 23h53):

Comment traiter la neuropathie du nerf péronier

Le système nerveux humain comprend le cerveau, la moelle épinière et de nombreuses branches nerveuses. Les nerfs fournissent un échange instantané d'impulsions dans tout le corps. La perturbation du travail d'un nerf entraîne une détérioration des performances de certaines parties du corps. La neuropathie est un trouble des lésions nerveuses non inflammatoires qui s'étend souvent aux membres inférieurs.

La neuropathie des membres inférieurs s'accompagne de l'impossibilité de la dorsiflexion du pied et de l'extension de ses doigts, une violation de la sensibilité de la peau dans la région de la jambe et du pied. Le traitement est effectué de manière globale - à l'aide de médicaments, de physiothérapie et de méthodes orthopédiques. Intervention chirurgicale si nécessaire.

Qu'est-ce que la neuropathie du nerf péronier

La neuropathie du nerf péronier est une maladie non inflammatoire qui se développe en raison d'une blessure ou d'une compression du nerf péronier. La conduction des impulsions le long du nerf vers les muscles et les zones cutanées est perturbée, une faiblesse des muscles du pied et des doigts apparaît, à la suite de laquelle la sensibilité et les fonctions motrices sont perturbées le long de la surface externe de la jambe et du dos du pied et des doigts. La pathologie est traitée avec des méthodes conservatrices et chirurgicales..

La neuropathie post-traumatique survient en raison de lésions des nerfs des membres, d'une compression, de diverses blessures de l'articulation du genou, de l'appareil ligamentaire et d'une fracture de la jambe. La défaite du nerf péronier entraîne un affaiblissement des muscles de la partie antérieure et externe de la jambe inférieure.

Les mononeuropathies périphériques - lésions nerveuses multiples - comprennent également l'axonopathie - lésions du cylindre axial de la fibre nerveuse, neuropathie des nerfs tibial, fémoral et sciatique. Les lésions axonales surviennent dans les neuropathies toxiques, y compris l'étiologie alcoolique, le diabète, les tumeurs malignes.

L'inflammation du nerf tibial est une maladie grave accompagnée de douleurs intenses, de difficultés de mouvement et d'une sensation d'inconfort sévère dans tout le corps. Accès intempestif à un médecin, un retard dans le traitement entraîne une déformation du membre inférieur et de la tête du péroné.

Raisons de l'apparition et groupes à risque

Les causes les plus courantes de pathologie:

  • blessures des membres inférieurs - ecchymoses, fractures;
  • varices, caillots sanguins - compression des fibres nerveuses due à des troubles circulatoires;
  • maladie métabolique;
  • les infections;
  • maladies courantes sous forme sévère - accident vasculaire cérébral, ostéoporose;
  • formations malignes de toute localisation dans le corps;
  • pathologies endocriniennes - diabète sucré;
  • intoxication toxique - alcoolisme, toxicomanie, insuffisance rénale;
  • maladies du sang.

Le groupe à risque comprend les personnes qui sont dans une position inconfortable pendant une longue période, par exemple les couturières, les parquets, ainsi que les personnes portant des chaussures inconfortables qui altèrent la circulation sanguine. Les patients sont susceptibles de développer une pathologie après un long séjour dans un état immobile.

Symptômes

Les manifestations de la maladie dépendent du degré du processus pathologique et de la localisation des lésions nerveuses. Les symptômes courants sont la sensibilité des membres et la douleur. Le développement chronique de la maladie est caractérisé par une apparition lente des symptômes.

Symptômes de lésions du nerf péronier:

  • dysfonctionnement du pied, incapacité à plier et à plier les doigts, immobilisation, incapacité à se tenir sur les talons;
  • douleur, brûlure dans les doigts et les muscles, gonflement, spasmes, crampes, faiblesse dans le membre;
  • perte de sensibilité;
  • atrophie musculaire avec développement prolongé de la maladie.

Attention! La pathologie peut évoluer avec une douleur mineure. Le principal symptôme est l'incapacité de se tenir debout ou de marcher sur les talons.

Symptômes de lésions du nerf tibial:

  • violation de la sensibilité;
  • douleur au pied, à la cheville, aux doigts;
  • gonflement;
  • sensations périodiques de rampement sur la jambe;
  • spasmes, convulsions;
  • difficulté à marcher.

Le nerf tibial passe par l'arrière du mollet, un canal osseux près du talon. Le syndrome de la douleur survient pendant le processus inflammatoire des tissus mous en raison de la compression, des dommages au nerf tibial.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de la pathologie commence par la détermination de la fonction motrice et de la sensibilité, l'étude de l'anamnèse et des plaintes.

Si nécessaire, le médecin prescrit des mesures de diagnostic supplémentaires:

  • électromyographie - pour déterminer le degré de lésion nerveuse;
  • Échographie du nerf et des membres inférieurs;
  • IRM;
  • radiographie osseuse - en cas de blessure.

La neuropathie du nerf péronier nécessite toujours un diagnostic minutieux, car la pathologie est similaire à d'autres troubles - maladie de Charcot-Marie-Tooth, syndrome d'atrophie musculaire péronière, tumeurs cérébrales.

Traitement

Le choix des méthodes de traitement dépend de la cause de la pathologie. Les patients atteints de diabète sucré, d'insuffisance rénale ou d'oncologie ont tout d'abord besoin d'un traitement pour les maladies sous-jacentes. Le médecin sélectionne les procédures en fonction de la présence de contre-indications.

Des mesures conservatrices sont utilisées pour traiter la neuropathie du nerf péronier, ainsi que la chirurgie. Le patient est admis à l'hôpital, reçoit la nomination de médicaments anti-inflammatoires et analgésiques, physiothérapie: magnétothérapie, échographie, électrophorèse avec des médicaments, thérapie par l'exercice. Le traitement de la maladie au stade initial comprend la stimulation musculaire électrique, le massage, l'acupuncture.

L'intervention chirurgicale est prescrite par un neurochirurgien en cas d'atteinte nerveuse importante en l'absence de résultat thérapeutique. Après l'opération, le traitement est effectué de manière conservatrice jusqu'à guérison complète. La période postopératoire nécessite une rééducation à long terme. L'exercice améliore la circulation sanguine, réduit l'inflammation et rétablit la fonction musculaire.

