L'autisme chez les enfants est un trouble caractérisé par des troubles du développement mental de l'enfant, des troubles de la parole, des troubles moteurs, du comportement et de la communication. La maladie est plus fréquente chez les garçons (environ trois fois plus souvent que chez les filles). L'autisme est répandu dans le monde, quelle que soit la classe sociale.

Le terme «autisme» a été introduit pour la première fois en 1920 par E. Blair pour décrire un symptôme observé chez les patients atteints de schizophrénie, qui consistait en une violation de l'interaction avec le monde réel. Avec l'autisme, les enfants sont observés non seulement avec des troubles mentaux, mais aussi avec une perception altérée de la réalité environnante. Les symptômes de l'autisme de la petite enfance apparaissent déjà à l'âge de 2 à 2,5 ans, l'incidence de la maladie est de 2 à 4 cas pour 10 mille enfants. Dans environ 0,2% des cas, l'autisme de la petite enfance est associé à un retard mental..

Au cours des dernières décennies, le diagnostic d'autisme a été posé plus souvent, mais on ne sait pas si cela est dû à une augmentation réelle de la prévalence de la pathologie ou à un changement des critères diagnostiques..

Synonyme - autisme infantile.

Causes de l'autisme chez les enfants et facteurs de risque

Les causes de l'autisme chez les enfants ne sont pas entièrement comprises.

Parmi les raisons probables figurent l'âge plus avancé des parents, la pathologie de la grossesse, le traumatisme de l'enfant lors de l'accouchement, les processus infectieux dans le corps d'une femme enceinte et d'un enfant à un âge précoce, un traumatisme crânien, des anomalies congénitales du développement cérébral, une prédisposition génétique, des troubles métaboliques, immunitaires et hormonaux. troubles de la mère et du fœtus. En outre, les causes de l'autisme chez les enfants comprennent l'influence de facteurs environnementaux défavorables sur le corps de la femme aux premiers stades de la grossesse, ce qui peut entraîner des dommages biologiques au système nerveux..

Les facteurs tératogènes, c'est-à-dire ceux susceptibles d'affecter le corps d'une femme enceinte et de provoquer ainsi l'autisme chez un enfant, comprennent:

  • certains composants alimentaires, notamment fabriqués industriellement (nitrates, conservateurs, stabilisants);
  • boissons alcoolisées;
  • nicotine;
  • substances narcotiques;
  • certains médicaments;
  • des situations stressantes;
  • conditions environnementales défavorables dans la zone de résidence (gaz d'échappement, rayonnement de fond accru, présence de sels de métaux lourds dans l'eau et le sol, etc.).

Le risque de développer l'autisme chez les deux jumeaux identiques est estimé à 60-90%.

L'autisme chez les enfants conduit à une interaction sociale altérée. À l'âge adulte, la maladie peut causer des problèmes liés aux choix de carrière, aux relations interpersonnelles, aux compétences sociales, etc..

Formes de la maladie

Selon le QI et le niveau de soins dont le patient a besoin dans la vie quotidienne, l'autisme chez les enfants est classé comme suit:

  • peu fonctionnel;
  • moyen fonctionnel;
  • très fonctionnel.

De plus, la maladie peut être syndromique et non syndromique..

Selon le facteur étiologique, l'autisme de la petite enfance peut être:

  • héréditaire endogène;
  • associé à des aberrations chromosomiques;
  • organique exogène;
  • psychogène;
  • étiologie peu claire.

Selon la classification de K. S. Lebedinskaya, en fonction de la nature prédominante de la violation de l'adaptation sociale, les formes suivantes d'autisme chez les enfants sont distinguées:

  • avec détachement du monde extérieur (comportement situationnel, manque de compétences en libre-service, absence totale du besoin de contacts sociaux);
  • avec rejet du monde environnant (discours, stéréotypes sensoriels, moteurs, altération du sens de l'auto-préservation, hyperexcitabilité, hypersensibilité);
  • avec la substitution du monde environnant (la présence d'intérêts et de fantasmes particuliers, un faible attachement émotionnel aux êtres chers);
  • avec un freinage excessif par rapport au monde extérieur (épuisement mental et physique rapide, peur, vulnérabilité, labilité émotionnelle).

Selon la classification de O.S.Nikolskaya, en fonction de la gravité des manifestations de l'autisme chez les enfants, du principal syndrome psychopathologique et du pronostic à long terme, 4 groupes sont distingués:

  1. Il se caractérise par les troubles les plus profonds, le comportement sur le terrain, le manque de besoin d'interaction avec les gens autour, le mutisme, le manque de négativisme actif, l'incapacité de libre-service; le principal syndrome pathopsychologique est le détachement. Le but du traitement est d'établir un contact avec l'enfant, de s'engager dans une interaction avec les autres et de développer des compétences en libre-service..
  2. Il se caractérise par la présence de restrictions sévères dans le choix de la forme de comportement, d'un discours marqué, d'un désir prononcé d'immutabilité, tandis que tout changement peut provoquer une panne, qui se traduit par une agression, une auto-agression, un négativisme; l'enfant est capable de développer et de reproduire ses compétences quotidiennes, dans un environnement familier, il est assez ouvert; le principal syndrome psychopathologique est le rejet de la réalité. Le but du traitement est de développer des contacts avec ses proches, de développer plus de stéréotypes de comportement.
  3. Il se caractérise par un comportement plus complexe lorsqu'il est absorbé par ses propres intérêts stéréotypés, une faible capacité à dialoguer, une réticence à faire des compromis, à essayer et / ou à prendre des risques pour atteindre un objectif fixé, alors que le patient peut avoir des connaissances encyclopédiques dans un domaine spécifique dans le contexte d'une compréhension fragmentaire du monde, il est noté intérêt pour les divertissements antisociaux dangereux; le principal syndrome psychopathologique est la substitution. Le but du traitement est d'enseigner le dialogue, de développer des compétences de comportement social, d'élargir la gamme d'idées..
  4. Un véritable comportement volontaire est caractéristique, mais en même temps, les enfants se fatiguent rapidement, ils ont du mal à se concentrer, à suivre les instructions; ils peuvent se comporter timidement, craintivement, mais avec un traitement adéquat, ils démontrent de meilleurs résultats par rapport aux autres groupes; le principal syndrome psychopathologique est la vulnérabilité. Le but du traitement est d'améliorer les compétences d'interaction sociale, d'enseigner la spontanéité, de développer les capacités individuelles.

Dans l'autisme, les enfants ont non seulement des troubles mentaux, mais aussi une perception altérée de la réalité environnante.

Symptômes de l'autisme chez les enfants

Dans certains cas, les signes d'autisme chez les enfants apparaissent déjà dans la petite enfance, mais le plus souvent les manifestations de la maladie deviennent perceptibles à l'âge de trois ans.

Le signe le plus évident de l'autisme chez les enfants est une réponse inadéquate aux stimuli externes. Un inconfort minimal peut causer de la peur et des pleurs. Les enfants autistes ne montrent pas d'émotions positives lorsqu'ils interagissent avec des adultes, bien qu'ils puissent s'animer lorsqu'ils interagissent avec des objets inanimés. Ces patients évitent de jouer avec leurs pairs, peuvent pratiquement ne pas parler, ne montrer aucun intérêt pour les événements actuels, tolérer bien la solitude. L'un des traits caractéristiques est la répétition répétée de la même action, concentrée exclusivement sur une chose pendant longtemps. De plus, les symptômes de l'autisme chez les enfants comprennent un comportement atypique calme, l'incapacité d'adopter une position confortable dans les bras d'un parent, le fait d'éviter le contact visuel, un manque prolongé de réaction à son nom, une réponse inadéquate aux émotions des proches (par exemple, rire en réponse aux pleurs), souvent les patients autistes ont un manque d'opinion.

