S'il tire dans la tête, les causes de la maladie peuvent être associées à des maladies. Causes courantes d'attaques de douleur aiguë et atroce dans la région de la tête: traumatisme, altération du flux sanguin cérébral sous forme aiguë, processus inflammatoires dans les tissus du système nerveux central et des muscles du cou, maladies des yeux et des organes ORL, pathologie de la colonne vertébrale dans la colonne cervicale.

Caractéristique

Douleur de tir - atroce, paroxystique, coupante, connue sous le nom de douleur neuropathique. Elle peut être aiguë (jusqu'à 10 jours) et chronique (plus de 3 mois). Contrairement à la douleur nociceptive, qui est une conséquence de l'irritation des récepteurs des tissus endommagés, la douleur neuropathique apparaît à la suite de lésions de certaines parties du système nerveux - périphérique ou central.

Les principaux types de blessures à l'origine de douleurs nociceptives: traumatismes, lésions infectieuses, inflammation. Le lumbago dans la tête de la genèse neuropathique se produit dans le contexte de perturbations dans le travail des systèmes qui régulent les réactions douloureuses - nociceptif et antinociceptif.

Les causes de la douleur lancinante dans la région crânienne sont souvent associées à des facteurs psychologiques. Dans ce cas, les sensations douloureuses sont de nature psychogène. La douleur neuropathique, lors de contractions dans la tête, est localisée au site d'innervation de la partie endommagée du système nerveux. Les principaux types de douleur neuropathique sont:

  • Dépendant du stimulus (allodynie, hyperalgésie).
  • Se levant soudainement, spontané. Plus souvent décrit par les patients comme brûlant, tirant, ressemblant à un éclair à l'intérieur du crâne.
  • Hypesthésie et troubles autonomes dans le domaine de la localisation de la douleur.

La douleur spontanée est généralement causée par des facteurs dysesthésiques (anormaux, inappropriés), par exemple, une altération de la conduction des impulsions par les fibres nerveuses. Les sensations sont des contractions, des tirs dans la nature, se présentent sous la forme de crises, ressemblent à un choc électrique.

Souvent, les sensations douloureuses s'accompagnent d'une violation de la fonction vasomotrice (capacité de l'endothélium vasculaire à produire des substances impliquées dans la régulation du tonus de la paroi vasculaire) et de dysfonctionnements du système autonome, ce qui affecte la thermorégulation (augmentation de la génération de chaleur, une sensation de chaleur) et la transpiration (augmente).

Causes d'occurrence

Pourquoi tirer dans le côté gauche de la tête, un neurologue aidera à le découvrir. La nature de contraction de la douleur indique souvent les mécanismes neuropathiques de sa formation, si elle dérange une personne, il est nécessaire d'établir la cause exacte de son apparition afin de la traiter efficacement. Les causes courantes de douleur neuropathique comprennent:

  1. Polyneuropathie diabétique.
  2. Névralgie post-herpétique.
  3. État post-AVC.
  4. La névralgie du trijumeau.

Dans la zone du crâne, il peut tirer en raison d'une combinaison de facteurs neuropathiques et psychogènes. Dans ce cas, des sensations douloureuses surviennent dans le contexte de la radiculopathie (une maladie du système nerveux périphérique causée par la compression des terminaisons des nerfs spinaux), de la fibromyalgie (une maladie accompagnée de douleur et de raideur des muscles squelettiques), de maladies oncologiques, du syndrome du tunnel.

Souvent, la céphalée de tension est impliquée dans la pathogenèse du développement d'une maladie lorsqu'il y a une sensation de balle dans la tête. Les lésions infectieuses du système nerveux central, y compris la méningite, l'encéphalite, les foyers d'abcès, s'accompagnent d'une douleur aiguë et atroce dans la région crânienne. La névralgie, une maladie qui nécessite un traitement urgent, est souvent la cause d'un traumatisme crânien droit et gauche..

Mécanisme de formation

Les raisons du développement de la maladie lorsqu'elle tire dans la tête du côté gauche ou droit sont associées à un dysfonctionnement des systèmes de douleur - nociceptif et antinociceptif. La névralgie post-herpétique et d'autres types de douleur paroxystique intense et lancinante se forment à la suite de décharges ectopiques (pathologiques, causées par une perturbation du travail du système nerveux central) formées dans les fibres endommagées du tissu nerveux.

Des impulsions ectopiques se forment en raison de la densité accrue des canaux sodiques dans les fibres du tissu nerveux endommagé. Les canaux sodiques sont responsables de la propagation du potentiel d'action. Ils s'ouvrent et se ferment en réponse à un changement de potentiel de membrane - la tension de la membrane cellulaire résultant de la différence de charges sur ses surfaces intérieure et extérieure.

Symptômes associés

Si elle tire à l'arrière de la tête et dans d'autres parties du crâne, nous parlons de douleurs neuropathiques, qui peuvent être provoquées par diverses pathologies et troubles. Les symptômes associés aident au diagnostic différentiel.

Douleur de cluster

Aigu, cela ressemble à un choc électrique dans la tête - c'est ainsi que les patients décrivent les crises de douleur en grappe. Il apparaît en série. L'intensité des sensations douloureuses atteint un tel niveau qu'elle oblige les patients à tenter de se suicider. La douleur du type primaire est initialement localisée dans la région de l'oreille, puis irradie vers la zone des organes de la vision, de la tempe et du front, a un caractère unilatéral - elle peut être du côté droit ou du côté gauche.

Dans certains cas, avec des attaques répétées, des sensations douloureuses peuvent se propager à l'autre moitié du crâne. Elle s'accompagne de symptômes: rougeur de l'œil, larmoiement, gonflement de la muqueuse nasale, ce qui entraîne des difficultés respiratoires. Dans le même temps, il y a des signes d'échecs dans le système autonome - augmentation de la transpiration, hyperémie (rougeurs, rougeurs) de la peau du visage, tachycardie (augmentation du nombre de contractions cardiaques).

Cervicocrânialgie

La spondylose, l'arthrite, la spondylarthrite, l'ostéochondrose et d'autres pathologies de la colonne cervicale faisant partie de la colonne vertébrale sont à l'origine de douleurs à la tête et au cou, qui augmentent plus souvent avec des mouvements brusques. La cervicocranialgie est une sensation douloureuse combinée dans la région cervicale, occipitale et d'autres zones du crâne. Avec la douleur cervicogène, il tire à l'arrière de la tête vers la droite ou la gauche.

Les sensations douloureuses peuvent se propager à la zone frontotemporale et au contour des yeux. La douleur lancinante à l'arrière de la tête est toujours unilatérale. Symptômes concomitants: douleur dans le cou lors de la pression, sensibilité accrue aux stimuli lumineux et sonores, larmoiement, ce qui rend la manifestation de la cervicocrânialgie similaire à une crise de migraine. Contrairement aux migraines, la douleur apparaît et s'intensifie avec les mouvements effectués par le cou..

Troubles cérébro-vasculaires

Hémorragie, accident vasculaire cérébral ischémique, hématome sous-dural, hypertension artérielle, évoluant sous une forme aiguë, la thrombose du sinus caverneux se manifeste par des symptômes caractéristiques, y compris une douleur lancinante dans la tête du côté gauche ou droit.

Symptômes concomitants: troubles de la parole, parésie et paralysie dans une moitié du corps, opacification de la conscience, dysfonctionnement moteur (incapacité à maintenir l'équilibre, détérioration de la coordination motrice). En parallèle, des signes apparaissent: détérioration de l'acuité visuelle, vision double, vertiges.