Médicament

La méthode thérapeutique dans le traitement de la névralgie du nerf péronier implique l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires et analgésiques. Le médecin prescrit des pilules et des injections pour réduire la douleur, soulager le gonflement de la région nerveuse, réduire l'inflammation.

Médicaments de base:

  • «Diclofenac», «Ketorol», «Ibuprofen», «Ksefokam», «Nimésulide» - soulagent la douleur et les brûlures;
  • "Neuromidin", "Galantamine", "Proserin" - améliorent la conduction nerveuse;
  • "Trental", "Cavinton", "Pentoxifylline" - améliorer l'approvisionnement en sang;
  • "Berlition", "Espa-Lipon", "Tiogamma" - antioxydants;
  • "Milgamma", "Neurorubin", "Kombilipen" - améliorer les processus métaboliques dans le corps.

Les médicaments sont combinés avec succès avec l'électrophorèse, la magnétothérapie et la stimulation électrique. Les médicaments sont sélectionnés par le médecin en fonction de l'image de la maladie et de la présence d'autres pathologies.

Remèdes populaires

En médecine traditionnelle, il existe de nombreuses recettes efficaces qui ont fait leurs preuves. En voici quelques uns:

  1. Formez de petites boules d'argile bleue et verte avec un peu d'eau. Faites-les sécher au soleil, puis placez-les dans un récipient hermétique. Avant utilisation, vous devez diluer une partie de l'argile avec de l'eau à température ambiante jusqu'à ce qu'une consistance pâteuse soit obtenue. Appliquer le mélange sur le tissu en plusieurs couches, appliquer sur la zone endommagée. Attendez que le mélange sèche complètement, retirez le bandage. Effectuer chaque procédure avec une nouvelle boule d'argile.
  2. Libérez les dattes mûres à partir de graines, hachez-les avec un hachoir à viande. La masse résultante doit être consommée 2 à 3 cuillères à café 3 fois par jour après les repas. Le cours dure 30 jours.
  3. Compresses avec du lait de chèvre. Faites tremper l'étamine dans le lait et appliquez pendant quelques minutes sur la peau au-dessus du nerf affecté. Répétez la procédure plusieurs fois au cours de la journée..
  4. Versez 6 feuilles de laurier avec un verre d'eau bouillante, puis faites cuire à feu doux pendant 10 minutes. Mettez le bouillon résultant dans le nez 3 fois par jour jusqu'à ce que la condition s'améliore..
  5. Mélangez bien 2 cuillères à soupe. eau et 3 cuillères à soupe. térébenthine, versez un morceau de pain, appliquez-le sur la zone de la jambe touchée pendant 7 minutes. Après cela, isolez la zone traitée. Il est préférable d'effectuer la procédure avant le coucher. Fréquence - une fois tous les deux jours jusqu'à la guérison complète.
  6. Appliquer une compresse de la pelure de citrons pelés, huilée d'huile d'olive, appliquer sur le pied pendant la nuit.

Le traitement de la neuropathie du nerf péronier avec des remèdes populaires n'est qu'une partie du complexe de mesures thérapeutiques, par conséquent, le traitement médical ne doit pas être négligé.

Chirurgie

La chirurgie est un dernier recours dans le traitement de la neuropathie. L'intervention chirurgicale est utilisée en cas de rechute de la maladie, d'inefficacité des médicaments ou de lésions nerveuses sévères.

En fonction de la gravité de la maladie, le médecin effectue une décompression nerveuse, un transfert de tendon, une neurolyse ou une chirurgie plastique.

Après l'opération, le patient récupère longtemps, limitant l'activité physique et marchant avec des béquilles. Ensuite, l'exercice est prescrit. Chaque jour, le membre opéré est examiné pour des plaies, des fissures, des ulcères et traité avec des antiseptiques. Le médecin donne des recommandations à chaque patient individuellement. Une opération en temps opportun améliore le pronostic de récupération.

La physiothérapie aide à maintenir la fonction musculaire, restaure la flexion plantaire et dorsale du pied et améliore la circulation sanguine. Le médecin sélectionne individuellement le système de formation en tenant compte de l'état du patient.

Les exercices de physiothérapie sont initialement effectués sous la supervision d'un médecin. Ce n'est qu'après un certain temps, lorsque le patient mémorise la technique d'exécution correcte, que des études indépendantes à domicile sont possibles.

Un exercice incontrôlé peut entraîner davantage de lésions nerveuses.

Un ensemble d'exercices pour la neuropathie:

  1. Imitation de la marche - effectuée d'abord en position couchée, puis assise.
  2. Exercices dynamiques - ralentir, accélérer, s'arrêter brusquement, faire demi-tour, tourner. Il est recommandé d'effectuer des tâches les yeux fermés.
  3. Marcher - augmente la circulation sanguine, réduit l'inflammation, empêche la formation d'adhérences. L'utilisation d'éléments de résistance augmente le stress sur les muscles des jambes.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie ont un effet positif dans le traitement de la neuropathie.

Les types suivants sont prescrits aux patients:

  • magnétothérapie;
  • réflexologie;
  • thérapie par ultrasons;
  • exposition à la chaleur;
  • électrophorèse;
  • massage;
  • acupuncture;
  • exercices de physiothérapie.

Actions préventives

La neuropathie est une maladie qui survient pour diverses raisons. Un traitement opportun aidera à éviter les incapacités et les incapacités. Une complication de cette pathologie est la parésie du nerf péronier, qui se manifeste par une diminution de l'activité motrice du membre..

À titre préventif, un traitement rapide des maladies chroniques pouvant entraîner une neuropathie est recommandé..

Une maladie telle que le syndrome du tunnel ou la neuropathie ischémique par compression survient lorsque les troncs nerveux traversant un tunnel étroit sont comprimés, perturbant la nutrition des nerfs. Se produit souvent chez les athlètes. Par conséquent, les personnes impliquées dans le sport doivent porter des chaussures spéciales.