Les principaux types de comportements répétitifs ou restreints courants chez les enfants autistes sont répartis dans les groupes suivants:

  • rejet des changements (nouvelles personnes, environnement, choses), besoin d'uniformité;
  • stéréotypie (actions monotones sans but, par exemple, un enfant peut se balancer, agiter les bras, tourner la tête);
  • comportement rituel (l'enfant effectue certaines actions en même temps et dans un ordre strictement défini);
  • comportement limité (l'enfant se concentre sur un seul objet ou n'est actif que par rapport à un seul objet);
  • autoagression (l'enfant montre une agression dirigée contre lui-même).

Environ 1 à 10% des enfants autistes ont des capacités ou des compétences spéciales - un talent pour la musique ou les arts visuels, la capacité de se souvenir de dates et / ou de faits, d'effectuer des calculs mathématiques complexes dans leur esprit, etc..

Dans l'autisme de la petite enfance, il existe parfois un fort attachement de l'enfant à l'un des parents (plus souvent à la mère), tandis que, sans montrer son attachement extérieurement, le patient ne peut physiquement pas se passer du parent, alors qu'il est indifférent au deuxième parent et à son absence. Dans le même temps, les autres patients autistes n'ont plus d'attachement à leurs parents depuis longtemps..

Dans l'autisme de la petite enfance, le développement des habiletés vocales est souvent retardé (principalement, le manque de babillage à l'âge de 6-7 mois). Il est difficile pour les enfants autistes de combiner la parole et les gestes. Beaucoup d'entre eux ont du mal à dormir (s'endorment mal, se réveillent souvent), de plus, leur développement de la conscience des limites de leur propre corps est retardé.

Les symptômes de l'autisme de la petite enfance apparaissent déjà à l'âge de 2 à 2,5 ans, l'incidence de la maladie est de 2 à 4 cas pour 10 mille enfants. Dans environ 0,2% des cas, l'autisme de la petite enfance est associé à un retard mental..

Les enfants autistes ont souvent une meilleure vision périphérique. La motricité fine est souvent sous-développée et un enfant autiste peut éviter certaines couleurs (ne pas porter de vêtements de n'importe quelle couleur, ne pas utiliser certaines couleurs lors du dessin, dans les applications, etc.). Les personnes autistes ont tendance à vivre des expériences désagréables pendant longtemps. Ils peuvent être effrayés au point de paniquer par certains sons calmes, tandis que l'enfant peut ne pas réagir du tout aux sons forts. Les jeux n'ont généralement pas de base d'intrigue et consistent à placer des objets dans un certain ordre. L'autisme est souvent associé à des troubles d'apprentissage généralisés.

Plus de 50% des enfants autistes présentent des écarts de comportement alimentaire, qui peuvent consister en une préférence pour certains aliments strictement ou en un refus déraisonnable de leur part.

Diagnostique

Diagnostiquer l'autisme dans la petite enfance est difficile.

Parmi les méthodes non instrumentales de diagnostic de l'autisme chez les enfants, l'observation et la conversation avec le patient, ainsi que la prise d'anamnèse, sont généralement utilisées. Des techniques de diagnostic spécialement développées sont utilisées sous forme de jeux, de tests, de constructions, d'actions selon un modèle, etc..

En cas de suspicion d'autisme, un examen instrumental est également effectué. Il peut inclure les méthodes suivantes:

  • électroencéphalographie (évaluation de l'activité bioélectrique du cerveau, ainsi que de l'état de ses systèmes fonctionnels);
  • rhéoencéphalographie (évaluation du système vasculaire du cerveau, détection des troubles du flux sanguin cérébral);
  • échoencéphalographie (détermination de la pression intracrânienne, détection des néoplasmes);
  • résonance magnétique et / ou tomodensitométrie (vous permet d'obtenir une image couche par couche des structures cérébrales);
  • cardiointervalographie (évaluation de l'état du système nerveux autonome).

Le diagnostic instrumental des structures cérébrales chez les patients autistes révèle des anomalies dans différentes parties du cerveau. Dans le même temps, la localisation cérébrale spécifique de la pathologie, qui ne serait caractéristique que de l'autisme, n'a pas encore été déterminée. Les troubles inter-cérébraux qui sont fréquents chez les enfants autistes sont généralement difficiles à détecter lors d'un examen de routine.

Pour le diagnostic de l'autisme infantile, des questionnaires et des échelles d'évaluation sont utilisés, notamment:

  • un questionnaire pour le diagnostic des maladies sociales et des troubles de la communication;
  • questionnaire de diagnostic de l'autisme (version adaptée);
  • échelle de maturité sociale;
  • une échelle d'observation pour diagnostiquer l'autisme;
  • un questionnaire comportemental pour diagnostiquer l'autisme;
  • une échelle pour déterminer la gravité de l'autisme chez les enfants;
  • questionnaire sur les troubles du développement spectral de l'enfant; et etc.

Au cours des dernières décennies, le diagnostic d'autisme a été posé plus souvent, mais on ne sait pas si cela est dû à une augmentation réelle de la prévalence de la pathologie ou à un changement des critères diagnostiques..

Le diagnostic différentiel est réalisé avec retard mental, retard mental, schizophrénie, surdité congénitale, psychose régressive, troubles de la parole.

Traitement de l'autisme chez les enfants

L'initiation en temps opportun de la correction de l'autisme augmente la probabilité d'une adaptation réussie d'un enfant à une vie normale. Les principaux objectifs du traitement de l'autisme chez les enfants sont le développement des compétences d'auto-prise en charge et l'adaptation sociale. À cette fin, appliquez:

Les techniques sont sélectionnées en fonction des caractéristiques individuelles de l'enfant. Travaux correctifs non médicamenteux, si nécessaire, accompagnés de la prise de médicaments anticonvulsivants et / ou psychotropes.

Dans le traitement de l'autisme chez l'enfant, les techniques de physiothérapie peuvent être efficaces, en particulier la réflexologie à microcourants, qui permet de stimuler sélectivement certaines zones du cerveau..

Les enfants autistes qui ne parlent pas devraient participer à des jeux et activités éducatifs qui ne nécessitent pas l'utilisation de la parole (par exemple, des puzzles, des puzzles, des puzzles). Ces activités aident à établir le contact avec l'enfant, ainsi qu'à l'initier à des activités individuelles ou conjointes..

Lors de l'utilisation de la thérapie par le jeu, il est recommandé de choisir des jeux avec des règles claires, plutôt que des activités de jeu de rôle. Comme il est difficile pour les autistes de différencier les émotions des autres, de regarder des dessins animés, vous devez sélectionner ceux où les personnages ont des expressions faciales bien exprimées. Dans le même temps, il est nécessaire d'encourager les enfants à deviner l'état émotionnel du personnage. De plus, il est utile d'encourager les enfants autistes à participer à des représentations théâtrales..

La correction de l'autisme chez les enfants comprend une formation audio et des techniques de formation vocale audio. La méthode d'entraînement audio-vocal consiste en l'effet sonore sur l'enfant à travers un dispositif spécial à travers lequel le son de certaines fréquences provient. En conséquence, le patient autiste apprend à écouter et à percevoir des sons qu'il n'a pas absorbés auparavant. L'objectif principal de la méthode est d'améliorer la capacité de percevoir et de traiter les informations qui pénètrent dans le cerveau par l'audition. Pendant les séances, l'enfant peut jouer, peindre ou se livrer à d'autres activités calmes.