Otite moyenne aiguë

Avec l'otite moyenne, une maladie caractérisée par un processus inflammatoire dans la partie externe, moyenne ou interne de l'organe de l'audition, elle tire derrière l'oreille dans la tête à droite ou à gauche. Le plus souvent, la pathologie est détectée dans l'enfance. Le processus inflammatoire se développe à la suite de la pénétration d'un agent infectieux dans la cavité de l'organe auditif - plus souvent des bactéries, moins souvent des virus.

La pathologie est rarement primaire, le plus souvent comme une complication d'une lésion infectieuse des voies respiratoires supérieures. Lorsque l'otite moyenne se propage derrière l'oreille dans la tête à gauche ou à droite, des sensations douloureuses aiguës et paroxystiques apparaissent dans la zone de l'organe auditif affecté. Symptômes associés: congestion de l'oreille, augmentation de la température corporelle, malaise général, fatigue accrue, faiblesse, nausées.

Sinusite

Une douleur aiguë et lancinante dans la tête peut survenir en raison d'une sinusite ou d'une sinusite frontale - un processus inflammatoire dans le sinus maxillaire ou frontal. L'inflammation se développe en raison de la pénétration d'agents infectieux dans les sinus - virus, bactéries. La douleur, comme si elle tirait dans la région du crâne, survient lors du déplacement de la tête. Les sensations douloureuses sont moins prononcées le matin que le soir.

Souvent, la sinusite est une complication d'une grippe antérieure, d'une infection virale respiratoire ou d'une blessure au visage. Facteurs provoquants: antécédents de rhinite allergique, perforation (formation d'un défaut traversant) du sinus maxillaire, anomalies du développement des structures osseuses du nez. Symptômes concomitants: écoulement muqueux des voies nasales, augmentation de la température corporelle, difficulté à respirer par le nez, faiblesse générale, troubles du sommeil.

Diagnostique

S'il tire dans la tête du côté droit ou gauche, la première chose à faire est de prendre rendez-vous avec un neurologue. Le spécialiste prescrira un examen complet tenant compte du tableau clinique. L'examen comprend un test sanguin avec l'identification de caractéristiques importantes - taux de glucose et de cholestérol, taux de coagulation sanguine, présence de traces d'inflammation. Méthodes de diagnostic instrumentales:

  • CT, IRM (neuroimagerie des structures cérébrales).
  • Angiographie, dopplerographie (étude de l'état des éléments du système circulatoire qui alimente le cerveau).
  • Radiographie (détermination de l'état des structures osseuses de la colonne cervicale et du crâne).

Une otite ou une sinusite est détectée lors d'un examen oto-rhino-laryngologique, un neurologue examine les réflexes, détermine l'état neurologique et, sur la base des résultats, établit les diagnostics appropriés - syndrome post-traumatique ou post-AVC, névralgie, polyneuropathie. La consultation d'un vertébroneurologue est indiquée en cas de suspicion d'ostéochondrose et d'autres pathologies de la colonne vertébrale, en corrélation avec des lésions et une compression des terminaisons nerveuses.

Traitement

S'il y a une balle dans la tête des côtés gauche et droit, il est important d'établir la cause des symptômes. Le traitement est prescrit par un médecin, en tenant compte du type de maladie, qui s'accompagne d'une manifestation lorsqu'il tire et tire dans la zone du crâne.

Thérapie médicamenteuse

Médicaments de 1er choix pour le traitement de la névralgie post-herpétique et de la polyneuropathie douloureuse - Prégabaline, Gabapentine, névralgie du trijumeau - Carbamazépine, Oxcarbazépine, douleurs neuropathiques de type central - Amitriptyline, Prégabaline. Les principaux médicaments utilisés pour soulager les contractions de la tête:

  1. Analgésiques narcotiques (Morphine, Omnopon). Ils ont un effet déprimant sur le système nerveux. L'effet analgésique ne s'accompagne pas d'une dépression de la conscience ou d'une altération de la sensibilité. Le mécanisme d'action de la morphine est dû à l'activation de neurones qui produisent des enképhalines (neuropeptides à action analogue à la morphine). Les enképhalines sont impliquées dans la régulation de la douleur. Les principaux inconvénients des analgésiques narcotiques: le développement de la tolérance (diminution de l'efficacité), la dépendance. La dépendance peut survenir en quelques jours.
  2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Un vaste groupe de médicaments dont la structure chimique diffère. L'effet thérapeutique est obtenu grâce à la cytoprotection (protection des cellules contre les effets indésirables), une diminution de la perméabilité capillaire, qui est corrélée à une réduction du volume de tissu soumis à l'œdème. Autres effets: inhibition de la production ou désactivation des neurotransmetteurs inflammatoires (sérotonine, histamine, prostaglandines), inhibition de la période proliférative de l'inflammation (suite à l'action cytostatique), inhibition de l'afférentation de la douleur (flux d'influx nerveux) dans les fibres nerveuses de la moelle épinière.
  3. Médicaments psychotropes. Ils sont largement utilisés dans la thérapie complexe pour le soulagement des syndromes douloureux aigus. Les médicaments psychotropes ont un effet analgésique et en même temps potentialisent (augmentent) l'effet des médicaments d'autres groupes avec un effet similaire. L'association de psychotropes et d'analgésiques peut éliminer la douleur aiguë chez 80% des patients. Les antipsychotiques ralentissent la transmission de l'influx nerveux dans la tête dans les sections où la transmission de l'excitation est réalisée par le neurotransmetteur dopamine. L'action des antidépresseurs repose sur l'élimination de l'anxiété et de la peur, la prolongation de l'activité synaptique (volonté de transmettre des impulsions) de la sérotonine et de la noradrénaline. Ces neurotransmetteurs réduisent la sensibilité du système de douleur du corps.

Selon les statistiques, environ 30 millions de personnes prennent quotidiennement des AINS pour soulager les crises de douleur aiguë. Le choix d'un médicament destiné à éliminer la douleur lancinante dans la tête à gauche ou à droite est effectué en tenant compte des effets secondaires probables. Le plus souvent, l'utilisation d'AINS est associée à une perturbation du tractus gastro-intestinal, une détérioration du foie et du système cardiovasculaire.

Pour le traitement de la sinusite ou de l'otite moyenne d'étiologie bactérienne, des médicaments antibactériens sont utilisés. Les antibiotiques ne sont pas utilisés dans le traitement des formes virales. En parallèle, un drainage (élimination, élimination du contenu liquide) des sinus est effectué. Pour éliminer les manifestations de la cervicocranialgie, des analgésiques sont utilisés en association avec des myorelaxants.

Méthodes non médicamenteuses

Les mesures thérapeutiques visant à éliminer la cervicocranialgie comprennent le massage rachidien, la réflexologie, la physiothérapie (électrophorèse, thérapie EHF, magnétothérapie, thérapie par amplipulse, thermothérapie, thérapie diadynamique). La physiothérapie (thérapie UHF, darsonvalisation) est indiquée pour le traitement des processus inflammatoires dans les organes ORL.

Une attaque de cervicocranialgie peut être arrêtée en faisant des mouvements de gymnastique d'échauffement avec le cou. Il est recommandé de masser le cou et la région du cou pendant une période de 30 secondes à 2 minutes. Avant de commencer à marcher avec des blessures de la colonne vertébrale, il est préférable de faire d'abord quelques exercices qui vont détendre les muscles et normaliser la circulation sanguine.

Les exercices thérapeutiques comprennent des exercices: tours de tête en douceur, abaissement lent de la tête vers la poitrine aussi bas que possible, en position assise, tirant le cou vers l'arrière, imitant le mouvement de rétraction du menton. En tenant votre front avec vos paumes, en faisant des efforts et en surmontant la résistance, vous devez essayer d'incliner la tête vers l'avant et vers le bas.