Il est important de contrôler le poids pour réduire la charge sur les membres, afin d'éviter la déformation du pied et du bas de la jambe, de normaliser la circulation sanguine dans les jambes, ainsi que d'abandonner les mauvaises habitudes et de bien manger..

Conclusion

La neuropathie est une maladie complexe qui survient le plus souvent en raison d'un traumatisme, de complications vasculaires et d'une intoxication. Les retards de traitement entraînent une perte complète de sensibilité, un engourdissement de la zone endommagée, des douleurs chroniques et même un handicap..

Il est important de diagnostiquer la neuropathie en temps opportun et de suivre toutes les recommandations du médecin. À titre préventif, subir des examens médicaux annuels, faire de l'exercice quotidiennement et bien manger.

Axonopathie

La description

L'axonopathie est une maladie caractérisée par des lésions des longs processus des cellules nerveuses pour diverses raisons. L'axonopathie fait référence à des maladies de type pathologique et est un type de polyneuropathie.

L'axonopathie est divisée en trois types, en fonction du mécanisme de son développement dans le corps..

  1. Le premier type d'axonopathie est la polyneuropathie axonale aiguë, le deuxième type est la polyneuropathie axonale subaiguë et le troisième type est la polyneuropathie axonale chronique. Le premier type de maladie peut se développer avec une intoxication au méthanol, à l'arsenic ou au monoxyde de carbone.
  2. Le deuxième type se développe en raison de troubles métaboliques.
  3. Le troisième type d'axonopathie peut se développer avec l'abus d'alcool et une carence chronique en vitamines.

Symptômes

Les symptômes de l'axonopathie sont: une sensibilité réduite, des sensations désagréables dans le corps, des perturbations des mouvements, des fonctions autonomes, par exemple une transpiration accrue, une pigmentation de la peau, etc..

L'axonopathie se développe très lentement. Avec cette maladie, les fibres nerveuses grandes et petites peuvent être affectées. Le développement commence à partir des parties les plus externes du corps, du bout des doigts ou des orteils.

Signes du développement d'une axonopathie: la sensibilité à la douleur est perturbée (la sensibilité de la peau s'atrophie), la sensibilité aux températures diminue (le patient cesse de ressentir le froid et la chaleur), les réflexes s'estompent.

La restauration de toutes les fonctions corporelles perturbées, ainsi que le développement de l'axonopathie, se produit extrêmement lentement et n'est pas toujours complète.

Diagnostique

L'axonopathie est diagnostiquée par étapes. Le diagnostic commence par interroger le patient sur les manifestations de la maladie et l'examiner. Ensuite, vous devez mener des études de laboratoire et instrumentales.

Les méthodes de diagnostic de l'axonopathie comprennent: l'électroneuromyographie (établir le niveau de lésion et examiner la conduction d'un signal électrique), une analyse clinique générale du sang, de l'urine, un test sanguin biochimique pour le niveau de glucose, la ponction du liquide céphalo-rachidien avec son examen ultérieur, la radiographie pulmonaire, l'examen échographique de tous les organes péritonéaux, tests de dépistage du VIH.

La prévention

En médecine, il n'y a pas d'avis et de réponse définitifs à la question sur les causes de l'apparition et du développement de l'axonopathie dans le corps humain. Par conséquent, personne n'a encore réussi à développer une méthode pour prévenir cette maladie..

Médecins - les scientifiques conseillent aux personnes sujettes à cette maladie d'éviter autant que possible les situations stressantes et de rester dans un état de calme la plupart du temps.

Traitement

Le traitement de l'axonopathie est un processus extrêmement long. Tout d'abord, des complexes vitaminiques sont prescrits, des médicaments qui peuvent améliorer la circulation sanguine dans les petits vaisseaux. Ensuite, des fonds sont utilisés pour restaurer progressivement le système nerveux humain, le nourrir avec les substances nécessaires et le renforcer afin de prévenir la rechute de la maladie..

En outre, un traitement peut être prescrit pour la maladie, dans le contexte de laquelle l'axonopathie s'est développée. Par exemple, des médicaments antibactériens ou antiviraux. Si le patient est diabétique, il lui est prescrit des antihypoglycémiants..

La période de rééducation après axonopathie est également retardée, car la récupération complète du système nerveux ne se produit pratiquement pas. Tous les patients ont des effets résiduels qui se manifestent par des troubles ou des dysfonctionnements d'autres organes et systèmes. La probabilité et l'intensité de ces dysfonctionnements dépendent de la prévalence et du degré de développement de l'axonopathie..

Discussion et avis (9)

SI LES MÉDECINS FONT ATTENTION AUX SYMPTÔMES ATTENTION AUX SYMPTÔMES, LA MALADIE POURRAIT ÊTRE ACHETÉE SOUS FORME LÉGÈRE ET NE SERAIT PAS CONSIDÉRÉE COMME DANS LE CAS DE MOI

4 juin 2015 18:20

Marina

Malheureusement, nos médecins diagnostiquent très mal ces maladies! Même l'Institut de recherche en neurologie a de très mauvais diagnostics. Ou ils ne savent pas comment ou ils ne veulent pas.

12 octobre 2016 18:48

IRINA

J'AI AUSSI ARRÊTÉ D'ESPÉRER L'ÉTAT. MÉDECINS BUDGÉTAIRES DE MOSCOU. LE TRAITEMENT EST PRESCRIT UNIQUEMENT POUR MONTRER QU'ILS AIDE SANS DEMANDER LE TRAITEMENT PASSÉ QUI N'A DONNÉ AUCUN RÉSULTAT. ET PRESCRIVEZ LE MÊME. CEUX. DONNEZ-LE POUR COMPRENDRE: VOUS VOULEZ GUÉRIR - PAYER, MAIS NON - CELA SIGNIFIE DE MARCHER SANS BUT 2 FOIS AUX MÊMES MÉDECINS, EN CERCLE. POURQUOI LA DEMANDE DONNER UNE DIRECTION VERS MOSCOU DEPUIS LA REGION DE MOSCOU? PLAN RÉALISÉ? OU RECHERCHE D'EMPLOI?