Pour le traitement des enfants autistes, la thérapie de maintien est utilisée, qui consiste en ce qu'à un certain moment, la mère prend l'enfant et le serre dans ses bras, malgré sa résistance éventuelle, le père prend la même part à la séance. Cette méthode, après un certain temps de pratique (déterminée individuellement pour chaque enfant), permet aux parents d'établir un contact émotionnel étroit avec l'enfant. Lors des séances de thérapie de maintien initiales, il y a généralement un psychologue qui explique aux parents ce qui se passe et donne des recommandations situationnelles, mais lui-même ne participe pas à la séance et n'est pas en mesure de remplacer les parents. Chaque séance de thérapie de maintien comporte trois étapes:

  1. Phase de confrontation (un enfant autiste résiste généralement à démarrer une séance, bien qu'il l'attende souvent tout au long de la journée, tandis que les patients peuvent chercher des excuses pour éviter de tenir).
  2. Le stade du rejet (l'enfant essaie de sortir de l'étreinte, tandis que les parents, étant patients, essaient de calmer l'enfant).
  3. Stade de résolution (l'enfant arrête la résistance, établit un contact visuel avec les parents, se détend).

Il convient de noter que certains experts considèrent la tenue de thérapie comme une méthode trop stressante, à la fois pour un enfant malade et pour ses parents, et ne recommandent donc pas d'y recourir..

Pour améliorer l'interaction du patient avec le monde extérieur, la méthode de zoothérapie est recommandée, au cours de laquelle les enfants entrent en contact avec des animaux (chevaux, chats, chiens, dauphins). La méthode est basée sur le constat que les enfants autistes trouvent souvent beaucoup plus facile d'établir un contact avec un animal qu'avec une autre personne. Cependant, il faut garder à l'esprit qu'un certain nombre de patients éprouvent des accès d'agressivité envers les animaux ou ont peur d'eux. Dans ces cas, la thérapie assistée par les animaux n'est pas indiquée..

Le quotient intellectuel (QI) des patients autistes est supérieur à 50 et le développement de la parole avant l'âge de six ans sont des signes pronostiques favorables..

La physiothérapie est indiquée pour améliorer la capacité de l'enfant à contrôler son corps. En outre, les patients autistes se voient prescrire un régime, les produits à forte teneur en caséine et en gluten (produits laitiers, produits à base de blé, de seigle, d'avoine, d'orge) sont exclus du régime.

Les patients des premier et deuxième groupes (selon la classification de O.S. Nikolskaya) sont enseignés à domicile, les patients des troisième et quatrième groupes peuvent fréquenter une école d'éducation générale spéciale ou de masse.

Complications et conséquences possibles

L'autisme chez les enfants conduit à une interaction sociale altérée. À l'âge adulte, la maladie peut causer des problèmes liés aux choix de carrière, aux relations interpersonnelles, aux compétences sociales, etc..

Prévoir

L'incapacité de guérir l'autisme pendant l'enfance fait que la maladie persiste à l'adolescence et à l'âge adulte. Avec un traitement adéquat et un travail de correction en temps opportun avec les enfants autistes, il est possible de parvenir à une adaptation sociale acceptable dans environ 30% des cas. En l'absence du traitement nécessaire, les patients autistes restent handicapés, incapables d'interaction sociale et de soins personnels.

Le quotient intellectuel (QI) des patients autistes est supérieur à 50 et le développement des compétences linguistiques avant l'âge de six ans sont des signes pronostiques favorables. Le diagnostic précoce et l'initiation précoce du traitement augmentent les chances de guérison.

La prévention

Les raisons exactes du développement de l'autisme chez les enfants n'ayant pas encore été établies, la prévention de cette maladie se résume aux mesures habituelles de maintien et de promotion de la santé qu'une femme devrait prendre pendant la grossesse:

  • prévention des maladies infectieuses;
  • traitement rapide des maladies;
  • des contrôles réguliers avec un obstétricien-gynécologue qui surveille la grossesse;
  • exclusion de l'influence de facteurs environnementaux défavorables sur le corps d'une femme enceinte;
  • régime équilibré;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • éviter un effort physique excessif;
  • promenades régulières au grand air.

Magazine féminin "Live Create"

La femme est une création de la nature,

la source de sa force est la créativité.

10 principaux symptômes de l'autisme, causes et formes de la maladie

Bonjour chers lecteurs!
De plus en plus d'informations émergent sur l'autisme. Plus d'enfants sont diagnostiqués avec cela. Aujourd'hui, nous allons comprendre en détail: l'autisme, quelle est cette maladie, les symptômes et les causes de la maladie.

Contenu:

  • Autisme: qu'est-ce que c'est
  • Les raisons
  • Symptômes
  • Formes
  • Fonctions de diagnostic

Autisme: qu'est-ce que c'est

Commençons par qui sont les personnes atteintes d'autisme. Tout d'abord, cela vaut la peine de dire que l'autisme n'est pas vraiment un diagnostic. C'est un certain état avec lequel une personne est née. Une personne avec un tel diagnostic perçoit le monde différemment. Il a du mal à établir des contacts sociaux.

Pire encore, il est impossible de déterminer à la naissance qu'un enfant est autiste. De plus, les techniques diagnostiques actuellement existantes ne permettent de déterminer ce diagnostic qu'à partir de trois ans. Pendant ce temps, plus les cours correctionnels commencent tôt, plus il y a de chances qu'une personne soit socialisée..

Les raisons

Quant aux causes de cette maladie, les opinions des médecins et des scientifiques diffèrent. Les causes les plus courantes de cette maladie comprennent:

  1. Un trouble dans les gènes;
  2. Facteurs environnementaux nocifs;
  3. Facteurs environnementaux tels que virus ou infections;
  4. Difficulté pendant l'accouchement et bien plus encore;
  5. Troubles du système hormonal;
  6. Exposition maternelle aux produits chimiques pendant la grossesse.

Il est à noter qu'il existe de nombreuses études scientifiques pour soutenir ou réfuter telle ou telle version. Cependant, il n'y a toujours pas de consensus sur les causes de ces problèmes..

Symptômes

Les symptômes les plus courants sont:

  1. Les expressions faciales sont pratiquement absentes. Dans une forme sévère, la parole peut également être absente;
  2. L'enfant peut ne pas sourire aux autres enfants. Ne maintient pas le contact visuel;
  3. Si la parole est présente, il peut y avoir des problèmes d'intonation et de rythme de parole;
  4. Manque de désir de communiquer avec ses pairs;
  5. Il n'y a pas de contact émotionnel avec les proches (même avec les parents). Les enfants autistes partagent rarement leurs expériences avec les autres. Et ils ne le font pas, non pas parce qu'ils ne le veulent pas, mais parce qu'ils n'en ressentent pas le besoin;
  6. Il n'y a pas d'imitation des expressions faciales ou des gestes des autres. Normalement, nous répétons certains de leurs gestes après d'autres pour leur montrer notre sympathie. Bien sûr, nous faisons cela inconsciemment. Cependant, les personnes diagnostiquées avec l'autisme n'ont pas ce mécanisme de réseautage social;
  7. Le comportement est généralement nerveux et renfermé;
  8. Avec un changement brusque de l'environnement, l'hystérie peut survenir;
  9. Forte concentration sur un sujet précis. En même temps, il est souvent nécessaire de garder cet objet avec vous à tout moment;
  10. Il est nécessaire de répéter constamment les mêmes actions.

Lisez aussi:

Il convient également de mentionner que les enfants autistes sont caractérisés par un développement inégal. Pour cette raison, un tel enfant peut être doué dans un domaine particulier. Par exemple, la musique, les mathématiques ou la peinture. Cependant, s'il y a un tel talent, alors le bébé sera très probablement engagé dans son passe-temps préféré pendant des jours. Toute distraction menacera le début d'une crise de colère.