La douleur lancinante dans la tête du côté droit ou gauche est souvent causée par des lésions du système nerveux central ou du système périphérique. Elle s'accompagne d'une perturbation du travail des systèmes de douleur du corps. Les sensations douloureuses sont souvent associées à diverses maladies. Le médecin traitant aidera à établir la cause exacte..

Causes d'une balle dans la tête: tir cranialgie

La cranialgie de tir est une douleur aiguë impulsive qui, sous la forme d'attaques à court terme, se manifeste de manière inattendue, sans l'influence de facteurs provoquants. Les douleurs lancinantes dans la tête ne sont pas une maladie indépendante, mais sont un symptôme de pathologies. Ils surviennent lorsque la structure des nerfs périphériques est perturbée ou endommagée, causée par un traumatisme ou le développement de processus inflammatoires.

Avec la manifestation de douleurs lancinantes systématiques dans la région de la tête, il est nécessaire d'identifier rapidement les causes de leur apparition afin d'éviter la destruction complète des terminaisons nerveuses et d'exclure le développement de complications.

Causes de la douleur lancinante dans la tête

Les principales causes de survenue de crânialgies tournantes sont classées en fonction des signes pathologiques.

1. Violation de la structure des processus supérieurs des nerfs occipitaux

Les sensations douloureuses proviennent de la compression des nerfs spinaux. La douleur lancinante unilatérale se manifeste dans l'occiput, se propageant à la zone temporale de la tête et aux lobes frontaux. Les maladies de la colonne vertébrale sont la principale cause de son apparition:

    ostéochondrose; hernie intervertébrale; saillie des disques; spondylose cervicale.

2. Dommages à la structure des nerfs périphériques

La douleur unilatérale est localisée sur le site de la lésion nerveuse, se manifeste par des impulsions aiguës d'une durée de 2 secondes à plusieurs minutes, résulte d'une lésion ou d'une compression des fibres nerveuses dans les maladies suivantes:

    névrite du trijumeau; névralgie post-traumatique; polyneuropathie toxique; névralgie des processus nerveux glossopharyngés.

3. Maladies des organes de l'odorat, de la vue et de l'ouïe

La douleur survient à la suite de dommages causés par des processus inflammatoires et des infections des nerfs correspondants, c'est un signe des maladies suivantes de formes aiguës et chroniques:

    otite moyenne purulente; sinusite; sinusite; inflammation des orbites, accompagnée de processus purulents et de dommages aux processus nerveux voisins.

4. Pathologies se développant près de l'accumulation de ramifications nerveuses

    anévrismes; tumeurs de la tête, y compris hématomes, abcès, kystes, néoplasmes malins; ostéomyélite de l'articulation de la mâchoire ou des os crâniens du visage.

Localisation de la douleur

Souvent, la douleur lancinante est unilatérale, mais en fonction de l'emplacement du nerf affecté, elle peut survenir dans n'importe quelle zone de la tête. Par nature et localisation, la cranialgie est classée selon les caractéristiques:

  1. Tir de douleur au front. Il a un caractère droit et survient à la suite d'une violation des processus du nerf facial ou trijumeau. La raison en est peut-être un courant d'air ou une hypothermie. L'impulsion de douleur survient involontairement ou après avoir appuyé sur la zone située au-dessus du sourcil droit.
  2. Lumbago dans la zone des temples. En raison de l'emplacement dans cette zone d'un grand nombre de terminaisons nerveuses, les douleurs lancinantes surviennent pour de nombreuses raisons. Les principaux sont des lésions de l'artère temporale, de l'articulation temporo-mandibulaire ou du nerf trijumeau. Une douleur aiguë peut survenir dans les zones temporales droite et gauche, mais dans ce dernier cas, elle apparaît moins souvent. La douleur de tir est de nature spontanée, peut survenir avec une légère touche sur le site de localisation ou de mastication, alors qu'elle n'est pas associée à des courants d'air ou à une hypothermie. Dans certains cas, appuyer sur les points douloureux soulage la condition.
  3. Cranialgie pariétale. La région de la couronne est le point de ramification de nombreux processus nerveux, de sorte que les douleurs, si elles surviennent, peuvent être ambiguës: un lumbago apparu soudainement dans la tête peut immédiatement disparaître ou se développer en une attaque, accompagnée d'impulsions de douleur répétées. Les causes du lumbago dans le vertex sont souvent des processus pathologiques dans le cou et la colonne vertébrale..
  4. Tir de douleur dans l'occiput. Causé par des dommages aux nerfs occipitaux dans l'ostéochondrose ou des blessures traumatiques des vertèbres cervicales. Cela peut également survenir après avoir marché dans des courants d'air, avec une hypothermie ou en raison de la position inconfortable de la tête pendant le sommeil. Les sensations douloureuses deviennent aiguës, s'intensifient en tournant la tête, se produisent derrière l'oreille du côté gauche ou droit, à l'arrière de la tête, du cou et de la ceinture scapulaire.
  5. Cranialgie faciale. Affecte la partie moyenne et inférieure du visage en raison de l'inflammation du nerf trijumeau. Dans les cas graves, la douleur lancinante s'accompagne d'un engourdissement de la partie du visage à l'emplacement des nerfs affectés.
  6. Douleur de tir interne. Symptôme sévère, signalant une inflammation grave affectant les nerfs optiques et auditifs.

Le tir de la douleur à la tête, quel que soit le lieu de sa localisation, est un avertissement que les processus inflammatoires se produisent dans le corps sous une forme chronique ou aiguë et que des mesures doivent être prises pour les neutraliser.

Comment diagnostiquer la cranialgie

Pour se débarrasser de la douleur lancinante dans la région de la tête, il est nécessaire de diagnostiquer leur cause. Souvent, pour cela, le patient doit subir un examen médical complet..

Tout d'abord, il faut contacter le médecin-thérapeute traitant, lui décrire en détail la nature de la douleur lancinante, le lieu de sa localisation, et également faire état des symptômes qui l'accompagnent. Après un examen visuel et des tests de laboratoire, le patient se voit prescrire des consultations de spécialistes à profil étroit:

    Le vertébrologue examine la colonne cervicale pour l'ostéochondrose, la probabilité de déplacement des vertèbres, la formation de saillies ou de hernies de disques intervertébraux. Le médecin ORL examine les organes auditifs et la cavité nasale du patient pour exclure les maladies infectieuses - sinusite, otite moyenne, sinusite. Un neurologue étudie les réflexes et les symptômes des maux de tête, diagnostique le cerveau afin d'exclure le développement de processus inflammatoires et de pathologies dangereuses qui dégénèrent en formations malignes.

En cas de suspicion de l'une de ces maladies, le patient peut se voir assigner un examen diagnostique de la colonne cervicale ou de la tête: radiographie, échographie, tomodensitométrie ou IRM.

Méthodes de traitement des coups de feu dans la tête

En fonction de l'étiologie de la douleur lancinante et des raisons de sa manifestation, un médecin spécialisé prescrit un traitement, qui comprend un complexe de médicaments et de procédures de physiothérapie.

Traitement hospitalier de la cranialgie

Les maladies aiguës accompagnées d'un syndrome douloureux sévère sont traitées dans un hôpital.

Avec la cranialgie causée par des infections bactériennes, le patient se voit prescrire des médicaments:

    antibiotiques (Ampiox, Ceftriaxone, Zitrox) en comprimés ou sous forme injectable; les anti-inflammatoires (indométacine, ibuprofène, diclofénac), ainsi que les médicaments combinés à effet analgésique (Spazgo, Spazmalgol) en comprimés; complexe de vitamine B injectable.