8 décembre 2016 21:05

Olga

J'ai également subi un traitement, il semble que les médecins ne savent pas comment traiter cette maladie. Le processus a été retardé à cause de leur faute: 4 neurologues l'avaient, mais les résultats après traitement étaient nuls.

9 avril 2017 14:31

Ruzanna

U maei sestri DS DEMIELIZACIONNAIA POLINEFROPATIA N // k
AKSONOPATIA. Vrach naznachil terapevticheskoe lechenie posle tolko fizio i massaji. Skajite pojalusta eto pravilno ili nado sovmectno, poka budem lechit nervi razve michci ne otrofiruytcia?

29 mai 2017 17:47

Jeanne

Plus de 2 ans se sont écoulés depuis le remplacement de l'articulation du genou, mais des engourdissements, des rampements persistent, je n'espère rien d'autre.

26 juillet 2018 22:10

Après une endopothèse du genou. sensation de rampement articulaire et engourdissement de la cuisse extérieure. Milgamma et massage prescrits, c'est vrai. Qui avait ça? Cela passera-t-il avec le temps? 4 mois se sont écoulés.

23 juillet 2017 11:23

Espérer

Les gars, on m'a injecté plusieurs fois, rien n'a aidé. Lors de la dernière visite chez le médecin désigné: comprimés dilax + combilipen + konvalis Je vis sans douleur pendant le deuxième mois Peut-être que la combinaison est réussie, je ne sais pas. L'omoplate me faisait mal, la main, la main est devenue engourdie. Les douleurs étaient insupportables, surtout la nuit, je n'ai presque pas dormi..

15 août 2017 15:27

Victor

Après une fracture du cubitus avec une scie électrique ayant endommagé tout ce qui se trouvait sur le chemin du cubitus, les doigts ne fonctionnent pas et se promener dans les institutions est fatigué. Tout le monde espère que tout sera restauré par lui-même.

Polyneuropathie axonale

La polyneuropathie est une pathologie du système nerveux périphérique qui se développe à la suite de lésions diffuses des nerfs périphériques et de leurs axones. D'où le nom de la maladie. Il repose sur une lésion généralisée du cylindre axial des nerfs périphériques.

Qu'est-ce que la polyneuropathie axonale

La polyneuropathie (le deuxième nom est la polynévrite) est un syndrome clinique qui survient en raison d'un certain nombre de facteurs affectant le système nerveux périphérique et se caractérise par des changements pathogénétiques flous. La maladie occupe l'une des premières places dans la liste des affections du système nerveux périphérique, ne cédant la primauté qu'à la pathologie vertébrogène, qui surpasse la complexité du tableau clinique et les conséquences qui en découlent.

La polyneuropathie asconale est considérée comme un problème interdisciplinaire et est souvent rencontrée par des médecins de diverses spécialités. Tout d'abord, avec cette maladie, ils se tournent vers un neurologue. La fréquence du syndrome qui survient est inconnue en raison du manque de données statistiques..

À l'heure actuelle, seuls trois mécanismes pathomorphologiques importants sont connus qui sont à l'origine de la formation de la polyneuropathie:

  • Dégénérescence wallérienne;
  • démyélinisation primaire;
  • axonopathie primaire.

Selon la théorie immunologique, la polyneuropathie est le résultat de la formation croisée d'immunoglobulines qui détruisent leurs propres cellules, entraînant une nécrose tissulaire et une inflammation musculaire..

Les chercheurs ont avancé un certain nombre d'hypothèses sur la survenue et les problèmes de l'évolution de la polyneuropathie axonale:

  • Vasculaire. Il est basé sur l'implication de vaisseaux dans le processus, par lequel l'oxygène et les nutriments pénètrent dans les nerfs périphériques. Les caractéristiques du sang changent en termes de composition qualitative et quantitative, ce qui peut entraîner une ischémie des terminaisons nerveuses.
  • La théorie du stress oxydatif. Positionne la formation d'une maladie du côté d'une violation du métabolisme de l'oxyde nitrique, à la suite de laquelle les mécanismes potassium-sodium sous-jacents à la formation d'excitation nerveuse et à la conduction des impulsions le long des nerfs changent.
  • La théorie de la désactivation des facteurs de croissance nerveuse. Dit que la maladie survient en raison d'un manque de transport axonal avec le développement ultérieur d'une axonopathie.
  • Immunologique. Explique le développement de la maladie à la suite de la formation croisée d'anticorps contre les structures du système nerveux périphérique, qui s'accompagne d'une inflammation auto-immune, puis d'une nécrose nerveuse.

Même en utilisant des méthodes de diagnostic ultramodernes, il est difficile de trouver une cause fiable de la pathologie, il n'est possible de le découvrir que chez 50 à 70% des victimes.

Il existe de nombreux facteurs pour la survenue d'une polyneuropathie axonale des membres inférieurs. Cependant, même les méthodes de recherche innovantes ne permettent pas d'établir la véritable étiologie de la maladie..

Opinion d'expert

Auteur: Alexey Vladimirovich Vasiliev

Responsable du CPS de la maladie du motoneurone / SLA, candidat en sciences médicales, médecin de la catégorie la plus élevée

La polyneuropathie axonale est l'une des maladies neurologiques les plus dangereuses, accompagnée de lésions du système nerveux périphérique. Avec la maladie, les fibres nerveuses périphériques sont détruites.

Il existe plusieurs raisons à la survenue d'une polyneuropathie axonale. Le plus courant:

  1. Le diabète sucré perturbe la structure du sang qui alimente les nerfs, à son tour, un dysfonctionnement se produit dans les processus métaboliques.
  2. Carence à long terme en vitamines B.Ce sont elles qui sont les plus importantes pour le bon fonctionnement du système nerveux, donc une longue pénurie peut conduire à une polyneuropathie axonale.
  3. L'impact des toxines sur le corps. Ceux-ci incluent une variété de substances toxiques, telles que l'alcool et le VIH. En cas d'empoisonnement par des substances dangereuses, la maladie peut se développer en quelques jours..
  4. Facteur héréditaire.
  5. Le syndrome de Guillain Barre.
  6. Diverses blessures, qui comprennent également une compression prolongée des nerfs, caractéristique de la hernie ou de l'ostéochondrose.