Si la socialisation et la correction ont réussi. Chez les adultes autistes, les conséquences peuvent être exprimées comme suit:

  1. Actions rituelles. Pour les calmer, ils peuvent effectuer certaines sortes de rituels: par exemple, claquer des doigts ou tapoter leurs jointures sur la table après avoir fait quelque chose d'important;
  2. Les expressions faciales et les gestes sont limités, ne reflètent aucune émotion;
  3. Avoir de la difficulté à comprendre et à exprimer ses émotions;
  4. Comportement agressif même au moindre changement d'environnement.

Formes

Dans l'étude de l'autisme chez l'enfant, une place importante est accordée à la définition de la forme de la maladie. Après tout, plus la forme est lourde, plus il est difficile d'aider le bébé..

Les formes ou types d'autisme comprennent:

Syndrome de Kanner ou autisme infantile (considéré comme léger)

Nous parlons ici de l'apparition des premiers signes de comportement autiste en relation avec le comportement social. Dans ce cas, des troubles du sommeil se manifestent, le travail du tractus gastro-intestinal est perturbé. Les premiers accès d'agression ou d'angoisse apparaissent;

Forme atypique

Il apparaît après l'âge de trois ans. Le plus souvent, il est observé en combinaison avec des troubles de la parole (nous parlons d'autisme non verbal) ou un retard mental;

Trouble désintégré de la petite enfance

Une caractéristique est que pendant un certain temps, le développement de l'enfant se produit normalement. Cependant, à un moment donné, le développement s'arrête et un trouble autistique se développe;

Hyperactivité associée à un retard mental et à la stéréotypie

En plus du comportement hyperactif dans l'enfance (qui à l'adolescence est remplacé par une activité réduite), il y a aussi une faible intelligence. Elle est causée par des lésions cérébrales organiques;

Autisme hautement fonctionnel ou syndrome d'Asperger

Il y a une violation dans la formation des contacts sociaux. Passion constante pour la même activité (par exemple, le dessin, les mathématiques ou la musique, dont nous avons parlé précédemment)

Fonctions de diagnostic

Ainsi, nous avons déjà parlé de ce qu'est le diagnostic d'autisme chez les enfants. Et une autre question importante - les caractéristiques du diagnostic de la maladie.

Trois symptômes suffisent pour suspecter un enfant atteint d'un trouble du spectre autistique:

  1. Difficultés dans le processus de communication. Surtout avec les pairs;
  2. Difficultés de comportement dans la société;
  3. Comportement répétitif. Par exemple, lorsqu'un enfant peut passer des heures à déplacer des jouets d'un endroit à un autre et vice versa. Ou asseyez-vous et faites sans réfléchir le même mouvement.

Si vous remarquez quelque chose comme ça chez votre bébé, vous devriez contacter un neuropsychologue ou un neuropathologiste. Il effectue un examen selon les critères de la CIM-10 (il s'agit d'un classificateur international de maladies avec une liste complète de symptômes).

Si plus de six symptômes coïncident avec l'état réel des choses dans le classificateur, un examen médical est prescrit.

Il existe également de nombreuses échelles d'évaluation qui aident à déterminer si un enfant est autiste. Ici, à la fois une enquête auprès des parents sur les caractéristiques du comportement de leur enfant et une observation du bébé lui-même dans ses conditions habituelles sont effectuées..

Aujourd'hui, nous avons parlé de ce qu'est l'autisme, de ses symptômes et de ses causes. La question du diagnostic a également été accrochée. La seule chose que je veux ajouter: si vous soupçonnez quelque chose comme ça chez vos enfants, vous devriez consulter un spécialiste et ne pas paniquer.

Si le diagnostic n'est pas confirmé, vous pouvez expirer calmement. Si le diagnostic est confirmé, le bébé a besoin de parents forts et concentrés qui croient fermement qu'ils peuvent tout faire. Et n'oubliez pas: plus vous commencez à travailler tôt, plus il est facile de s'adapter à la vie sociale..

Et pour aujourd'hui j'ai tout! Si vous avez des questions - écrivez, nous y répondrons! En attendant, n'oubliez pas de vous abonner aux mises à jour du blog et de partager du matériel intéressant sur les réseaux sociaux..

Rejoignez-nous sur VKontakte. Vous y trouverez des idées créatives, des pensées intéressantes, des collections de mode et bien plus encore..

La psychologue praticienne Maria Dubynina était avec vous

Un enfant est autiste: pourquoi cela nous est arrivé?

Autisme - quelle est cette maladie? Si quelque chose ne va pas avec l'enfant

Elizaveta Zavarzina-Memmy n'est ni médecin ni psychologue. Biologiste de formation, elle aide son fils à faire face aux symptômes de l'autisme depuis plus de 20 ans. Pendant ce temps, non seulement toutes les analyses possibles ont été faites et toutes les méthodes de traitement existantes ont été essayées. Obligée de rechercher constamment des informations utiles, Elizaveta est l'un des meilleurs promoteurs de la connaissance sur l'autisme. Voici une brève description du diagnostic de son livre "Les aventures d'un autre garçon".

Le terme «autisme» a été introduit en 1920 par le psychiatre Eugène Blair et indiquait dans un premier temps la particularité de penser des patients schizophrènes, qui se caractérisent par un repli sur eux-mêmes, échappant à la réalité. Aujourd'hui, l'autisme est considéré comme un trouble de la structure et du fonctionnement du système nerveux. En ce sens, le terme a été utilisé pour la première fois en 1943 par le psychiatre américain Leo Kanner (Kanner, 1943 (1985)). C'est là que commence l'histoire de la recherche sur l'autisme..

Kanner a décrit les caractéristiques communes des troubles du comportement chez 11 enfants, qu'il a observés pendant quatre ans. Selon lui, ces troubles formaient un syndrome unique, jusqu'alors non décrit, et Kanner lui a donné le nom «d'autisme de la petite enfance». Je dois admettre que le nom n'est pas le meilleur, car l'autisme ne disparaît pas avec l'âge..

Les symptômes décrits par Kanner sont toujours les principaux critères dans le diagnostic de l'autisme. Parmi eux: une limitation notable de l'activité spontanée; mouvements stéréotypés de la main (par exemple, croisement des doigts en l'air, besoin de jouer avec des objets); le manque d’initiative et la nécessité d’une action rapide; manque d'intérêt pour la conversation; incapacité à jouer à des jeux collectifs; peur des objets mécaniques (aspirateur, ascenseur).

Un an plus tard, en 1944, le psychiatre autrichien Hans Asperger, ignorant les travaux de Kanner, publia une description d'un trouble similaire, qu'il appela psychopathie autistique (Asperger, 1944 (1991)). En 1981, cette forme d'autisme (parfois appelée autisme de haut niveau) a été nommée en son honneur sous le nom de syndrome d'Asperger. Le psychiatre a également décrit de nombreuses caractéristiques de l'autisme, telles que l'utilisation de la vision périphérique, des tendances obsessionnelles (par exemple, le besoin d'organiser les objets dans un certain ordre), des problèmes de communication, une indifférence apparente à l'environnement..

Aujourd'hui, en médecine officielle, le diagnostic de l'autisme repose sur la triade des troubles.

  1. Violations qualitatives de l'interaction sociale. On pense qu'un enfant autiste ne comprend pas la signification des expressions faciales, les besoins d'une autre personne, les règles de comportement acceptées dans la société, ne sait pas comment se comporter dans des situations typiques, n'a pas d'intérêts communs avec les autres.
  2. Violations qualitatives de la communication: la parole est complètement absente ou se développe avec un très long délai, tandis que l'enfant n'essaye pas de communiquer d'une autre manière, par exemple en utilisant des gestes; l'enfant n'a pas d'imagination.
  3. Intérêts, activités et comportements répétitifs et stéréotypés restreints: adhésion aux mêmes activités, inflexibilité dans l'ordre des actions, attachement prononcé à des activités routinières ou rituelles dénuées de sens comme l'agitation des mains.