En cas de douleurs lancinantes causées par une névrite et une tension musculaire, le patient se voit prescrire:

    médicaments nootropes et neuroprotecteurs sous forme de comprimés ou sous forme injectable (Actovegin, Thiocetam, Cortexin, Piracetam); tranquillisants (Tozepam, Phenazepam).

Avec l'ostéochondrose, des pommades contenant des composants non stéroïdiens sont introduites dans le traitement - Fastum Gel, Diklak ou Finalgon.

Le traitement médical de la cranialgie est accompagné de procédures de physiothérapie:

    électrophorèse; UHF; courant galvanique; magnétothérapie.

En cas de lumbago causé par des troubles des vertèbres cervicales, après le soulagement des crises de douleur aiguë, des exercices thérapeutiques, des massages, des réflexes ou une thérapie manuelle sont prescrits.

Le traitement des maladies ORL infectieuses en milieu hospitalier est complété par des compresses de guérison, des lotions et des applications de paraffine.

Traitement de la cranialgie à la maison

Le traitement médical des céphalées de tir peut être effectué à la maison, cependant, un médecin doit prescrire un ensemble de médicaments. Le patient doit bénéficier de repos et de conditions appropriées:

    éliminer les irritants sous forme de lumière vive et de sons forts; éviter les courants d'air en marchant par temps froid, tout en portant un chapeau chaud avec une capuche; ventiler périodiquement la pièce, fournissant ainsi un afflux d'air frais.

Pendant le traitement à domicile, vous pouvez utiliser des remèdes populaires sûrs pour soulager la douleur aiguë lancinante:

    acupression légère de l'arrière de la tête, des tempes, de l'arête du nez, selon l'étiologie de la douleur, à l'aide du baume "Star" ou des huiles essentielles d'eucalyptus, de girofle, de romarin; inhalation à l'aide d'huiles aromatiques d'arbre à thé ou de citron; une compresse sèche de sel de table chaud est appliquée sur la zone douloureuse; compresse chauffante composée de trois parties de novocaïne et d'une partie de dimexidum.

Décrivez-nous votre problème, partagez votre expérience de vie dans le traitement d'une maladie ou demandez conseil! Parlez-nous de vous ici même sur le site. Votre problème ne passera pas inaperçu et votre expérience aidera quelqu'un! Écrivez >>

La durée et l'intensité du traitement des maladies, dont le symptôme est une douleur lancinante dans la tête, dépendent de l'opportunité de la visite chez le médecin.Par conséquent, si des injections systématiques apparaissent dans la région de la tête, vous devez contacter la clinique et être examiné par des médecins spécialisés.

Les informations sur le site sont créées pour ceux qui ont besoin d'un spécialiste qualifié, sans perturber le rythme habituel de leur propre vie.

Que dit la douleur lancinante dans la tête et comment la soulager

Quelle est la douleur lancinante dans la tête

La céphalalgie peut se manifester de différentes manières. Mais un mal de tête lancinant est l'une des options les plus désagréables. Cela nuit considérablement à la qualité de vie. De plus, il s'agit souvent d'un symptôme dangereux indiquant le développement de pathologies graves..

De par sa nature, un mal de tête palpitant peut être:

  • faible, à peine perceptible. En règle générale, un tel symptôme est associé à une légère détérioration du bien-être pour diverses raisons;
  • à court terme, mais pointu. Parfois, de telles sensations douloureuses se produisent après avoir bu des boissons contenant de la caféine dans le contexte de l'hypertension artérielle;
  • durable, épuisant, d'intensité différente. En règle générale, dans ce cas, la douleur est associée à un surmenage sévère ou à la présence de maladies concomitantes..

Des pulsations douloureuses peuvent être ressenties dans différentes parties de la tête. Étant donné que la cause évidente de ce syndrome douloureux est des problèmes avec les vaisseaux, la douleur peut être donnée à n'importe quelle zone du crâne.

Causes de la douleur

La douleur pulsatoire dans la tête peut avoir une localisation différente, ce qui indique le développement d'une certaine pathologie. Les lésions cérébrales traumatiques, l'augmentation de la pression intracrânienne, l'amygdalite, la sinusite et diverses maladies infectieuses peuvent provoquer des sensations de douleur caractéristiques.

Maux de tête lancinants au front

Une douleur lancinante dans un côté du front, plus près de la tempe, est caractéristique d'une migraine. De plus, des pulsations douloureuses se produisent dans le contexte du développement d'infections virales respiratoires aiguës ou de la grippe.

Les pulsations dans la région du front manifestent également des céphalées en grappe. Ils se caractérisent par une intensité accrue et sont toujours très douloureux pour le patient..

Un mal de tête lancinant est souvent associé à une excitabilité accrue. Cela se produit dans le contexte de la neurasthénie, de la méfiance accrue et des névroses.

Douleur lancinante dans le côté gauche de la tête

Une douleur lancinante dans le côté gauche de la tête indique le plus souvent une tension émotionnelle. Cela peut survenir dans un contexte de stress. Le fait est que c'est l'hémisphère gauche qui est responsable de l'activité intellectuelle et analytique..

La cause de la douleur lancinante dans la tête du côté gauche est aussi souvent l'ostéochondrose. Dans cette pathologie, des vertèbres cervicales déformées pressent les artères vertébrales, ce qui altère l'apport sanguin au cerveau. Dans le contexte d'une malnutrition du cerveau, un mal de tête palpitant survient. Des pulsations douloureuses du côté gauche se produisent lorsque les artères localisées du côté gauche sont comprimées.

Des attaques de douleur lancinante dans le front du côté gauche indiquent une pathologie possible de l'œil gauche. De plus, la douleur du côté gauche peut être associée à la présence d'une tumeur dans l'hémisphère gauche. Les symptômes supplémentaires sont généralement des nausées et des vomissements..

Douleur lancinante dans la tête du côté droit

Une migraine peut commencer par l'apparition d'une douleur lancinante non seulement du côté gauche de la tête, mais aussi du côté droit.

En outre, un tel symptôme peut être associé aux pathologies suivantes:

ostéochondrose cervicale, lorsque les vaisseaux sont pincés du côté droit. La pathologie s'accompagne de vertiges, d'acouphènes et d'inconfort dans le cou;

céphalée en grappe, qui affecte principalement les hommes. Dans le contexte de la douleur, la pression artérielle peut augmenter, des yeux larmoyants et une congestion nasale peuvent apparaître;

néoplasme dans le cerveau. Dans ce cas, le syndrome douloureux s'accompagne de vertiges, de nausées et de vomissements..

Douleur à l'arrière de la tête

Une douleur lancinante à l'arrière de la tête peut être causée par diverses raisons.

Avec une douleur intense à long terme, le développement des pathologies suivantes peut être suspecté:

  • Ostéochondrose cervicale.
  • Migraine cervicale.
  • Blessures aux vertèbres cervicales.
  • Accident vasculaire cérébral.
  • Dystonie végéto-vasculaire.
  • Néoplasmes dans les tissus cérébraux.
  • Hypertension.

L'augmentation de la pression intracrânienne est une pathologie très dangereuse. Cela peut avoir des effets néfastes sur les tissus cérébraux et causer des dommages neurologiques..

La douleur lancinante peut être prolongée. Dans ce contexte, l'irritabilité se développe et les performances se détériorent. Les symptômes s'aggravent lorsque vous travaillez dans des pièces étouffantes, avec un stress physique et nerveux accru.