Le traitement de la polyneuropathie axonale doit nécessairement être complet, sinon l'effet souhaité ne sera pas atteint. Il est strictement interdit de s'automédiquer et si les premiers symptômes apparaissent, vous devez consulter d'urgence un médecin. Les médecins de l'hôpital Yusupov sélectionnent le traitement individuellement pour chaque patient. En fonction de la gravité de la pathologie et des symptômes, un traitement complexe est prescrit sous la supervision de spécialistes expérimentés.

Les raisons

Les causes les plus courantes de polyneuropathie axonale des membres inférieurs:

  • épuisement du corps;
  • manque à long terme de vitamines B;
  • affections conduisant à la dystrophie;
  • infections aiguës;
  • dommages toxiques par le mercure, le plomb, le cadmium, le monoxyde de carbone, les boissons alcoolisées, l'alcool méthylique, les composés organophosphorés, les médicaments pris sans consulter un médecin;
  • maladies des systèmes cardiovasculaire, hématopoïétique, circulatoire et lymphatique;
  • pathologies endocrinologiques, y compris la dépendance à l'insuline.

Les principaux facteurs qui provoquent le développement d'une polyneuropathie axonale motrice ou sensorimotrice sont:

  • intoxication endogène avec insuffisance rénale;
  • processus auto-immuns dans le corps;
  • amylose;
  • inhalation de substances ou de vapeurs toxiques.

En outre, la maladie peut être due à l'hérédité..

Le manque de vitamines B dans le corps, en particulier la pyridoxine et la cyanocobalamine, a un effet extrêmement négatif sur la conductivité des fibres nerveuses et motrices et peut provoquer une polyneuropathie axonale sensorielle des membres inférieurs. La même chose se produit avec l'intoxication chronique à l'alcool, l'invasion helminthique, les maladies du tractus gastro-intestinal, qui altèrent le taux d'absorption.

Les intoxications toxiques par les médicaments, les aminosides, les sels d'or et le bismuth occupent un pourcentage important dans la structure des facteurs de neuropathie axonale.

Chez les patients atteints de diabète sucré, la fonction des nerfs périphériques est altérée en raison de la neurotoxicité des corps cétoniques, c'est-à-dire des métabolites d'acides gras. Cela se produit en raison de l'incapacité du corps à utiliser le glucose comme principale source d'énergie. Par conséquent, les graisses sont oxydées à la place..

En cas de maladies auto-immunes survenant dans l'organisme, le système immunitaire humain attaque ses propres fibres nerveuses, les percevant comme une source de danger. Cela est dû à la provocation de l'immunité qui se produit lors de la prise imprudente de médicaments immunostimulants et de méthodes de traitement non conventionnelles. Par conséquent, chez les personnes sujettes à l'apparition de maladies auto-immunes, les facteurs déclenchants de la polyneuropathie axonale sont:

  • immunostimulants;
  • vaccins;
  • autohémothérapie.

Avec l'amylose, une protéine telle que l'amyloïde s'accumule dans le corps. C'est lui qui perturbe les fonctions de base des fibres nerveuses.

Premiers signes

La maladie commence généralement par des lésions des fibres nerveuses épaisses ou fines. Souvent, la polyneuropathie axonale a une distribution symétrique distale sur la main ou le pied. La neuropathie affecte le plus souvent les membres inférieurs, puis se propage symétriquement dans le corps. Les symptômes primaires les plus courants d'une lésion comprennent:

  • faiblesse musculaire;
  • douleur dans les membres;
  • brûlant;
  • sensation de rampement;
  • engourdissement de la peau.

Les symptômes sont plus prononcés le soir et la nuit..

Symptômes

Les médecins classent la polyneuropathie axonale chronique, aiguë et subaiguë. La maladie est divisée en deux types: axonale primaire et démyélinisante. Au cours de l'évolution de la maladie, une démyélinisation y est ajoutée, puis la composante axonale secondaire.

Les principales manifestations de la maladie comprennent:

  • léthargie dans les muscles des jambes ou des bras;
  • paralysie spastique des membres;
  • une sensation de contraction dans les fibres musculaires;
  • étourdissements avec un changement brusque de la position du corps;
  • gonflement des membres;
  • brûlant;
  • sensation de picotement;
  • sensation de rampement;
  • diminution de la sensibilité de la peau aux températures élevées ou basses, à la douleur et au toucher;
  • altération de la clarté de la parole;
  • problèmes de coordination.

Les symptômes suivants sont considérés comme des signes végétatifs de polyneuropathie sensorimotrice de type asconal:

  • rythme cardiaque rapide ou lent;
  • transpiration excessive;
  • sécheresse excessive de la peau;
  • décoloration de la peau;
  • violation de l'éjaculation;
  • dysérection;
  • problèmes d'uriner;
  • défaillance des fonctions motrices du tractus gastro-intestinal;
  • augmentation de la salivation ou, au contraire, sécheresse de la bouche;
  • trouble de l'accommodation oculaire.

La maladie se manifeste par des dysfonctionnements des nerfs endommagés. Ce sont les fibres nerveuses périphériques qui sont responsables des fonctions motrices du tissu musculaire, de la sensibilité et ont également un effet végétatif, c'est-à-dire qu'elles régulent le tonus vasculaire.

Le dysfonctionnement de la conduction nerveuse est caractérisé par des troubles de la sensibilité, par exemple:

  • sensation de rampement;
  • hyperesthésie, c'est-à-dire une augmentation de la sensibilité de la peau aux stimuli externes;
  • hypesthésie, c'est-à-dire diminution de la sensibilité;
  • manque de sensation de ses propres membres.

Lorsque les fibres végétatives sont affectées, la régulation du tonus vasculaire devient incontrôlable. Avec la polyneuropathie démyélinisante axonale, les capillaires sont comprimés, ce qui fait gonfler les tissus. Les membres inférieurs, puis supérieurs, en raison de l'accumulation de liquide en eux, augmentent considérablement leur taille. Étant donné qu'avec la polyneuropathie des membres inférieurs, la principale quantité de sang s'accumule précisément dans les zones touchées du corps, le patient développe des étourdissements persistants lorsqu'il prend une position verticale. En raison de la disparition de la fonction trophique, des lésions érosives et ulcéreuses des membres inférieurs peuvent survenir.