Pourquoi il y a plus d'enfants autistes

L'autisme a longtemps été considéré comme une maladie rare, mais depuis le début des années 1990, le nombre de cas est monté en flèche et on parle d'une épidémie d'autisme dans de nombreux pays. On pense que cela est dû à un meilleur diagnostic de l'autisme et à l'utilisation plus fréquente de ce terme comme diagnostic..

Les statistiques les plus détaillées sur l'autisme sont réalisées aux États-Unis, en Californie. En mars 1999, les autorités étatiques ont été surprises et alarmées par la multiplication par trois (210%) de l'autisme entre 1987 et 1998 et ont créé une commission spéciale pour étudier le problème. La Commission a conclu que cette dynamique ne peut pas être expliquée par un changement des critères de diagnostic, suggérant qu'un grand nombre d'enfants atteints d'autisme ou d'une anomalie statistique ont déménagé en Californie (Sicile-Kira, 2010).

  • 1992: 1 cas pour 10 000 enfants;
  • 1997: 1 sur 500
  • 2002: 1 sur 250
  • 2012: 1 sur 88.

En Russie, il n'y a pas de statistiques officielles sur le nombre d'enfants autistes. «Mais même en son absence, sur la base de données indirectes, il est sûr de dire qu'aujourd'hui le nombre d'enfants autistes âgés de 2 à 16 ans dépasse 300 000 personnes» (1ère Conférence internationale de Moscou sur l'autisme, 2013).

Une prédisposition génétique à l'autisme est reconnue; ainsi, certaines de ses caractéristiques peuvent être présentes sous une forme plus faible chez les parents, frères, sœurs et autres parents proches. S'il y a un enfant autiste dans la famille, il y a 15 à 20% de chances qu'un autre enfant le développe; si l'un des jumeaux identiques est autiste, 90% du temps l'autre en est atteint. Les garçons sont quatre fois plus susceptibles d'être autistes que les filles.

Il existe de nombreuses théories différentes, il n'y a pas de consensus, mais en général, la cause de l'autisme est considérée comme une interaction complexe de facteurs génétiques, des conséquences de la pathologie de la grossesse et de l'accouchement, des traumatismes cranio-cérébraux et des effets néfastes de l'environnement externe..

La pollution de l'eau et de l'air par des substances toxiques semble être l'un des facteurs les plus probables. De plus, au cours des 20 dernières années, qui ont vu une forte augmentation du nombre de cas d'autisme, nous vivons entourés d'une variété d'appareils qui émettent des ondes électromagnétiques. Vous ne pouvez pas vous cacher d'eux - et il est difficile de supposer que leur effet constant sur notre corps est sans danger.

L'autisme est un trouble psychologique?

Leo Kanner croyait que la cause de l'autisme était des lésions cérébrales organiques, mais dans les années 1950, sa suggestion sur les causes psychologiques a été développée davantage. Dans son célèbre article de 1943, Kanner notait que les parents de ses patients étaient engagés dans un travail intellectuel (parmi lesquels des psychologues et des psychiatres), étaient trop occupés avec eux-mêmes et ne prêtaient pas suffisamment attention aux enfants, ce qu'il considérait comme une cause possible des violations. On sait maintenant que l'autisme se manifeste indépendamment du statut social.

Bien que Leo Kanner ait par la suite abandonné l'idée de la culpabilité psychologique des parents «trop intelligents», cette idée a été développée plus avant dans les années 1950 par Bruno Bettelheim, qui était reconnu comme l'un des principaux experts de l'autisme, bien qu'il ne fût ni psychiatre ni psychologue. Bettelheim a avancé la théorie de la «mère réfrigérateur», a fait valoir que l'autisme est un trouble psychologique causé par l'attitude froide des parents envers l'enfant. Même en 1981, il a écrit que toute sa vie il a travaillé avec des enfants dont la vie a été ruinée parce que leurs mères les détestaient..

L'attitude de Bettelheim fut unanimement acceptée et dominée jusqu'au début des années 1960, respectivement, la psychanalyse, qui était à la mode à cette époque, devint la principale méthode de traitement. Certains experts partagent encore ce point de vue; Par exemple, en France, la psychanalyse comme traitement principal de l'autisme n'a commencé à être critiquée qu'en 2012.

Dans de nombreux pays, l'application de cette théorie a causé beaucoup de chagrin aux enfants autistes et à leurs familles. Cela ne nous a pas non plus échappé. Quand Petya était encore très jeune, deux des spécialistes qui l'ont regardé - des psychologues et des psychiatres, en Russie et en France - ont insisté sur le fait que même pendant la grossesse, j'avais mal traité mon garçon et, dans la petite enfance, je ne le remarquais pas et ne lui parlais pas..

Idées modernes sur l'autisme

L'autisme a longtemps été considéré comme une maladie psychiatrique, jusqu'à ce que les travaux de Bernard Rimland (Rimland, 1964) et Carl Delacato (Delacato, 1974) apparaissent au début de la seconde moitié du XXe siècle..

Bernard Rimland, professeur de psychologie, fondateur de l'American Autism Society, père d'un enfant autiste, pensait que le problème d'un enfant autiste est qu'il n'est pas capable d'interpréter correctement les signaux sensoriels entrants.

Carl Delacato pensait également que de nombreuses manifestations de l'autisme sont causées par des perturbations du fonctionnement des fonctions sensorielles et que, par conséquent, l'autisme n'est pas un trouble psychologique ou mental, mais un trouble neurologique, qui doit être compensé par des méthodes de rééducation neurologique. Il a montré que de graves troubles du comportement chez les enfants autistes peuvent être causés par une perception sensorielle altérée et a proposé des méthodes pour résoudre ces problèmes, dont beaucoup ont été développées au cours de ses années à l'IAHP, les Institutes for Human Potential, fondés par Glenn Doman. Le livre de Carl Delacato (1974) reste injustement méconnu, malgré le fait qu'il contient des informations que toute personne aux prises avec l'autisme, en particulier les spécialistes, a besoin de connaître..

Les vaccinations sont à blâmer?

Au début des années 1990, le nombre de cas d'autisme dit régressif a considérablement augmenté (cinq fois par rapport aux années 1970). Avec l'autisme régressif, un enfant se développe normalement jusqu'à l'âge de deux ou trois ans, puis perd brusquement les compétences acquises; cela se produit souvent après la vaccination, dans la plupart des cas avec le triple vaccin contre la rougeole-rubéole-oreillons (oreillons). Rimland a été l'un des premiers à suggérer que cette dynamique est une conséquence de l'utilisation incontrôlée d'antibiotiques et de la sur-vaccination des enfants à un âge précoce..

Ce point de vue est partagé par d'autres spécialistes, en particulier le Dr Jonathan Tommy, dont le fils a développé l'autisme après une triple vaccination. Le Dr Andrew Wakefield, un scientifique qui a dirigé les recherches à la clinique, a été déchu de sa licence médicale et contraint de quitter l'Angleterre pour avoir publié des articles dans lesquels il soutenait que l'administration du triple vaccin pouvait causer des dommages gastro-intestinaux et des symptômes associés à l'autisme. La médecine officielle nie catégoriquement le lien entre la vaccination et l'apparition de l'autisme.