Des impulsions dans ma tête sans douleur

Les pulsations dans la tête sans douleur sont un symptôme dangereux et ne peuvent être ignorées. Tout d'abord, cela peut indiquer un anévrisme. Une telle maladie est caractérisée par un amincissement de la paroi de l'un ou l'autre vaisseau du cerveau, à la suite de quoi son expansion se produit. Cette pathologie peut être asymptomatique pendant de nombreuses années. Il peut parfois se manifester comme une pulsation indolore.

Des pulsations dans la tête sans douleur peuvent se manifester et d'autres maladies:

  • athérosclérose des artères cérébrales;
  • hypertension artérielle;
  • maladie du rein;
  • maladies des organes de la vision;
  • une tumeur cérébrale;
  • dystonie végétative-vasculaire.

Parfois, des pulsations sans douleur peuvent survenir avec un fort stress émotionnel. Dans ce cas, la circulation sanguine augmente et des spasmes vasculaires se produisent dans le contexte d'un flux sanguin accéléré. Cela conduit à des pulsations dans la tête..

Diagnostic des symptômes et des maladies

Si la douleur lancinante dans la tête persiste longtemps et n'est en aucun cas associée à une fatigue ou une surcharge nerveuse, il est impératif de subir un diagnostic afin d'établir la cause du symptôme. Habituellement, des méthodes instrumentales modernes sont utilisées pour le diagnostic, mais avant cela, le médecin tiendra nécessairement une conversation avec le patient sur la présence de maladies chroniques, les opérations antérieures et les traumatismes psychologiques, le mode de vie, les conditions de vie, etc..

Sur la base de l'analyse des informations reçues, les types de diagnostic matériel suivants peuvent être attribués:

  • Imagerie par résonance magnétique. Il vous permet d'obtenir une image en couches du cerveau et de détecter les tumeurs, les kystes, les anévrismes.
  • CT scan. Elle est réalisée afin de détecter le blocage des vaisseaux sanguins par les plaques de cholestérol. Habituellement, il est nécessaire en présence de pathologies cardiovasculaires..
  • Ultrason. Cette étude vous permet d'analyser l'état des vaisseaux du cou et de la tête.
  • Électroencéphalographie. Fournit un aperçu de l'activité bioélectrique du cerveau.

Comment réduire la douleur lancinante aiguë et aiguë

Un mal de tête lancinant provoque toujours un inconfort considérable. Par conséquent, il n'est pas recommandé de l'endurer. Si la douleur est apparue brusquement dans un contexte de surmenage, de surmenage nerveux, d'ARVI ou de grippe, elle est alors autorisée à réduire indépendamment son intensité à l'aide d'analgésiques.

Les types de médicaments suivants sont considérés comme efficaces:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ceux-ci comprennent Citramon, Ibuprofen, Paracetamol, Pentalgin, etc.;
  • antispasmodiques. Les plus connus sont des médicaments tels que No-shpa, Spazmalgon, Spazgan. Ces comprimés peuvent soulager rapidement les spasmes vasculaires, ce qui peut réduire la douleur;
  • médicaments anti-migraineux. Ceux-ci incluent Sumatriptan, Imigran, Zomig. Avec leur aide, vous pouvez soulager la douleur lancinante des migraines..

Avant de prendre des analgésiques, vous devez lire attentivement les instructions d'utilisation. Il ne faut pas oublier qu'une surdose de ces médicaments est inacceptable..

Les méthodes folkloriques sont efficaces pour soulager les douleurs lancinantes dans la tête. En cas de surmenage et de sensation de fatigue, pouvant s'accompagner de maux de tête lancinants, il est recommandé de préparer une boisson forte à partir de feuilles de thé noir et vert. Il est recommandé d'ajouter un brin de menthe dans la tasse. Après cela, une telle boisson peut être bu chaude. La douleur lancinante dans la tête diminuera ou disparaîtra dans environ un quart d'heure.

Les teintures à base de plantes alcoolisées peuvent aider à soulager la douleur lorsqu'elles sont utilisées comme compresses. Il est nécessaire de verser 100 ml de vodka ou d'alcool dans 3 cuillères à soupe de la collection, qui comprend à parts égales des feuilles de menthe poivrée, de la mélisse et des fruits de coriandre hachés. Le mélange doit être infusé pendant plusieurs jours dans un flacon hermétiquement fermé. Après cela, vous devez y ajouter 20 ml d'eau et conserver au réfrigérateur. Si un mal de tête pulsatile survient, des compresses doivent être appliquées sur la localisation de la douleur.

Les huiles essentielles utilisées en aromathérapie aident à soulager la douleur. Si les douleurs lancinantes dans la tête apparaissent souvent comme une réaction à des situations stressantes, les guérisseurs traditionnels recommandent d'inclure le miel dans l'alimentation en l'absence d'allergies..

Si la douleur lancinante dans la tête ne diminue pas après la prise d'analgésiques ou l'utilisation de remèdes populaires, vous devriez consulter un médecin. Il est très important de le faire le plus rapidement possible dans les cas où la douleur lancinante dans la tête s'accompagne de symptômes supplémentaires. Dans de tels cas, le traitement ne peut être prescrit qu'après examen..

Traitement et prévention

Si, au cours du diagnostic, des maladies graves ont été découvertes dans lesquelles une douleur lancinante à la tête n'est qu'un symptôme, un traitement complet est nécessaire pour éliminer la cause profonde de la douleur. Pour cela, différents types de massage ou d'acupuncture peuvent être utilisés. Si la douleur est associée à des troubles psycho-émotionnels, l'hypnose peut être utilisée comme mesure thérapeutique..

Si une tumeur a été découverte lors du diagnostic, un traitement chirurgical est indiqué. Avec l'utilisation de technologies et d'équipements médicaux modernes, dans la plupart des cas, le pronostic est positif. En présence de petits néoplasmes, un cyber-couteau et un laser sont utilisés. Dans les cas difficiles, la chirurgie est associée à la radiothérapie ou à la chimiothérapie.

Pour éviter l'apparition de maux de tête lancinants, le régime quotidien doit être normalisé. Il faut éviter le surmenage et la tension nerveuse, les situations stressantes. Marcher dans le parc avant le coucher est bénéfique pour la prévention. Vous devez dormir dans un endroit bien ventilé dans un endroit confortable. Il est également important de surveiller la qualité des aliments. Le régime doit être complet, riche en fruits et légumes. Les collations rapides et la restauration rapide doivent être évitées.

Tir de douleur dans la tête du côté droit

Une douleur lancinante dans la tête du côté droit est l'un des premiers signes d'une inflammation ou d'un nerf pincé. Cependant, cela peut être un symptôme d'autres troubles dangereux associés à des maladies des organes ORL, des traumatismes, des pathologies vasculaires. Les médecins de l'Institut clinique du cerveau mettent en garde: il est impossible de réaliser un diagnostic complet à domicile et de choisir un schéma thérapeutique. Pour déterminer la cause du mal de tête, un certain nombre d'études complexes peuvent être nécessaires, qui permettront d'évaluer l'état des vaisseaux sanguins et des nerfs et de détecter les zones d'ischémie cérébrale. Le traitement est prescrit individuellement, en tenant compte du type de troubles, de l'âge du patient et d'autres facteurs.

Raisons possibles

Les douleurs lancinantes dans la tête à droite sont un symptôme de nombreuses maladies. Ils peuvent se manifester chez toute personne en bonne santé, en l'absence de troubles organiques des nerfs et des vaisseaux sanguins. Dans ce cas, les sensations douloureuses sont causées par une tension nerveuse, une fatigue après un effort physique, une intoxication alcoolique ou une intoxication alimentaire. Ils passent après un bon repos. Cependant, les maux de tête peuvent être de haute intensité ou survenir avec une certaine fréquence - ces types de maux nécessitent un diagnostic plus détaillé.