La polyneuropathie motrice axonale se manifeste par des troubles moteurs des membres supérieurs et inférieurs. Lorsque les fibres motrices responsables du mouvement des bras et des jambes sont endommagées, une paralysie musculaire complète ou partielle se produit. L'immobilisation peut se manifester de manière complètement atypique - à la fois la raideur des fibres musculaires et leur relaxation excessive peuvent être ressenties. Avec un degré moyen de dommage, le tonus musculaire est affaibli.

Au cours de l'évolution de la maladie, les réflexes tendineux et périostés peuvent être renforcés ou affaiblis. Dans de rares cas, un neurologue ne les observe pas. En cas de maladie, les nerfs crâniens peuvent souvent être affectés, ce qui se manifeste par les troubles suivants:

  • surdité;
  • engourdissement des muscles hyoïdes et des muscles de la langue;
  • incapacité à avaler de la nourriture ou du liquide en raison de problèmes de réflexe de déglutition.

Lorsque le nerf trijumeau, facial ou oculomoteur est affecté, la sensibilité de la peau change, une paralysie se développe, une asymétrie faciale et des contractions musculaires se produisent. Parfois, avec une polyneuropathie axonale démyélinisante diagnostiquée, les lésions des membres supérieurs ou inférieurs peuvent être asymétriques. Cela se produit avec une mononeuropathie multiple, lorsque les réflexes du genou, d'Achille et de la carporadie sont asymétriques.

Diagnostique

La principale technique de recherche qui permet de détecter la localisation du processus pathologique et le degré de lésion nerveuse est l'électroneuromyographie..

Pour déterminer la cause de la maladie, les médecins prescrivent les tests suivants:

  • détermination de la glycémie;
  • tests toxicologiques;
  • analyse complète de l'urine et du sang;
  • révélant le taux de cholestérol dans le corps.

La violation des fonctions nerveuses est établie en déterminant la température, les vibrations et la sensibilité tactile.

Lors de l'examen initial, une technique d'examen visuel est utilisée. Autrement dit, le médecin à qui la victime a été contactée avec des plaintes examine et analyse des symptômes externes tels que:

  • le niveau de pression artérielle dans les membres supérieurs et inférieurs;
  • sensibilité de la peau au toucher et à la température;
  • la présence de tous les réflexes nécessaires;
  • diagnostic de poches;
  • étude de l'état externe de la peau.

Il est possible d'identifier la polyneuropathie axonale à l'aide des études instrumentales suivantes:

  • imagerie par résonance magnétique;
  • biopsie des fibres nerveuses;
  • électroneuromyographie.

Traitement de la polyneuropathie axonale

Le traitement de la polyneuropathie axonale doit être complet et viser la cause du développement de la maladie, ses mécanismes et ses symptômes. La garantie d'un traitement efficace est la détection rapide de la maladie et du traitement, qui s'accompagne d'un rejet absolu des cigarettes, de l'alcool et des drogues, du maintien d'un mode de vie sain et de toutes les recommandations du médecin. Tout d'abord, les mesures thérapeutiques suivantes sont mises en œuvre:

  • se débarrasser des effets toxiques sur le corps, le cas échéant;
  • thérapie antioxydante;
  • prendre des médicaments qui affectent le tonus des vaisseaux sanguins;
  • reconstitution de la carence en vitamines;
  • surveillance régulière de la concentration plasmatique de glucose.

Une attention particulière est portée au traitement visant à soulager le syndrome douloureux aigu.

Si une parésie périphérique est présente, c'est-à-dire une diminution significative de la force musculaire avec une diminution multiple de l'amplitude des mouvements, une thérapie physique et des exercices physiques spéciaux visant à restaurer le tonus des tissus musculaires et à prévenir la formation de diverses contractures sont obligatoires. Un soutien psychologique régulier est particulièrement important, qui empêche le patient de tomber dans la dépression, accompagnée de troubles du sommeil et d'une excitabilité nerveuse excessive..

Le traitement de la polyneuropathie axonale est un processus à long terme, car les fibres nerveuses mettent beaucoup de temps à se rétablir. Par conséquent, vous ne devez pas vous attendre à un rétablissement instantané et à revenir à votre mode de vie habituel. La thérapie médicamenteuse comprend des médicaments tels que:

  • analgésique;
  • glucocorticoïdes;
  • Vitamines B;
  • les antioxydants;
  • vasodilatateurs;
  • agents qui accélèrent le métabolisme et améliorent la microcirculation sanguine.

Le traitement médicamenteux vise à restaurer la fonction nerveuse, à améliorer la conduction des fibres nerveuses et la vitesse de transmission du signal au système nerveux central.

Le traitement doit être effectué en cycles longs, qui ne doivent pas être interrompus, bien que leur effet n'apparaisse pas immédiatement. Pour éliminer la douleur et les troubles du sommeil, les médicaments suivants sont prescrits:

  • les antidépresseurs;
  • anticonvulsivants;
  • médicaments qui arrêtent l'arythmie;
  • analgésiques.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés pour soulager la douleur. Mais il convient de rappeler qu'ils ne peuvent être utilisés que pendant une courte période, car une utilisation prolongée peut endommager la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal..

Les traitements de physiothérapie pour la polyneuropathie axonale comprennent:

  • thérapie par ondes magnétiques;
  • thérapie par la boue;
  • stimulation électrique;
  • acupuncture;
  • massothérapie;
  • éducation physique;
  • ultraphonophorèse;
  • galvanothérapie.

C'est la thérapie physique qui permet de maintenir les performances du tissu musculaire et de maintenir les membres dans la position souhaitée. L'exercice régulier restaurera le tonus musculaire, la flexibilité et augmentera l'amplitude des mouvements à la normale.

Prévoir

Si la maladie est détectée à un stade précoce et est traitée de manière complète par des spécialistes qualifiés, le pronostic pour la vie et la santé du patient est plus que favorable. Cela vaut la peine de mener un mode de vie correct, le régime alimentaire doit être riche en vitamines et minéraux nécessaires au bon fonctionnement du corps.