Nouvelles hypothèses: mitochondries et neurones miroirs

D'autres hypothèses existent aujourd'hui. Selon l'un d'eux, la cause de l'autisme peut être une violation des mitochondries. Ces organites se trouvent dans toutes les cellules (à l'exception des globules rouges) et génèrent plus de 90% de l'énergie dont le corps a besoin pour vivre et grandir. Si leur travail est perturbé, pas assez d'énergie est produite, et si cela se produit dans tout le corps, divers problèmes peuvent apparaître: retards de développement, crampes, migraines, troubles du mouvement, faiblesse et douleurs musculaires, troubles de la déglutition et de la digestion, vision et audition, mauvaise croissance, maladies de divers organes, complications respiratoires, susceptibilité aux infections et signes d'autisme. Il n'existe actuellement aucun remède pour les troubles mitochondriaux, mais une thérapie de soutien efficace est possible (Balcells, 2012; www.umdf.org).

Une autre théorie, avancée il y a quelques années, suggère que bon nombre des manifestations de l'autisme sont causées par le sous-développement des soi-disant neurones miroirs - des cellules cérébrales hautement spécialisées qui ont été découvertes accidentellement en 1992 chez des singes puis chez l'homme..

Ces cellules deviennent actives lors de l'exécution d'une action, ainsi que lors de l'observation d'une action effectuée par quelqu'un d'autre. On pense que les neurones miroirs sont responsables de la capacité d'imiter - reproduire des actions, des comportements, permettre de comprendre les sentiments et les intentions d'autres personnes, faire preuve d'empathie émotionnelle (empathie), participer au développement de la parole, grâce à eux, l'enfant perçoit le mouvement des lèvres et de la langue d'une autre personne, imite les sons et les gestes sont des zones de déficience caractéristiques de l'autisme (Ramachandran, 2011).

L'hypothèse est prometteuse, mais aujourd'hui, ce domaine n'a pas été suffisamment étudié et il n'est pas encore tout à fait clair comment appliquer dans la pratique ce qui a déjà été découvert..

Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin à l'avance

Les raisons du développement de l'autisme: pourquoi mon bébé "se replie sur lui-même"?

Avec un développement favorable dans l'enfance et une réalisation à l'âge adulte, le propriétaire du vecteur sonore est capable de se réaliser en tant que scientifique, chercheur, poète et musicien talentueux. Mais le traumatisme mental dans le vecteur sonore devient la cause de la formation de l'autisme chez l'enfant, des manifestations pathologiques et des signes de son introversion naturelle apparaissent. Comment un enfant subit-il exactement cette blessure??

«Bonjour, ma chère, maman est à la maison! Tu me manques tellement, fils. Viens, je vais te faire un câlin! Et regardez ce que je vous ai apporté... ". Un regard détaché et indifférent glissa sur moi et se posa sur le jouet. Une seconde plus tard, le cadeau a migré entre les mains de son fils, son dos a clignoté à la porte de la crèche et la porte s'est fermée. Mes bras tendus vers l'enfant étaient suspendus à des fouets impuissants, et le sourire disparut de mon visage. Une vive douleur a de nouveau transpercé le cœur d'un cri silencieux: «Pourquoi lui? Pourquoi mon garçon? Devrait-il y avoir des raisons claires pour le développement de l'autisme chez mon enfant? "

Les raisons du développement de l'autisme chez les enfants: de nombreuses versions sans réponse exacte

Son fils a été diagnostiqué autiste à l'âge de trois ans. La recherche des raisons pour lesquelles un enfant développe l'autisme m'a conduit aux principales versions suivantes de cette maladie, alors connues de la science:

Les vaccinations étaient considérées comme l'une des raisons hypothétiques de la formation de l'autisme chez un enfant. Il a été avancé que l'autisme est causé par une déficience immunitaire. Les effets néfastes sur le corps affaibli sont causés par les virus eux-mêmes, provoquant la maladie de l'autisme. Il y avait une autre version: le conservateur au mercure contenu dans le vaccin a un effet néfaste. L'empoisonnement du cerveau avec des sels de mercure provoque des troubles mentaux décrits par un diagnostic tel que l'autisme. L'ensemble de mesures comprenait un traitement antiviral puissant, des complexes antifongiques.

On pensait que de multiples troubles métaboliques étaient une autre raison du développement de l'autisme chez un enfant. Le corps d'un enfant autiste, selon cette version, ne possède pas les enzymes nécessaires pour décomposer certains aliments. Il a également été avancé que les corps des enfants atteints d'autisme n'absorbaient pas suffisamment les vitamines et minéraux nécessaires. Cela a donné lieu à des régimes entiers de régimes exténuants, dans lesquels l'enfant ne pouvait pas manger beaucoup. En plus de ce traitement, les enfants autistes devaient recevoir d'énormes doses de complexes vitaminiques..

Étude des causes génétiques du développement de l'autisme chez un enfant. Les scientifiques recherchaient un gène responsable du développement d'une maladie comme l'autisme.

Il y a eu aussi d'autres tentatives variées pour expliquer la raison pour laquelle l'autisme se forme chez un enfant: l'âge des parents, la surcharge d'information globale, le facteur environnemental, la présence de parents atteints de schizophrénie.

Avec mon fils, diagnostiqué autiste, nous avons tenté en vain des régimes et des complexes vitaminiques destinés à résoudre le problème de l'autisme. Plus tard, étant devenu un psychologue spécialisé et ayant consacré de nombreuses années à corriger le développement des enfants diagnostiqués avec l'autisme de la petite enfance ou un trouble du spectre autistique, je me suis assuré qu'aucune des hypothèses énumérées ci-dessus ne fournit une explication complète des enfants à risque et comment l'éviter..

Le lecteur n'a pas à passer par ce parcours frustrant, comme les milliers de parents qui ont diagnostiqué un enfant autiste. Posez-vous simplement une question - au moins une de ces versions est capable de donner une explication claire: «Pourquoi exactement un tel enfant? Pourquoi moi? ".

Le dernier recours (les psychiatres) ne fait que hausser les épaules sur les causes de l'autisme chez un enfant. Ici, ils aideront à enregistrer un handicap et à prescrire un traitement qui n'éliminera pas du tout la maladie. Maximum - atténuera les manifestations des symptômes pathologiques caractéristiques de l'autisme.

Cela vous suffit-il en tant que parent? Je ne pense pas.

Causes systémiques de la formation de l'autisme chez un enfant: une solution à une maladie mystérieuse

Avec toute la variété de signes et de symptômes spécifiques à l'autisme de la petite enfance, il doit y avoir quelque chose en commun qui unit les enfants atteints de ce trouble mental. Quoi exactement? La réponse à cette question est révélée par la psychologie du système-vecteur de Yuri Burlan.

Selon ces connaissances scientifiques, la maladie mentale ne peut se développer que chez les propriétaires du vecteur sonore. Cela donne à une personne des propriétés particulières de la psyché: immersion en soi (introversion), concentration sur ses pensées et ses états.

Avec un développement favorable dans l'enfance et une réalisation à l'âge adulte, le propriétaire du vecteur sonore est capable de se réaliser en tant que scientifique, chercheur, poète et musicien talentueux. Mais le traumatisme mental dans le vecteur sonore devient la cause de la formation de l'autisme chez l'enfant, des manifestations pathologiques et des signes de son introversion naturelle apparaissent. Comment un enfant subit-il exactement cette blessure??

Psychotraumatisme dans le vecteur sonore comme principale cause de l'autisme chez un enfant

L'oreille est une zone particulièrement sensible pour un petit sonique. Un enfant diagnostiqué autiste est sensible au bruissement des bonbons déroulés de la pièce la plus éloignée. Et le bébé ne réagit pas à votre discours ou à son nom. Pourquoi?

C'est par l'oreille qu'un enfant subit le traumatisme mental qui forme une maladie telle que l'autisme. Les raisons suivantes du développement de l'autisme peuvent devenir un déclencheur: querelles dans la famille, conversation aiguë, musique forte, significations offensantes dans le discours des adultes, que le bébé capte inconsciemment.