Douleur à la tête de tir associée à des troubles nerveux

Les douleurs lancinantes unilatérales dans la tête (lumbago) sont un signe d'inflammation ou d'impact mécanique sur les fibres non nerveuses. Sur le côté droit se trouve le nerf trijumeau. Il innerve les tissus mous et les muqueuses de la tête, des mâchoires supérieures et inférieures, ainsi que la coquille dure du cerveau. Il est représenté par la cinquième paire de nerfs crâniens. Son inflammation ou son action mécanique provoque des crises de névralgie - douleur nerveuse. Il se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur unilatérale qui couvre la moitié de la tête, augmente et diminue dans certaines positions;
  • la durée de l'attaque est de 10 secondes à plusieurs minutes, le reste du temps, vous pouvez ressentir une gêne le long du nerf;
  • signes supplémentaires, y compris nausées, étourdissements, augmentation du rythme cardiaque.

La névrite est une inflammation d'un nerf qui peut être chronique. Parmi ses causes, on distingue l'hypothermie, une diminution de la défense immunitaire, en particulier en basse saison, des blessures et une pression mécanique sur le nerf. La maladie nécessite un traitement rapide, car elle peut entraîner une violation de l'innervation des tissus mous et des organes internes, les méninges du cerveau.

Migraine

La migraine est une autre cause de lumbago du côté droit de la tête. Il s'agit d'une crise de maux de tête qui se manifeste sans cause exacte et se caractérise par une certaine fréquence. Il s'accompagne de symptômes supplémentaires qui surviennent en même temps que le mal de tête ou avant. Ceux-ci inclus:

  • étourdissements, nausées et vomissements;
  • hypersensibilité aux yeux clairs et larmoyants;
  • diminution de l'audition et de la vision;
  • engourdissement, aggravation de la sensibilité des doigts.

Vous pouvez soulager les symptômes de la migraine à la maison avec des analgésiques. Cependant, avec l'apparition fréquente de ce syndrome, des médicaments spécifiques sont prescrits, qui doivent être pris régulièrement..

Maux de tête de cluster

La douleur en grappes est très intense, mais rarement diagnostiquée. La cause exacte de leur apparition reste inconnue, mais un rôle pour la composante vasculaire est probable. La douleur de tir dans la tête à droite ou à gauche se produit sans précurseurs et s'accompagne de signes supplémentaires:

  • faiblesse musculaire, affaissement de la paupière supérieure d'un côté;
  • essoufflement, qui se manifeste même en l'absence d'activité physique;
  • augmentation de la transpiration, augmentation de la fréquence cardiaque;
  • sensibilité à la lumière vive, yeux larmoyants.

Les maux de tête en grappes peuvent survenir à intervalles réguliers, se produire en même temps pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Une crise aiguë ne dure pas plus de 5 à 10 minutes, mais une douleur et un inconfort douloureux continuent pendant plusieurs heures de plus.

Commotion cérébrale

Les coups sur le côté droit de la tête sont la principale cause de traumatisme cranio-cérébral fermé et de commotion cérébrale. Les chutes et les ecchymoses entraînent une altération de la circulation sanguine dans certaines zones du tissu nerveux et l'apparition de signes d'ischémie. Céphalée avec commotion cérébrale, aiguë, lancinante, très intense. Des signes supplémentaires sont également observés:

  • détérioration de la vision, apparition de points noirs et de cernes devant les yeux;
  • nausées Vomissements;
  • troubles de la coordination des mouvements;
  • diminution de la sensibilité des membres;
  • évanouissement.

Les maux de tête peuvent survenir longtemps après une lésion cérébrale traumatique. Le temps de récupération complet dépend de la taille de la zone endommagée, de l'âge du patient et de la présence de maladies concomitantes du système cardiovasculaire..

Augmentation de la pression intracrânienne

Une augmentation périodique de la pression intracrânienne se produit dans la plupart de la population, indépendamment du sexe et de l'âge. Cependant, il est impossible de mesurer avec précision cet indicateur à la maison. C'est la pression totale de tous les fluides qui se trouvent dans le crâne: le contenu des ventricules cérébraux, le sang dans les vaisseaux et le tissu cérébral réel. Le diagnostic est posé par des signes indirects:

  • les maux de tête, qui peuvent être concentrés sur le côté droit de la tête, sont souvent de nature zona;
  • douleur dans le contour des yeux et derrière les yeux, vision trouble;
  • nausée, trouble du système digestif;
  • trouble du rythme cardiaque.

L'hypertension intracrânienne se manifeste par des convulsions. Elle peut être associée à un manque d'oxygène dans la pièce, à une activité physique intense, au stress et à la tension..

Maladies de l'oreille

L'otite moyenne est une inflammation de l'oreille. La maladie peut être aiguë ou chronique et se manifeste par une douleur d'un côté de la tête. En fonction de l'emplacement du foyer d'inflammation, faites la distinction entre l'otite moyenne externe, moyenne et interne. Elle est causée par l'hypothermie, les maladies infectieuses et les infections virales respiratoires aiguës, ainsi que les blessures. Il est important de traiter l'otite moyenne aux premiers stades, car la maladie est dangereuse en raison de l'ajout d'un composant bactérien et du développement d'une inflammation purulente. Dans les derniers stades, sans traitement opportun, l'infection peut se propager aux membranes du cerveau et développer une méningite..

Maladies de la colonne cervicale

Des sensations douloureuses du côté droit de la tête peuvent être causées par une mauvaise circulation. Une cause commune est les maladies de la colonne cervicale, dans lesquelles les artères qui alimentent le cerveau sont comprimées. Dans ce domaine, les troubles suivants peuvent être diagnostiqués:

  • courbure de la colonne vertébrale (scoliose, cyphose);
  • l'ostéochondrose est une maladie chronique dans laquelle le cartilage intervertébral est endommagé, la lumière entre les vertèbres se rétrécit et les vaisseaux sanguins sont comprimés;
  • spondylose - fusion pathologique de deux segments vertébraux adjacents, qui se produit à la suite de la croissance du tissu osseux;
  • hernie intervertébrale - le résultat d'une saillie du cartilage avec déplacement des vertèbres, une charge inégale et une mauvaise posture.

La douleur lancinante dans le côté droit de la tête est le résultat d'un manque d'oxygène dans certaines zones du cerveau. L'ischémie chronique est dangereuse pour la santé et peut entraîner un accident vasculaire cérébral. La douleur disparaît après avoir éliminé sa cause première.

Diagnostic de douleur lancinante dans la tête du côté droit

L'Institut Clinique du Cerveau est spécialisé dans le diagnostic et le traitement des maux de tête. Si cela dérange souvent ou survient avec une intensité élevée, il est recommandé de consulter un thérapeute. Sur la base des résultats de l'examen et des données d'anamnèse, une consultation supplémentaire avec un médecin ORL, un neurologue et d'autres spécialistes spécialisés peut être nécessaire. Pour déterminer la cause du mal de tête, les méthodes d'examen suivantes sont prescrites:

  • tests sanguins (cliniques et biochimiques) - indiqueront une augmentation de la concentration de leucocytes (indicateurs d'inflammation), un déséquilibre des oligo-éléments, une augmentation du taux de glucose et d'autres pathologies;
  • L'IRM, la tomodensitométrie du cerveau est une technique moderne, grâce à laquelle il est possible d'obtenir une image en trois dimensions de la zone étudiée, pour déterminer les zones d'ischémie, les néoplasmes, la pathologie de l'approvisionnement en sang;
  • ECG (électroencéphalographie) - analyse de la conductivité bioélectrique du tissu nerveux;
  • examen échographique des vaisseaux de la tête et du cou;
  • méthodes spéciales d'examen par un oto-rhino-laryngologiste pour exclure l'otite moyenne et d'autres maladies de l'organe de l'audition.