Si vous ignorez la maladie pendant une longue période et ne prenez aucune mesure, le résultat sera désastreux, jusqu'à une paralysie complète..

La prévention

Le patient doit prendre des mesures préventives qui aideront à éviter une rechute ou l'apparition d'une maladie dangereuse. Ils comprennent l'enrichissement de l'alimentation en vitamines, la surveillance régulière de la glycémie, l'arrêt complet du tabagisme, les drogues et les boissons alcoolisées.

Afin de prévenir la maladie, il est recommandé:

  • portez des chaussures confortables qui ne pincent pas le pied, ce qui nuit à la circulation sanguine;
  • inspectez régulièrement les chaussures pour éviter la formation de champignons;
  • exclure la marche sur de longues distances;
  • ne restez pas longtemps au même endroit;
  • lavez vos pieds à l'eau fraîche ou faites des bains de contraste, ce qui contribue à améliorer la circulation sanguine dans le corps.

Il est strictement interdit aux victimes en rémission de prendre des médicaments sans l'accord de leur médecin. Il est important de traiter les maladies inflammatoires en temps opportun, d'observer les précautions lorsque vous travaillez avec des substances toxiques qui ont un effet néfaste sur le corps et d'effectuer régulièrement des exercices physiques thérapeutiques.

Traitement du nerf péronier: neuropathie, neuropathie, axonopathie, névralgie, névrite et lésion

Le nerf péronier profond joue un rôle anatomique important; la santé et la sensibilité des jambes, jusqu'aux orteils, dépendent de son bon fonctionnement. Étant donné que toute violation dans ce domaine entraîne des problèmes, il convient d'envisager d'éventuelles maladies du nerf péronier et les méthodes de leur traitement..

Ce segment du système nerveux prend naissance dans la zone du nerf sciatique, entre dans sa composition avec certaines de ses fibres, puis se sépare en une branche indépendante. Tout d'abord, le nerf péronier innerve les muscles jusqu'au genou sous la forme d'un seul canal, passant au péroné, puis il est divisé en 3 fibres: superficielle, externe et interne.

Anatomie du nerf péronier

La fibre de surface est située au-dessus de la jambe inférieure. Elle est responsable du fonctionnement des muscles de cette zone et de la mobilité du pied..

La fibre intérieure est située sous le tibia. Il fournit la flexion et l'extension des orteils.

Les pathologies du nerf péronier sont associées au pincement d'une ou plusieurs fibres à la fois. Ce problème peut conduire à une altération du fonctionnement de la jambe sous le genou, pouvant aller jusqu'à la paralysie du pied..

Causes des maladies du nerf péronier

L'innervation peut être interrompue pour les raisons suivantes:

  • fractures de la jambe avec un nerf pincé;
  • serrer le canal ou la fibre;
  • activité physique excessive;
  • problèmes circulatoires;
  • troubles du système nerveux;
  • complications du cancer;
  • violations de température;
  • empoisonnement toxique du corps.

Tous les types de maladies peuvent être divisés en deux catégories. Les affections primaires sont les troubles qui ne dépendent pas d'autres processus dans le corps humain. Ceux-ci incluent des blessures aux membres ou un effort physique excessif, surtout s'ils ne sont transférés que sur une jambe.

Les maladies secondaires se manifestent comme des complications de maladies existantes et nécessitent donc un traitement complexe. Tout d'abord, il s'agit de la thérapie de la maladie sous-jacente, puis de la restauration du fonctionnement du nerf.

Types de maladies

La principale cause de problèmes avec le nerf péronier est la compression ou le pincement, selon les symptômes supplémentaires et les circonstances de la lésion, un certain nombre de maladies associées à cette affection sont distinguées:

  • l'ostéopathie;
  • néoplasmes bénins du tissu osseux;
  • inflammation synonyme de la synoviale;
  • fractures ou luxations dans la région de la cheville;
  • ecchymoses aux jambes sous le genou;
  • tendovaginite;
  • inflammation de la membrane à l'intérieur de l'articulation;
  • complication de l'arthrose - inflammation du tissu des articulations et du cartilage;
  • inflammation de la capsule articulaire (bursite);
  • arthrose, se manifestant à la suite du traumatisme reporté;
  • neuropathie;
  • névralgie;
  • lésions nerveuses lors d'une chirurgie de la jambe.

Tout trouble impliquant le nerf péronier provoquera des symptômes similaires. Les membres sous le genou seront moins sensibles et mobiles que d'habitude.

Le patient souffrira de douleurs aiguës périodiques.

Comme toute autre maladie, de tels problèmes entraînent une détérioration de l'état général du corps..

Diagnostic des troubles fonctionnels du nerf péronier

Tout d'abord, il est nécessaire d'identifier le point spécifique de compression du nerf et la cause du développement de la pathologie. Pour cela, un ensemble de techniques est utilisé.

  • Le médecin procédera à un examen, vérifiera la sensibilité et évaluera la fonctionnalité des membres. Après avoir testé les réflexes, l'emplacement approximatif du foyer et le degré de développement de la pathologie seront clairs.
  • Le spécialiste prescrira une échographie du nerf péronier. Cela aidera à identifier les affections concomitantes et à choisir la meilleure méthode de traitement. Dans les situations difficiles, l'IRM peut donner un tableau clinique précis.
  • Recueillir des informations sur le traumatisme subi et les maladies chroniques existantes. Cela aidera à savoir si les problèmes avec les terminaisons nerveuses des jambes sont le résultat d'un autre trouble..

Indépendamment de la cause et du degré des symptômes, une visite chez un médecin est nécessaire. Si la maladie est détectée à un stade précoce, il est plus facile d'arrêter le processus destructeur et d'éviter l'apparition de nouveaux symptômes..

Symptômes et traitement de la neuropathie

La neuropathie est un processus inflammatoire qui prive les membres de la sensibilité. Au début, une personne cesse de ressentir les changements de température ou les influences mécaniques, qui causent normalement de l'inconfort ou de la douleur. À l'avenir, cela peut entraîner un engourdissement des membres et une altération de la capacité de les contrôler..