À la suite d'une blessure, il est isolé du monde extérieur et même les bruits domestiques (sèche-cheveux, aspirateur) lui deviennent douloureux. Le cliquetis de la vaisselle dans la cuisine ressemble à un glissement de terrain dans les montagnes. Au début, l'enfant ferme les oreilles, plus tard, il perd la capacité d'apprendre, de percevoir le sens de la parole. Cela devient la cause de la formation de l'autisme chez l'enfant..

L'état psychologique de la mère est d'une grande importance. La psychologie du système-vecteur de Yuri Burlan explique que jusqu'à l'âge de six ans, le développement d'un bébé dépend directement de la capacité de la mère à lui donner un sentiment de sécurité et de sûreté. Si la mère porte en elle-même un psychotraumatisme inconscient, si elle se sent mal, alors elle prive involontairement l'enfant d'un sentiment de sécurité et il est beaucoup plus facile de pleurer dans un moment de tension. Qu'est-ce qui devient une cause supplémentaire d'autisme chez un enfant avec un vecteur sonore.

Le vecteur sonore est dominant, mais pas le seul. Chacun de nous depuis sa naissance a les propriétés de plusieurs vecteurs. Les traumatismes sonores et l'autisme chez un enfant provoquent des distorsions dans le développement d'autres vecteurs. Par exemple, le développement déformé du vecteur cutané est la cause de tels symptômes dans l'autisme chez l'enfant comme l'hyperactivité et la diminution de l'attention. Les distorsions dans le développement du vecteur anal provoquent des signes d'autisme de l'enfant tels que l'agression, la léthargie et le désir de rituels.

L'autisme chez un enfant: causes exactes, véritable issue

La psychologie systémique-vectorielle de Yuri Burlan résout globalement le problème de l'autisme infantile:

Décrit les causes de l'autisme chez les enfants, donne des recommandations pour élever un enfant avec un vecteur sonore.

Révèle les causes des symptômes pathologiques de l'autisme chez un enfant (agressivité et auto-agression, mouvements obsessionnels, écholalie), aide à choisir les méthodes exactes de correction.

Aide la mère à se débarrasser de tout psychotraumatisme inconscient. L'état de la mère joue un rôle clé dans le diagnostic d'autisme d'un enfant.

L'autisme infantile n'est pas une phrase. Ceci est confirmé par les mères dont les enfants se sont débarrassés pour toujours du diagnostic d'autisme:

Vous pouvez découvrir les raisons exactes du développement de l'autisme et donner à votre enfant une chance de se rétablir en commençant par une formation en ligne gratuite sur la psychologie systémique des vecteurs par Yuri Burlan. S'inscrire par lien.

Enfants spéciaux: une perspective moderne sur les causes de l'autisme

L'autisme des enfants est l'une des manifestations des troubles du spectre autistique, avec l'autisme atypique, le syndrome d'Asperger, l'autisme organique, le trouble autistique. Chez un quart des patients, il est associé à un retard mental à des degrés divers, des troubles de la motricité fine et de la coordination, des problèmes du tractus gastro-intestinal, des troubles du sommeil.

Chez les enfants, l'autisme se caractérise par un développement inégal des fonctions mentales (mémoire, attention, réflexion) en combinaison avec des troubles dans les sphères émotionnelle, comportementale et intellectuelle..

Signes d'autisme à un âge précoce

Les signes individuels d'autisme chez les enfants de moins d'un an sont perceptibles presque dès le moment de sa naissance. Dans les premiers mois de la vie, l'enfant ne sourit pas, il n'a pas d'expressions faciales expressives, il n'y a pas de réaction prononcée à l'approche d'un adulte.

Signes d'autisme chez les enfants âgés de six mois à 2 ans, l'image de l'autisme est représentée par les symptômes suivants:

  • éviter le contact visuel, même avec les parents;
  • manque de réponse à votre propre nom;
  • troubles de la parole;
  • traiter l'interlocuteur comme un "objet inanimé";
  • éviter de chercher de l'aide;
  • effectuer des rituels (ouvrir et fermer les portes, allumer et éteindre la lumière, tourner autour de son axe);
  • mugir, chanter des sons inarticulés;
  • manque de désir de participer à des jeux de rôle;
  • hypersensibilité à l'inconfort sensoriel (sons forts, couches mouillées).
Autisme jusqu'à un an - l'enfant ne sourit pas et est distant

Les tout-petits autistes peuvent manquer complètement de compétences vocales ou rester à un stade précoce.

Les signes d'autisme chez un enfant de 3 ans sont quelque peu spécifiques:

  • il se comporte émotionnellement froid au contact d'adultes et d'autres enfants;
  • utilise la vision périphérique lors de la communication;
  • dans l'activité utilise des «rituels»;
  • démontre le même type de pensée stéréotypée;
  • parle à l'aide de modèles, n'accompagne pas la parole avec des gestes;
  • adhère à des règles strictes dans la routine quotidienne;
  • souffre de troubles émotionnels (anxiété, irritabilité, colère).
Symptômes de l'autisme

Il existe des «signes physiologiques» spécifiques de l'autisme, tels que convulsions, problèmes du système immunitaire, syndrome du côlon irritable, dysbiose, dysfonctionnement pancréatique.

Une caractéristique de l'autisme infantile est le développement inégal des fonctions mentales de l'enfant. Certains processus se développent lentement, tandis que d'autres, au contraire, sont trop rapides. Il n'y a pas de signes uniques d'autisme.

? ? ? Chaque enfant ayant un problème se comporte différemment..

Autisme de la petite enfance

Les manifestations de l'autisme de la petite enfance (ADA) sont diverses. L'enfant peut se comporter agité ou inhibé, faire preuve d'agressivité ou d'hyperactivité, s'efforcer d'observer des rituels dans la parole et le comportement.

Il existe 2 types d'autisme chez les enfants:

  1. Le syndrome de Kanner. L'autisme apparaît dès la naissance, accompagné d'une déficience intellectuelle, d'un retard ou d'un manque d'élocution jusqu'à 16 mois. Le trouble est 4 fois plus fréquent chez les garçons que chez les filles.
  2. Le syndrome d'asperger. En plus de la parole et de l'intelligence préservées, l'enfant a des perturbations dans la sphère émotionnelle, qui se traduisent par un comportement détaché et un manque d'intérêt pour les autres. Les personnes atteintes du syndrome d'Asperger s'adaptent mieux à la vie sociale.
Autisme à 1,5 ans - indifférence

L'autisme atypique n'appartient pas à RDA, car il se manifeste à l'âge de 3 ans et plus.

Causes de l'autisme chez les enfants

Les recherches sur le problème de l'autisme chez les bébés ont montré que les principaux facteurs de provocation sont les suivants:

  • modification génique;
  • encéphalite;
  • perturbation du cerveau;
  • changements hormonaux;
  • les conséquences des infections virales;
  • empoisonnement au mercure;
  • abus d'antibiotiques;
  • effets chimiques sur le fœtus à travers le corps d'une femme enceinte.

Des études ont montré que s'il existe une prédisposition héréditaire, tout facteur négatif, qu'il s'agisse d'une infection ou d'un stress, peut être une condition préalable à l'apparition du trouble..

Manque de contact avec les parents

Le Dr David Amaral a conclu qu'il existe 2 types d'enfants autistes. Le premier groupe comprend les garçons. Des signes clairs d'autisme apparaissent à partir d'un an et demi, ce qui est associé au développement des hémisphères cérébraux. Le deuxième groupe est constitué d'enfants autistes qui ont des problèmes de fonctionnement du système immunitaire..

L'étude a démontré à quel point il est important de s'appuyer sur les caractéristiques individuelles de la psyché des bébés lors du choix d'une méthode de diagnostic et de traitement..