Un diagnostic rapide et précis est la clé de la prescription correcte du schéma thérapeutique. À l'Institut clinique du cerveau, il est possible de subir un examen complet à l'aide d'un équipement moderne et d'obtenir les résultats les plus précis..

Méthodes de traitement

Les médecins choisiront un schéma thérapeutique individuel qui aidera à soulager non seulement le syndrome douloureux, mais également sa cause. En fonction de la cause et de la nature du mal de tête, de l'âge du patient et de la présence de maladies concomitantes, les techniques suivantes peuvent être prescrites:

  • traitement médicamenteux: pour les maux de tête légers, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène), ainsi que des analgésiques (Analgin), sont utilisés;
  • antibiotiques - indiqués pour l'otite moyenne purulente et d'autres maladies accompagnées d'une infection bactérienne;
  • physiothérapie - un cours de procédures conçues pour améliorer la circulation sanguine et l'innervation de certaines zones;
  • nootropiques - substances destinées à améliorer l'apport sanguin au cerveau, utilisées en complément du schéma thérapeutique principal.

L'Institut clinique du cerveau offre un traitement pour les maux de tête de diverses origines en milieu hospitalier ou ambulatoire. La thérapie est réalisée sous la supervision de spécialistes, avec une évaluation constante de son efficacité et de la dynamique de l'état du patient. Les médecins préviennent que l'automédication peut être dangereuse et entraîner des complications, il est donc important de consulter un médecin dès les premiers symptômes..

Tir de la douleur dans la tête - raisons de traiter

Contrairement à d'autres types de maux de tête, la douleur lancinante dans la tête est un symptôme qui a son propre nom et sa propre classification en médecine. Si vous sentez que vous êtes régulièrement exposé à des attaques de maux de tête tirants, alors vous serez diagnostiqué avec une cranialgie tirante..

Les sensations peuvent être décrites comme une occurrence aiguë, non terne et injustifiée d'un mal de tête de tir, semblable à des impulsions dans la tête, mais plus aiguës. La sensation qui frappe littéralement la tête survient brusquement, sans aucune condition préalable, contrairement aux migraines et autres types de cette maladie.

Tirs dans la tête non accompagnés d'autres symptômes. Mais certains médecins notent qu'avec de graves attaques se produisent:

  • nausées et vomissements le matin;
  • étourdissements en bougeant ou en se levant;
  • Température;
  • engourdissement des membres;
  • assombrissement des yeux.

Avec les douleurs lancinantes, comme avec les migraines, l'une des moitiés de la tête est affectée: soit à gauche, soit à droite. La sensation se produit à la fois au-dessus et derrière le crâne. En outre, contrairement aux migraines, les coups de tête affectent souvent non seulement la région temporale, mais la tête entière, capturant même la mâchoire, les dents et le cou..

Les attaques de maux de tête de tir durent de quelques secondes à plusieurs minutes et même des heures. Dans le même temps, les crises sont de nature régulière et, à un stade avancé de la maladie, elles visitent le patient plusieurs fois par jour..

Étant donné que les causes de ce qui a été touché à la tête sont complètement différentes, toutes les catégories de personnes y sont soumises, y compris les nourrissons et les femmes adultes..

Les principales causes de douleur intense

Qu'est-ce qui cause une telle douleur? La prise de vue de la cranialgie est un symptôme de nombreuses autres maladies, elle se produit périodiquement, envoyant des signaux au cerveau sur le problème.

La sensation, comme si un choc électrique, survient pour un certain nombre de raisons, qui sont des maladies de diverses directions et degrés de gravité. Les médecins identifient plusieurs maladies qui ont un mal de tête fulgurant dans les symptômes..

Otolaryngologie

S'il tire dans la tête, c'est un signe de maladies des organes de l'audition, de l'odorat et du goût, ainsi que d'autres organes qui font l'objet de la recherche et du traitement de l'oto-rhino-laryngologie. Dans ce cas, des douleurs lancinantes surviennent en raison d'une inflammation des organes. Par exemple, si vous avez mal à la gorge ou à l'oreille avec la grippe, ou si vous tirez dans le nez.

Les bactéries qui propagent l'inflammation se déplacent vers les terminaisons nerveuses associées aux organes de l'oto-rhino-laryngologie, puis les nerfs envoient un signal de douleur au cerveau, signalant une inflammation dans le corps.

Dans ce cas, des contractions dans la tête au site de l'inflammation: près de l'oreille, du nez, de la gorge ou dans l'oreille moyenne - juste à l'intérieur de la tête. Dans ce cas, la douleur impulsive est le signe des maladies suivantes:

Problèmes avec l'appareil ostéoarticulaire

Les maladies et les pathologies de l'appareil ostéo-articulaire ont également des tirs dans la tête dans leurs symptômes. Dans ce cas, il peut tirer dans la tête du fait que les fibres nerveuses situées près de la jonction des os et des articulations, principalement au niveau de la colonne vertébrale, en cas de maladie ou de pathologie, sont pincées par la jonction.

Le système nerveux envoie un signal aux terminaisons nerveuses de la tête, et elles envoient un signal de contraction au cerveau indiquant que ça fait mal.

Des douleurs à secousses dans la tête surviennent avec les maladies suivantes de l'appareil ostéo-articulaire:

  • hernie intervertébrale;
  • ostéochondrose;
  • névralgie;
  • pathologie des disques intervertébraux;
  • maladies de la colonne cervicale.

Problèmes avec les ganglions autonomes

Les ganglions végétatifs sont les terminaisons du système nerveux qui appartiennent à la moelle épinière et au cerveau. Si un nerf fait mal, des problèmes dans la région de la tête sont identifiés. Dans ce cas, les contractions sont causées par des maladies du cerveau, du système nerveux, des articulations, des os de la tête et du cou:

  • inflammation des articulations, des os de la tête et de la mâchoire;
  • VSD;
  • l'apparition de tumeurs malignes et de kystes;
  • stress excessif;
  • manque de sommeil;
  • surmenage;
  • Syndrome du SPM;
  • anévrisme cérébral.

Ophtalmologie

Un mal de tête secoué est un signe de maladie oculaire. L'inflammation atteint les nerfs, provoquant une sensation de pulsation désagréable dans la tête.

Lésion des terminaisons sensorielles périphériques

Cette sensation survient dans la tête, même si une personne a des problèmes de membres. Dans le cas de fractures ou d'ecchymoses, qui n'ont pas été remarquées à temps par le patient ou le médecin traitant, à l'aide de telles sensations de douleur, le cerveau signale un problème grave dans le système nerveux périphérique.


Cette sensation survient dans un grand nombre de cas:

  • les fractures;
  • contusions et coups;
  • gangrène;
  • secouer;
  • inflammation interne.

Concentration de douleur

La prise de vue cranialgie est concentrée à plusieurs endroits: dans la partie supérieure de la tête, dans la partie inférieure, du côté gauche et du côté droit. À l'aide du diagnostic et de la détection de la localisation de cette douleur, le médecin détermine les causes de la maladie. Un lumbago douloureux est observé à la fois au même endroit et à différents endroits.

Prend du côté gauche

Les attaques sur le côté gauche de la tête signalent des problèmes dans les organes de gauche. Par exemple, ce symptôme est causé par une inflammation de l'oreille gauche, de l'orbite oculaire ou des membres gauches..