Le plus souvent, la neuropathie touche des personnes qui, en raison de leur profession ou de leur type d'activité, s'exposent à un effort physique important. Les athlètes professionnels sont à risque.
Toute une gamme de méthodes est utilisée pour traiter la maladie. La thérapie est effectuée principalement dans un hôpital, car il est impossible d'effectuer la plupart des procédures à domicile.

  • Le patient reçoit des médicaments. La neuropathie étant avant tout un processus inflammatoire, des médicaments sont nécessaires pour la soulager. Et si la maladie s'accompagne non seulement d'un engourdissement des membres, mais également de douleurs vives, des analgésiques seront également prescrits.
  • Pour de telles violations, la physiothérapie est efficace..
  • Vous aurez besoin d'une thérapie réparatrice visant le renforcement général du corps.

Ainsi, l'apport de vitamines est prescrit au patient, un traitement est effectué dans le but de réduire le niveau de toxines.

Caractéristiques de la névralgie

La névralgie survient à la suite d'un traumatisme. Cela peut être une blessure grave à l'articulation de la cheville, une luxation ou une fracture. Les adultes et les enfants sont sensibles à la pathologie. Parfois, cela peut être une conséquence d'une lésion du nerf péronier lors d'une chirurgie du ménisque.

Les principaux symptômes de la maladie:

  • une augmentation du seuil de douleur, les influences externes sont moins ressenties dans la zone endommagée.
  • les troubles affectent le travail des muscles dans la zone de la terminaison nerveuse, la démarche change sensiblement.

Si le traumatisme est la cause du nerf pincé, une thérapie complexe est nécessaire. Tout d'abord, vous devez immobiliser la jambe blessée pour que les tissus guérissent correctement.

Pour cela, un ruban de plâtre est utilisé, ce qui assure la fixation et empêche une éventuelle nouvelle blessure..

Si le site de la blessure a déjà commencé à devenir enflammé, le patient doit prendre des médicaments qui peuvent soulager la douleur et l'enflure. De plus, les vitamines, la physiothérapie et la thérapie par l'exercice sont nécessaires pour pincer les nerfs péroniers.

Signes et traitement de la névrite

Contrairement aux affections décrites ci-dessus, la névrite, bien qu'il s'agisse d'un type d'inflammation, n'entraîne pas de perte de sensibilité. Il se manifeste par des spasmes et une sensation de brûlure. Il y a parfois un œdème rose-violet - l'effet de l'affaissement des membres. Les symptômes généraux se développent également:

  • la faiblesse;
  • augmentation de la température corporelle.

Tout d'abord, avec un tel diagnostic, il est nécessaire d'éviter un affaissement supplémentaire des membres. Cela nécessite sa fixation et son immobilisation fiables. Des analgésiques sont prescrits pour soulager la sensation de brûlure. Pour restaurer la fonction des canaux nerveux, une thérapie physique est nécessaire..

La physiothérapie et le massage sont prescrits pour un soutien supplémentaire du corps..

Polyneuropathie axonale

Il s'agit d'une maladie qui peut affecter n'importe quelle partie du système nerveux, elle est donc diagnostiquée par des symptômes qui apparaissent en parallèle dans différentes parties du corps..

Dans les jambes, cette maladie se manifeste par une léthargie, une altération de la coordination musculaire et des contractions involontaires. En outre, le patient peut ressentir des picotements, la chair de poule, des brûlures et d'autres inconforts. Cela peut faire mal dans différentes parties de la jambe. Tout cela affecte le mouvement, y compris la démarche..

À l'extérieur, des changements d'humidité et de couleur de peau sont observés. Selon l'évolution de la maladie, une personne souffre d'une transpiration accrue ou d'une sécheresse du tégument. Une pâleur excessive ou une rougeur de la peau peut être observée.

Le trouble axonal est également diagnostiqué par des signes qui n'affectent pas directement les jambes..

Ainsi, la maladie s'accompagne de troubles des intestins, de la vessie, d'une augmentation de la salivation, ainsi que de troubles du système reproducteur..

Ces signes peuvent indiquer une intoxication au mercure ou à d'autres substances nocives, ainsi que des complications de maladies des systèmes circulatoire ou endocrinien..

Selon le diagnostic posé, la thérapie vise à éliminer les substances toxiques, à restaurer les niveaux hormonaux ou à traiter les maladies à l'origine de ce phénomène.

Parésie du nerf péronier

Avec ce diagnostic, en raison de la perte de sensibilité, il est impossible de bouger les doigts et de plier le pied. La pathologie affecte le muscle tibial, responsable du mouvement des membres inférieurs.

Pour clarifier le diagnostic avec de tels symptômes, le médecin prescrira des méthodes de diagnostic spéciales:

Ils vous permettent d'identifier la lésion et la zone de paralysie. S'il y a une chance d'arrêter le nerf pincé et de soulager les symptômes, le patient se verra proposer une intervention chirurgicale.

Dans la période postopératoire, une thérapie par l'exercice sera nécessaire pour la parésie du nerf péronier. L'ensemble d'exercices dépendra directement de la force musculaire, il est mesuré sur une échelle de 0 à 5, où 5 est un état normal et 0 indique une immobilité complète.

Il existe 3 groupes d'exercices:

  • sur une jambe saine;
  • sur les muscles fonctionnels du membre malade;
  • pour entraîner l'appareil vestibulaire.

Le but de la thérapie par l'exercice pour la parésie est de rétablir l'apport sanguin à une jambe immobile.Par conséquent, pour l'effet souhaité, la jambe doit être fixée dans une position normale pour une personne en bonne santé..

Prévention des maladies du nerf péronier

Réduire les risques de lésions nerveuses aidera:

  • nutrition adéquat. Permet d'éviter l'excès de poids et la charge supplémentaire associée sur les jambes;
  • activité physique régulière modérée;
  • respect du régime de température. Évitez la surchauffe prolongée ou l'hypothermie des jambes;
  • respect du régime et des recommandations du médecin traitant pour éviter les conséquences d'un nerf pincé.

Peu à peu, l'activité physique sera rétablie. Il faudra être patient: la rééducation prend généralement beaucoup de temps.