Autisme chez les enfants: signes, symptômes

Les bébés ont des difficultés à interagir en équipe. Ils prennent à peine contact, ils ne savent pas comment le maintenir longtemps. Les enfants ont froid dans la communication, ont un faible niveau d'empathie, ne comprennent pas les sentiments et les désirs des autres, ne recherchent pas l'amitié.

Le discours d'un enfant autiste est spécifique. L'enfant l'utilise pour décrire ses besoins, a du mal à comprendre le vrai sens de ce qui est dit, interprète littéralement la parole. Les enfants utilisent rarement les gestes et ne savent pas comment les interpréter lors d'une conversation avec les autres.

La pensée autiste est visqueuse et pauvre, ce qui trouve son expression dans le comportement rituel. Il est important que les enfants suivent la séquence des actions. L'enfant réagit avec enthousiasme aux moindres changements dans la routine quotidienne, commence à crier, peut paniquer.

Les enfants autistes se caractérisent par une forte anxiété, une vulnérabilité et une incapacité à adapter leurs compétences à une nouvelle situation. Ils ont des difficultés à organiser et à planifier leurs activités en libre-service.

Jeux monotones pendant de nombreuses heures

Caractéristiques de la perception sensorielle

Les enfants ont du mal à percevoir les sensations. Certains sont hypersensibles. Ils peuvent être agacés par la musique forte et les odeurs. Ils essaient de bloquer le facteur ennuyeux. D'autres enfants ont des difficultés de perception sensorielle. Ils ont besoin d'une forte influence du facteur.

Les caractéristiques de la perception sensorielle sont exprimées dans le comportement et les mouvements des bébés:

  • marcher sur les orteils;
  • couvrant les oreilles avec des paumes;
  • tourbillonnant, se balançant;
  • éviter le contact corporel;
  • réaction négative au contact avec une certaine texture des matériaux;
  • réticence à rester dans l'obscurité;
  • le désir de lécher ou de mâcher des objets inconnus;
  • réponse insuffisante ou excessive à l'irritation (chaleur, froid, douleur);
  • vouloir porter des vêtements serrés et serrés.

Le spectre des manifestations de l'autisme est si diversifié qu'il est difficile de le classer. L'évolution sévère de la maladie s'exprime dans le désir de s'éloigner des contacts, de s'isoler. L'enfant est difficile à supporter le contact avec les yeux et le corps, est hypersensible. De nombreux enfants ont un lien affectif très étroit avec leur mère. Avec un degré léger d'autisme, le bébé présente des traits spécifiques: froideur émotionnelle, insensibilité, manque d'empathie, difficulté à interagir avec ses pairs. Au sens large, l'autisme peut être perçu comme une déconnexion de la réalité, une violation du lien avec la réalité..

Fermer les oreilles est une caractéristique

Le paradoxe du comportement de l'enfant s'exprime dans la recherche simultanée du même type d'impressions, une sur-partialité et un désintérêt pour le monde..

Trouble d'adaptation

La polarité et le paradoxe du comportement s'expriment dans une combinaison d'intrépidité et de prudence excessive. Dans une situation, le bébé a peur de monter les escaliers, dans une autre, il accroche calmement ses jambes par la fenêtre à haute altitude.

Chez les enfants, on note un comportement alimentaire étrange: dégoût et sélectivité simultanés, envie d'essayer des aliments non comestibles, envie de trop manger ou de mourir de faim.

? ? ? Un enfant autiste maîtrise mal les compétences de soins personnels, le comportement quotidien.

Il ne sait pas utiliser les appareils, mais en même temps il est extrêmement précis et pédant dans la vie de tous les jours. Perçoit péniblement le réaménagement des meubles, l'absence de choses à leur place habituelle.

Des études ont montré que seulement 5% des adultes autistes s'adaptent avec succès à la vie en société. Les trois quarts des sujets nécessitent des soins et une aide quotidienne. Même les personnes bien adaptées ont des difficultés: elles éprouvent périodiquement de l'anxiété et un sentiment de danger par rapport aux situations, aux personnes. Les peurs font surface lorsque l'autiste est confronté à une situation traumatique. De nombreuses personnes autistes ont des intérêts étranges, des fantasmes qui peuvent surprendre et effrayer les autres..

L'enfant ne regarde pas dans les yeux

Caractéristiques de développement des enfants autistes

Des symptômes alarmants se font sentir dans la petite enfance. Le modèle de l'autisme se développe progressivement. Le pic de «l'autisme» se situe entre 3 et 5 ans.

Un tiers des adolescents souffrent d'épilepsie avec l'autisme. Beaucoup de gars font preuve de capacités extraordinaires. Avec l'autisme léger, les adolescents sont capables de réseauter. La difficulté réside dans le fait qu'ils manquent de compétences en communication.

Diagnostic et pronostic

Pour identifier la catégorie des jeunes enfants nécessitant un diagnostic plus détaillé du développement mental, le test d'autisme M-CHAT chez les enfants est utilisé.

Un suivi à long terme est nécessaire pour poser un diagnostic. Il est nécessaire que le bébé soit dans un environnement naturel. Le spécialiste, en tenant compte des caractéristiques psychologiques de l'enfant, élabore un programme correctionnel. L'objectif d'aider les enfants autistes est leur adaptation maximale à l'environnement, l'amélioration de la qualité de vie.

Autisme à 11 ans - refus de communiquer

Caractéristiques de la communication entre parents et enfants

Apprendre à communiquer avec un enfant autiste équivaut à apprendre une langue étrangère. La principale chose dont un parent doit se souvenir: l'état émotionnel du bébé dépend de son comportement..

Les règles de base de l'interaction sont les suivantes:

  • aide au besoin, non intrusive;
  • fournir une assistance sans supprimer l'activité;
  • évitez de définir des tâches accablantes.

Pour façonner le comportement souhaité, le parent doit donner l'exemple, puis féliciter de l'avoir fait correctement. Vous pouvez littéralement montrer certaines actions, puis demander à répéter, ou le faire avec la main de l'enfant.

Pour maintenir le contact, il suffit d'être «à portée de main» pour que l'enfant ressente la présence. S'il est émotionnellement froid, ce comportement parental lui permettra de créer progressivement des liens. Dans le cas où le bébé est fortement attaché à l'adulte, un certain détachement aidera à développer son indépendance.

La condition principale pour aimer un enfant est l'acceptation. De nombreux parents ont peur et ont honte des comportements particuliers.

Si l'enfant commence à agir de manière stéréotypée - tourner, se balancer - vous devriez essayer de changer son attention. La distraction doit être variée pour éviter les comportements stéréotypés.

Il est important que les parents sachent

L'enfant doit être adressé dans une langue qu'il comprend, mais vous ne devez pas trop simplifier le discours. Il est utile d'impliquer le bébé dans des activités communes, par exemple mettre la table, participer au nettoyage de la pièce. Une fois que le bébé a terminé la tâche, il doit être félicité. L'activité conjointe vous permet d'élever le sens des responsabilités chez l'enfant, apprend à interagir en équipe, à contacter d'autres personnes.

?Une condition préalable au succès est de créer une atmosphère chaleureuse et sincère dans la famille.?

En exigeant l'impossible, les parents aggravent la situation. L'enfant commence à montrer de l'agressivité ou se retire. Il n'y a pas de remède contre l'autisme. Le diagnostic précoce de l'autisme augmente les chances d'un enfant de s'adapter à la communauté. Les cours correctionnels sont dispensés individuellement dans des salles de classe spécialement équipées ou à domicile. Un système spécial d'enseignement des enfants autistes a été développé, qui leur permet de les rapprocher le plus possible de la vie dans la société moderne, ainsi que d'améliorer la qualité de vie en général..