Sur le côté droit

S'il tire dans l'hémisphère droit, il signale les problèmes décrits ci-dessus. Identifier de quel côté la tête fait mal aidera à déterminer la localisation initiale de la tumeur ou de l'anévrisme, le cas échéant..

Secousses à l'arrière de la tête

Si une sensation désagréable survient à l'arrière de la tête, du cou vers le bas, le diagnostic pour le médecin est grandement simplifié. Les pousses à l'arrière de la tête à droite indiquent des maladies de la colonne cervicale, y compris l'ostéochondrose et la hernie. Les autres raisons de tirer à l'arrière de la tête sont rares.

En outre, une douleur sur le côté droit de l'arrière de la tête survient si le cou est soufflé. Souvent cette sensation s'intensifie en tournant la tête, on sent que le cuir chevelu fait mal.

Coups derrière l'oreille

S'il tire derrière l'oreille, cela signale des problèmes avec la colonne cervicale. En outre, la cause d'un lumbago près de l'oreille est une inflammation de la gorge ou des oreilles..

Tire au-dessus de l'oreille

Une sensation douloureuse au-dessus de l'oreille indique un nombre beaucoup plus important de maladies possibles. Il y a de nombreuses branches nerveuses dans cette zone de la tête, il n'est donc pas si facile de faire un diagnostic dans ce cas..


La cause de la douleur près de l'oreille peut être à la fois une inflammation des organes de la vue, de l'ouïe et de l'odorat et l'apparition d'une tumeur ou d'un kyste..

Lobe frontal

Les pousses au front sont localisées sur le côté droit. Dans ce cas, il est facile de trouver la cause de l'apparition d'une cranialgie tournante. Cela se produit lorsque les nerfs trijumeaux du visage sont sollicités, par exemple à cause d'un souffle ou d'une hypothermie.

Les sensations de douleur dans ce cas surviennent indépendamment et en touchant la zone du sourcil droit.

Localisation pariétale

Diverses maladies peuvent être à l'origine d'une balle dans la tête. La partie pariétale contient un grand nombre de nerfs responsables de différentes parties du corps. Mais le plus souvent, il se dégage vers la couronne en cas de problèmes avec la colonne vertébrale et sa région cervicale.

Douleur tremblante dans les tempes

Si le temple est abattu, diverses maladies sont à l'origine de l'attaque. Cette sensation se produit principalement à droite, mais parfois il y a des attaques dans la tempe gauche, elle peut être donnée à l'oreille.

Les médecins identifient les cas les plus courants dans lesquels une douleur temporale survient en raison de lésions de l'artère temporale ou de l'articulation temporo-mandibulaire, la survenue d'une névralgie du trijumeau. Dans ces cas, la sensation se produit lorsqu'elle est légèrement touchée ou même lors de la mastication, lorsque le nerf se contracte..

Diagnostic et traitement de la cranialgie

Que faire si cette douleur survient? Il est bon de se rappeler que les contractions douloureuses sont le signe d'une autre maladie. Pour connaître la cause de l'événement, consultez immédiatement un médecin, car la plupart des crânialgies apparaissent dans des maladies graves nécessitant un traitement immédiat.

Les médecins qui diagnostiquent une cranialgie lombaire réfèrent immédiatement le patient pour un examen médical complet.

Le premier médecin à consulter est votre médecin généraliste. Il déterminera avec précision l'emplacement, la fréquence et la durée des attaques. Sur la base de l'analyse obtenue, il identifiera pourquoi la douleur survient et vous indiquera comment traiter la maladie. Après cela, le thérapeute vous dirigera vers un médecin spécialiste dans la région duquel se trouve la cause de la maladie..

Si le diagnostic est difficile, vous serez référé pour un examen complet, qui comprend des visites chez tous les médecins spécialistes. Le diagnostic complet comprend non seulement la visite de médecins, mais également la réussite des types d'examens suivants:

Thérapie médicamenteuse

Avec une visite opportune chez un médecin, une maladie qui provoque une douleur aiguë à un endroit peut être traitée avec des médicaments. Les analgésiques aident à soulager la cranialgie.

Avec les premiers soins, les médecins, dont la célèbre Elena Malysheva, disent que boire pour apaiser les sensations déprimantes:

NomMode d'application
MidocalmAntibiotique. Il est utilisé pour l'inflammation des organes de la vision, de l'ouïe, de l'odorat, ainsi que pour l'inflammation locale des articulations et des os. Prendre après les repas pendant 7 jours.
CeftriaxoneAntibiotique puissant à large spectre. Prendre 3 fois par jour après les repas pendant 7 jours.
KetanovUn antibiotique qui combat l'inflammation de la mâchoire et des dents. Prendre dans la semaine 3 fois par jour après les repas.
IndométacineAgent anti-inflammatoire, pris sur prescription médicale, en fonction de la maladie et de l'intensité de la douleur.
IbuprofènePilules anti-inflammatoires qui non seulement éliminent la cause, mais soulagent également les symptômes de la maladie. Soulage les maux de tête. Pas plus de 2 comprimés sont pris par jour.
DiclofénacMédicament anti-inflammatoire à large spectre. La fréquence et la durée du traitement avec ce médicament sont prescrites par le médecin traitant.
ParacétamolAnalgésique, soulage les sensations douloureuses. Pas plus de deux comprimés sont pris par jour; le paracétamol ne peut plus boire. Que 10 jours.
ActoveginAgent nootropique. Pas plus de 3 comprimés sont utilisés par jour pendant 10 jours.
PiracetamMédicament nootropique à large spectre. Accepté uniquement sur ordonnance.
PhénazépamFort tranquillisant. Le moment et la fréquence de prise sont prescrits par le médecin. Disponible uniquement sur ordonnance.

Méthodes folkloriques

La cranialgie est un symptôme grave qui signale un problème majeur dans le corps. Le nerf tire pour une raison, mais à cause de graves dommages. Par conséquent, les médecins, si la tête est étourdie et tire, recommandent fortement de ne pas rester à la maison, mais de contacter la clinique dès les premières crises.

Il existe également des remèdes populaires qui aident à soulager la douleur:

  1. Le massage de l'occiput, de la couronne et de la colonne cervicale aide bien à soulager la douleur lancinante. Il est recommandé de masser avec des onguents anesthésiques et chauffants. Le baume "Zvezdochka" convient également, qui résiste à une telle douleur..
  2. Une autre façon de se débarrasser de la douleur lancinante consiste à utiliser des compresses chauffantes. Habituellement, ils utilisent une compresse sèche de sel chauffée dans une poêle, ou une compresse de Novocaine et Dimexide mélangés dans un rapport de 3: 1.


De telles mesures ne sont utiles que si la source de la douleur est des problèmes de cou ou de colonne vertébrale, lors de prises de vue derrière l'oreille ou à l'arrière de la tête. Dans d'autres cas, si dans les 5 jours les remèdes populaires ne vous aident pas, vous devez immédiatement contacter l'ICD.

Mesures préventives

Des douleurs lancinantes dans la tête surviennent avec des maladies imprévisibles. Les moyens suivants sont utilisés comme prévention dans de tels cas:

  • mode de vie sain;
  • exercice régulier;
  • suppression de l'éveil excessif;
  • habitudes de sommeil normales;
  • respect des règles de sécurité lors de la pratique de sports extrêmes, de réparations et autres événements dans lesquels il existe un risque de blessure;
  • Passer régulièrement un examen médical complet une fois par an aidera à prévenir l'apparition de maladies, dont le symptôme est le tir de crânialgie.